pixel
Retour à l'accueil > Interviews >

Interview avec Antoine Pellissier - Décembre 2002

Antoine Pellissier - Décembre 2002

Le cinéma gore en France n'est quasiment pas représenté et c'est pour cela que j'ai décidé de défendre et d'aider le "Docteur Gore" dans son art (et oui, n'en déplaisent à certain, c'est de l'art, le gore étant bien un genre à part entière) en lui consacrant cette page. Vous y retrouverez bien sûr sa filmographie et quelques photos de ses films en bas de page, ainsi qu'une petite interview que j'ai eu la chance (l'honneur ?) de faire avec lui.

Mais qui se cache donc derrière ce nom Docteur Gore ???

Encore peu connu du public malgré quelques années dans la "scène" gore, Antoine Pellissier, surnommé à juste titre le "Docteur Gore" par "Midi-Libre" (Antoine est docteur généraliste), n'en est pas à son premier jet.
Mais qui est-il vraiment ? Quelles sont ses obscures motivations ? Pourquoi fait-il cela ? Est-il vraiment réellement dérangé comme le prétendent certains ?

Antoine Pellissier commence derrière la caméra à l'âge de 15 ans après que son père lui ai offert une super 8. Banal me direz vous ? Et non car Antoine est décidé à oeuvrer dans un genre encore peu connu en France, le Gore (ça vous dit quelque chose ???) ! Il se réunit donc avec une bande de copains et commence à tourner ses premiers courts-métrages.
Après son bac, il fait une école de médecine sans pour autant lâcher la caméra et continue ainsi à faire ses courts métrages. L'incroyable carrière du "Docteur Gore" était donc commencée....
Après de multiples courts (donc certains reçoivent quelques prix) et un long ("Les Proies Du Mal"), Antoine franchit enfin le pas et produit "Maleficia", son projet le plus aboutit à ce jour (même s'il reste dans le domaine de l'amateurisme).
Grâce à ce film, maintenant distribué chez la célèbre firme Américaine Troma de Mr Kaufman, Antoine acquiert une certaine notoriété et commence à faire parler de lui (Mad Movies, Starfix, Cine Live, L'Ecran Fantastique, Canal + et même Channel 4, une télévision anglaise venue faire un reportage sur lui).
Malgré tout cela, la belle histoire du Docteur Gore reste bloquée à ce niveau car il ne trouve pas de producteur pour son prochain long métrage. Alors aidez-le, soutenez-le, parlez de lui partout où vous allez car il le mérite vraiment !
Oh My Gore : "Bonjour Antoine, tout d'abord, pourrais-tu te présenter au public d'Oh My Gore ?"

Bonjour, donc je m'appelle Antoine Pellissier, j'ai 42 ans et je suis médecin de profession. Je suis passionné de films Gore et d'Horreur et mon but premier et ultime c'est de réaliser des films d'Horreur, Gore et Fantastique.

Oh My Gore : "Pourquoi le gore et pas un autre style ?"

Alors là la réponse, elle est très simple, c'est parce que j'aime ça voila. Donc c'est clair et net, moi j'aime le Gore et tout ce qui est sanguinolent, mais seulement au cinéma.
Il faut être clair, moi quand je fais des points à des patients, que je vois du sang gicler etc... ça ne m'intéresse pas. Je ne suis pas là à lécher leur sang non plus. Dans la vraie vie, ça ne m'intéresse pas, par contre au cinéma oui !
C'est curieux, c'est bizarre mais c'est comme ça.
Par contre, ce que je veux dire aussi, c'est que j'ai fait 7 ou 8 ans de Samu à Nîmes et j'en ai vu des accidents, des morts, des étripés, des suicidés, des tout ce que tu veux et à chaque fois qu'il y a un accident, autour, il y a 300 milliards de gens qui supportent pas le sang et l'horreur mais qui sont tous autour du mec qui est en train d'agoniser, en train de regarder et de baver en quelque sorte. Ils ne veulent pas voir mais en fait ils regardent.
Pour moi c'est pareil, le gore est un sujet tabou, personne n'ose en parler, en fait beaucoup de gens ne veulent pas voir mais ils veulent voir.
Moi j'aime ça, je l'avoue et je ne m'en cache pas.

Oh My Gore : "Quels sont tes films préférés ?"

