pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Sexy Killer

SEXY KILLER

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (7) | NEWS (2) | DVDS (1) | VIDEOS
Titre original : Sexykiller, Moriras Por Ella
Réalisé par Miguel Martí
Ecrit par Paco Cabezas
Année : 2008
Pays : Espagne
Durée : 100 min
Note du rédacteur : 4 / 10

L'HISTOIRE

Sur un prestigieux campus de médecine, de mystérieux meurtres se multiplient. La police est dépassée, à mille lieux de soupçonner que ces assassinats sont l'œuvre de Barbara, une tueuse en série à la fois psychopathe, cannibale et fashion victime ! Les choses se compliquent lorsque ses victimes se transforment en zombies avec une seule idée en tête : la vengeance.

LA CRITIQUE

Dans une ambiance campus à l'espagnole où les étudiantes en médecine sont toutes des bimbos maquillées à la truelle, rien d'étonnant à ce que le troisième film de Miguel Martí lorgne du côté d'un "AMERICAN PIE" version horrifique, vu le niveau de la mini-filmographie très « en dessous la ceinture » du réalisateur...

Depuis sa plus tendre enfance, Barbara rêve de ressembler à sa poupée préférée mais aussi d'épouser un chirurgien plastique ! Tueuse en série à ses heures perdues, cette Paris Hilton hispanique n'hésite pas à éliminer tous ceux et toutes celles qui se retrouvent sur son chemin.
Et c'est précisément ce que s'apprête à découvrir le chauffard qui vient de renverser son chien avec sa voiture de sport, alors que la sexy psychopathe se lance dans le récit de ses aventures excentriques, de plus en plus morbides...

Si l'argument de la tueuse en série fashion victime avait de quoi séduire, malheureusement "SEXYKILLER" s'avèrera très vite décevant. Étiqueté comme un mix déjanté de gore et d'humour à la "SHAUN OF THE DEAD", le film ne tient que peu ses promesses à l'image de la scène d'intro, une blague potache dans les douches des vestiaires, qui donne tout de suite le ton.
Outre quelques répliques bienvenues empruntées au jargon médical, le côté comédie lourdingue est sacrément agaçant, tout comme l'actrice principale versant constamment dans l'excès.

Tête entreposée dans un frigidaire, tripailles à l'air pour les besoins d'un cours, cadavres mutilés et autres meurtres totalement gratuits bien sanguinolents viendront pimenter cette petite série B qui n'est pas sans rappeler le génial "RE-ANIMATOR", avec l'invention d'un décrypteur de pensées ramenant malencontreusement les morts à la vie.
Les quelques petits clins d'œil à des films comme "SCREAM", "ZOMBIE", "MASSACRE A LA TRONCONNEUSE" ou encore "CROCODILE DUNDEE" n'apportent pas grand-chose de plus à ce "SEXYKILLER"... Heureusement, le personnage de Tomas et les quelques idées de mise en scène intéressantes relèvent un peu le niveau de cette comédie noire, pas si drôle finalement...
Note de : 4 sur 10
Publiée le
Sexy Killer
Sexy KillerSexy KillerSexy KillerSexy Killer

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
3 + 3 = ?

Cette page a été vue 2610 fois.