pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film UKM: The Ultimate Killing Machine

UKM: THE ULTIMATE KILLING MACHINE

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (7) | NEWS | DVDS (1) | VIDEOS
Réalisé par David Mitchell
Année : 2006
Pays : USA / Canada
Durée : 90 min
Note du rédacteur : 7 / 10

L'HISTOIRE

Un groupe de jeunes fraichement incorporés dans l'armée rejoignent une base top secrète en guise de camp d'entrainement. Ils vont découvrir qu'ils sont en fait des cobayes, et qu'on leur a injecté une substance en vu de créer une armé de soldats invincibles. Ils vont tenter d'échapper aux militaires ainsi qu'à leur première création, un ancien Marine surpuissant et incontrôlable, lâché dans la base. Une longue nuit sanglante commence.

LA CRITIQUE

Le bon vieux truc du super soldat n'est pas nouveau et a été traité à toutes les sauces. Les cinq "UNIVERSAL SOLDIERS", "SCARED TO DEATH" et sa suite "SYNGENOR", "LE RETOUR DES MORTS VIVANTS" 3 et 4, "NECROPOLIS", ainsi que le récent "FAR CRY" de Uwe Boll.

Cette nouvelle tentative est loin d'être la pire et est même plutôt sympathique. Le rythme est soutenu, les acteurs habitués aux séries TV forment un groupe hétéroclite et agréable et le réalisateur a sut tirer le maximum d'un budget limité.
Le film se déroule entièrement dans un décor unique, la base souterraine militaire, mais les trois quarts du métrage étant une longue course poursuite à travers les couloirs, on a pas le temps de s'ennuyer, et cela ne fait que renforcer l'aspect claustrophobique.
On retrouve ce bon vieux Michael Madsen en militaire, toujours dans un des rôles d'enfoirés dont il est un habitué. Quelque scènes gores viennent pimenter le tout, décapitations, éclatements de têtes et autres joyeusetés.
Mon petit point négatif, il en fallait bien un, se porte sur l'actrice jouant le rôle principal, qui en junkie rebelle au début cabotine vraiment grave et mérite une bonne volée de baffes. Heureusement , elle s'assagit par la suite, sinon ça aurait été difficilement supportable. Du coup je balance son nom, m'en fout elle risque pas d'être connue par la suite et de me retrouver pour me faire la peau. Elle s'appelle Victoria Nestorowicz, et toc. Non seulement elle aurait du prendre un pseudo plus facile à retenir, et en plus elle n'a rien fait depuis comme par hasard. Bien fait pour sa gueule, hin,hin.

Bien sur, l'histoire est simpliste et on en saura pas plus sur cette fameuse expérience, ni pourquoi le produit injecté, en plus de la force physique décuplée, mets tous les sujets en chaleur, sexuellement parlant bien sur. Mais on s'en fout, d'ailleurs ça changerait quoi? On est là pour s'éclater, pas pour tenir un colloque scientifique.

Une série B donc plus que respectable, qui n'invente rien mais qui distrait pendant 90 minutes, sans nous prendre pour des cons ni étaler les invraisemblances, avec de petites touches d'humour bienvenues.
Exactement ce que l'on peut espérer de mieux d'un film de ce calibre, ce qui n'est pas souvent le cas.
Un bon moment , pour l'amateur avertit, moi je n'en demande pas plus.
Note de : 7 sur 10
Publiée le
UKM: The Ultimate Killing Machine
UKM: The Ultimate Killing MachineUKM: The Ultimate Killing MachineUKM: The Ultimate Killing MachineUKM: The Ultimate Killing Machine

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
3 + 3 = ?

Cette page a été vue 4090 fois.