Alors les "EVIL DEAD" de Sam Raimi.
Moi j'avais commencé par "LA NUIT DES MORTS VIVANT" et "LE BALS DES VAMPIRES" qui, à l'âge de 15 ans, m'ont fait démarrer dans ce truc là.
Ensuite les "EVIL DEAD" qui ont vraiment été un facteur déclenchant bien que j'avais déjà commencé à faire des films Gore et d'Horreur mais ça a vraiment été une révélation pour moi.
Tous les films de la Hammer aussi parce que j'aime bien leur ambiance gothique et puis "MASSACRE A LA TRONCONNEUSE" qui m'a énormément plus sauf que j'ai été lésé car il n'y a pas une goutte de sang mais c'est quand même un film assez stressant.
Et puis dans le genre Science Fiction, j'adore "TOTAL RECALL", "PREDATOR" et "ABYSS".

Oh My Gore : "Et dans un autre genre les films de la Troma ?"

Le problème avec Troma, c'est que je n'en ai pas vu des masses car ils sont mal distribués en France.
J'aime bien ce genre mais je me différencie un peu de Troma car je n'aime pas trop le Grand Guignol même si dans "MALEFICIA" il y a quelques scènes Grand Guignol mais je n'aime pas la parodie. C'est les gros gags.
"MALEFICIA", c'est moins gag, plus sérieux.

Oh My Gore : "Quels sont les réalisateurs qui t'ont influencés ?"

Sam Raimi, ça c'est sûr et Georges Romero. Peter Jackson aussi mais il est venu un peu après.
Je me réfère souvent à Sam Raimi car lui il a commencé un peu comme moi, comme beaucoup de jeunes à 18 ans, avec sa petite caméra, les moyens du bord, sa mobylette et les tripailles du boucher du coin etc...
Mon problème est, du fait du mon boulot, que je ne regarde pas trop de films, je suis très fatigué en rentrant et j'ai pas le temps...Souvent on me parle de film que j'ai pas vu.

Oh My Gore : "Tu es médecin de profession, tes patients savent ce que tu fais de tes soirées et week-end ?"

Tout à fait, car localement, j'ai énormément de publicité dans les journaux comme Midi-Libre, La Semaine De Nîmes, La Gazette De Nîmes. Des journaux locaux que tous les nîmois lisent donc forcément les patients était courant. Quelques-uns n'ont pas apprécié et m'ont quitté, par contre, d'autres sont venus.
Petite anecdote, beaucoup de patients et pas forcément des jeunes, des types de 40 ou de 50 ans, dans le secret du cabinet, m'ont confiés qu'ils adoraient les films Gore en disant "Docteur je le dis pas, je l'avoue pas, mais je me loue des K7 Gore, je me loue des K7 d'Horreur" et ce sont des personnes qui ont 40, 50 ou 60 ans. Incroyable non ?
On ne le croit pas mais la clientèle n'est pas forcément que des jeunes, il y a beaucoup d'adultes qui aiment ça !

Oh My Gore : "Bon parlons un peu de ta carrière, ton premier long métrage, "LES PROIES DU MAL", dure presque 3 heures, ne trouves-tu pas ça un peu long pour un film en Super-8 ?"

Tout à fait, moi je dis toujours, je veux faire dans l'excès. Dans l'excès à la fois de l'horreur et dans l'excès de la longueur !!
Bon c'est vrai, quand tu le revoies, il y a des longueurs ça il y a pas de problème, il faudrait que je remonte le film.
Si tu veux, je l'ai tourné comme ça et comme le super-8 coûte assez cher, j'avais pas trop envie de couper des scènes. Je l'ai laissé tel quel mais c'est vrai qu'il faudrait presque que je le remonte, il faudrait que j'enlève au moins 1 heure.

Oh My Gore : "Pourquoi avoir attendu 13 ans entre "L'ELUE DES ENFERS" et "MALEFICIA" ton dernier film ?"

La réponse est claire comme de l'eau de roche !
Armée, mariage, enfants, installation médecine.
Je me suis marié, j'ai eu 3 enfants, je me suis installé pour mon cabinet, l'armée aussi au milieu, tu ne peux pas faire un film, c'est impossible.
Mais au bout de 10 ans, une fois que j'étais bien installé, marié, tout ce qu'il faut, tu as toujours le virus dans ta tête, quand tu l'as, tu l'as à vie.
A un moment donné, je me suis dit, j'en peux plus, il faut que je refasse un film et donc j'ai fait "MALEFICIA" en 1995.

Oh My Gore : "Et tes enfants voient ce que tu fais ? Ils aiment ça ?"

Tout à fait !
J'ai 2 garçons et une fille. 1 garçon de 16 ans, une fille de 13 et un petit de 6 ans.
Dans "MALEFICIA", mes 2 garçons jouent. J'ai pris bon bébé, qui avait 9 mois à l'époque; qui joue et ma fille qui avait 7 ans joue. Et ils s'éclatent même si la K7 est réservé aux adultes, ils adorent ça, ils sont fous de ça, et d'ailleurs mon grand de 16 est dans une école de cinéma.
Je ne leur ai pas du tout caché, ils ont baignés dans le sang avec moi et dans l'horreur (au cinéma bien sur) et ils se sont éclatés.
Si tu veux, à la limite, j'ai dédramatisé et "détaboutisé" le genre et là, ils s'éclatent.
Ma fille à 4 ans un jour me dit "Tu sais pas ce que tu devrais faire papa, prendre un hameçon, le planter dans la gorge du type, que la pointe lui ressorte par l'oeil et que ça lui arrache l'oeil". A 4 ans, j'étais ravi moi ! Une super idée !

Oh My Gore : "Peut-tu nous raconter comment s'est passé le tournage pendant "MALEFICIA" ?"

Ca été un tournage qui a durée 2 ans 1/2 dans des conditions difficiles.
Premièrement, les conditions de tournage bénévole amateur, ça c'est très important. Les gens, qui donnent de leur temps, donnent juste ce qu'il faut et pas plus et c'est très difficile de réunir les gens. Le bénévolat et les amateurs ont toujours quelque chose à faire à coté.
Tournage que le week end puisque chacun travaille de son coté et tournage éventuellement la nuit et donc difficulté de réunir les gens, ça a été mon très gros problème.
Sinon, le tournage s'est effectué dans de très bonnes conditions malgré tout, à la bonne franquette, dans la bonne humeur. Il faut dire que dans les 250 personnes qui jouent dans "MALEFICIA", il y en a 249 qui ne supportent pas le Gore !
Il y en a qu'un qui aime ça !
J'ai tourné tous ça à l'humour pour que les gens viennent car sinon, ils ne seraient jamais venus.
Ils venaient le matin à 8h00 avec leur pique-nique et on finissait vers 17-18 ou 19 heures. Les week-ends, on les a passé comme ça pendant 2 ans.
Mais la grosse difficulté a vraiment été de réunir tout les gens.
Sinon, dans l'ensemble ça c'est super bien passé.

Oh My Gore : "N'as tu jamais eu envie d'avoir une meilleure production ??"

Bien sûr, tout ce que j'ai fait à été autoproduit, ça a été à mes frais seuls et uniques. J'ai pas demandé un seul centime à personne pour pas qu'ils interviennent en me disant "Moi j'ai donné 100 francs dans ceci donc faut que tu me fasses cela...". Tout a été financé par mes fonds propres donc le budget a été forcément super limité.
Donc bien entendu une production professionnelle est la bienvenue...
Quand on regarde le budget de "MALEFICIA" de 100 000 francs (je compte les albums photos, les photos de tournage, j'en ai pris énormément, près de 3 000 durant le tournage, plus tout ce qui est matériel tout ça.... - le film en lui même, les maquillages, les décors, les costumes, ça m'a coûté 50000 frs-) imaginez ce qu'on peut faire avec 10 Millions !

Oh My Gore : "Troma te distribue maintenant, comment s'est passée ta relation avec eux ?"

Ca a été très bon même si ça a été difficile au départ pour leur faire accepter le film. Je suppose même que la première fois que je leur ai envoyé le film il y a 4 ans, Lloyd Kaufman ne l'a même pas eu et la k7 à du rester dans un coin.
Après, ma femme allait à New York pour faire le marathon. Je lui ai dit, "Puisque tu vas à New York et que moi je travaille, tu leur donnes mon paquet cadeau, c'est à dire, ma K7, ma pub, mon CV, mon press book."
Elle va donc à Troma juste après le Marathon et elle voit un type en haut de l'escalier. Donc, elle se présente "Je suis Mme Pellissier, je viens amener la K7 du film de mon mari" et le type lui réponds "Ben moi je suis Lloyd Kaufman, PDG de la Troma, rentrez dans mon bureau..". Elle discute avec lui pendant 1 heure, il lui offre le café, des K7, des DVDs et mon épouse s'en va donc après ça.
Huit jours après, j'ai un message sur mon répondeur, c'était Doug, qui me disait "Ici Troma, rappellez-nous d'urgence".
Donc je rappelle par l'intermédiaire d'un copain qui parle parfaitement anglais et il me dit "Votre film nous intéresse énormément et on voudrait l'intégrer dans notre catalogue".
Ca a été le choc évidemment.
Alors après, j'ai réuni tout ce qu'ils m'ont demandé pendant deux mois, tout les papiers, les droits, les signatures, le master et je leur ai dit, au lieu de vous envoyer tout ça, moi je vais monter directement à New York vous les apporter.
En Janvier 2001, on est donc allé à New York voir Lloyd Kaufman pour remettre tout ça.
Petit soucis, dans le contrat était stipulé "On se réserve 3 mois le droit de refuser votre film car on va le contrôler et le vérifier". Là je le sentait un peu mal car moi je leur amenait vraiment un matériel d'amateur.
Donc 3 mois après je reçois le verdict de leur laboratoire avec toute la partie technique et ils me disent, "Voila, votre film vaut 2/5". Techniquement.
"Mr Pellissier, on est désolé mais on ne peut pas vendre un film qui vaut 2/5, donc essayez de nous envoyer un meilleur Master".
Moi je leur réponds "je ne peux pas vous envoyer un meilleur master car j'ai envoyé tout ce que j'avais de meilleur et je ne peux pas vous donner plus.
Si je dois refaire le film ou le master, je peux pas, j'ai pas les moyens... Donc faites ce que vous voulez, remasterisez-le, moi je ne peux pas."
Donc ça, ça a duré 1 an.
Un jour j'ai craqué, je leur ai dit "Ecoutez, moi je veux rien, tout ce qui m'intéresse, c'est d'être labellisé Troma, moi je vous cède tout mes droits, l'argent ne m'intéresse pas". Stand by pendant 4 mois.
Juste avant le Festival de Cannes, ils m'appellent en me disant que "MALEFICIA" sera projeté à Cannes et qu'il est intégré dans leur catalogue.
Depuis Cannes, ils le distribuent, ils ont peut-être vendu zéro K7, j'en sais rien, peut être des millions, des milliards...

Oh My Gore : "C'est une consécration pour toi d'être sur Troma je suppose, qu'attends-tu d'eux ?"

Je n'attends rien. J'espère qu'ils vendront un maximum de "MALEFICIA" même si je ne touche rien. Ils sont très sympas, je les aime beaucoup et ça me fait déjà une carte de visite énorme !

Oh My Gore : "Tes 2 prochains films seront "HORRIFICIA" et "TERRIFICIA", pourquoi avoir choisi de faire une trilogie ? et comment se situe "MALEFICIA" dans cette trilogie ?"

Je me suis aperçu dans mon prochain scénario que je voulais mettre un point commun entre ces films. Mais même si on n'a pas vu "MALEFICIA", on comprendra très bien "HORRIFICIA". Je mets un point commun entre ces 3 déjà par le titre, mais ce n'est pas une vraie trilogie qui se suit. Il y a un point commun et le dernier, à la fin, ça sera le mega point commun des trois mais je ne vais pas te dire lequel bien entendu........

Oh My Gore : "Après ces 2 films, quels seront tes futurs projets ?"

Je n'en ai pas. Enfin si j'en ai 3 milliards mais bon...
Ce que je sais, c'est que je vais continuer dans cette voie et essayer de décrocher le jackpot, c'est à dire un producteur, de dévisser ma plaque de médecin et d'en faire mon métier.

Oh My Gore : "Existe-il un film que tu aurais aimé réaliser ?"

"EVIL DEAD" ! On revient toujours à ça.
Et "LA NUIT DES MORTS VIVANT" aussi.
Pour "EVIL DEAD", de la première minute à la dernière minute, même si c'est un peu parodique et il y a des trucs rigolos, tu stresses du début à la fin, du moins la première fois que je l'ai vu. Il n'y a pas de temps morts. Ca va très vite, il n'y a aucune longueur, c'est fait avec aucun moyen, c'est génial.

Oh My Gore : "Le troisième volet de la saga, "EVIL DEAD 3 : L'ARMEE DES TENEBRES", ne t'as pas un peu déçu, car c'est un peu plus parodique ?"

Si, il m'a un peu déçu. Moi c'est vraiment les 2 premiers.
Dans "MALEFICIA", c'est tout l'opposé de ce que je suis en train de te dire : c'est pas un montage rapide, c'est un film très lent. En fait, c'est parce que je n'ai pas les moyens.
Moi je veux faire un truc où dès la première minute le spectateur dans son fauteuil stresse immédiatement et ce jusqu'à la fin du film.
Je n'aime pas quand ça traîne en longueur, que ça ne finisse plus, que ça parle et que ça reparle etc....
C'est comme "L'EXORCISTE", j'aime bien, c'est un super film, tu stresses beaucoup, mais quand tu l'analyses, ça parle et puis machin....
Dans "EVIL DEAD", il n'y a pas trop de dialogue, c'est d'emblée, ils sont dans la voiture, ils arrivent dans la maison et boum ca commence.
Moi c'est ça que j'aime dans les films.

Oh My Gore : "Que penses-tu du cinéma français ?"

Euhh......
Malheureusement, moi j'ai une vision assez négative du cinéma français parce que ce n'est pas trop mon truc. Moi j'ai l'esprit américain à 100%, j'aurais pas du naître français.
Peut-être que je te choque mais bon...
Les français sont trop dans leurs papiers, ils ont des oeillères.
Le cinéma français, il se situe souvent dans les films à caractères sociaux ou des films comiques ("ASTERIX", "3 HOMMES ET 1 COUFFIN") ou des films comme "AMELIE POULAIN".
Y'a pas de film hors norme. Moi je suis à l'envers de tout le monde. Tout le monde a aimé "TAXI", je n'aime pas "TAXI", tout le monde a aimé "AMELIE POULAIN", je n'aime pas "AMELIE POULAIN", tout le monde a aimé "LES VISITEURS", je n'aime pas "LES VISITEURS".
C'est pas que je n'aime pas, mais "AMELIE POULAIN", même si c'est bien filmé, de façon originale et tout ce que tu veux c'est quoi ??? C'est la description pendant des heures de l'épicier, du boucher, du pâtissier...Moi je ne peux pas, je n'y arrive pas.
Par contre, que je suis dans "ABYSS" au fond de la mer, quand je suis dans "LA GUERRE DES ETOILES" ou quand je suis dans la ferme d'"EVIL DEAD", là j'ai des émotions.
Quand je suis dans la rue en train de discuter avec mon boucher où en train de boire un café dans un bar pendant des heures, je le vois tous les jours ça !

Oh My Gore : "Et qu'est ce que tu penses des autres amateurs français comme Jean-Baptiste Fauconnier ou la Pur Production ?"

Je connais Sébastien de "Pur Production" qui est ami avec Laurent Tissier qui a organisé entre autres le "Tromatik Festival" (ndlr : Antoine a projeté "MALEFICIA", "FOLIES MEUTRIERES" et "L'ELUE DES ENFERS" pendant ce festival)).
J'ai sa K7.
Moi je me considère vieux (enfin pas dans ma tête), mais je trouve ça bien ce que font tous ces jeunes. Ils font des trucs géniaux, différents. Moi je suis fou de ces personnes. Ils se lancent dans la branche Fantastique, font quelque chose de différent de tous les jours.
Je les soutiens à 100%.

Oh My Gore : "Merci pour cette interview, je te laisse le mot de la fin..."

Ben merci à toi Oh My Gore, j'espère que ton site sera énorme, que tu fera des milliards de visiteurs. Je salue tous les visiteurs de ton site. Je souhaite longue vie à ton site et j'espère trouver mon bonheur à travers ton site, c'est à dire trouver un producteur.
- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
5 + 4 = ?

Cette page a été vue 12258 fois.