pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film True Blood - Saison 3

TRUE BLOOD - SAISON 3

Titre original : True Blood
Année : 2010
Pays : USA
Durée : 631 min
Note du rédacteur : 6.5 / 10

L'HISTOIRE

A la suite de l'enlèvement de Bill, Sookie se rend dans le Mississippi où elle est plongée dans un univers gouverné par d'ignobles loups-garous et un puissant roi vampire, Russell Edgington. Une fois là-bas, elle retrouve ses pouvoirs et comprend qu'elle doit se méfier de Bill. Eric doit également se rendre sur le domaine du roi pour un règlement de comptes, Tara est submergée par la douleur, Jason tombe amoureux d'une femme mystérieuse, Lafayette n'échappe ni à l'amour ni aux démons, Jessica affine ses pouvoirs de vampire et Sam fait une découverte concernant sa famille biologique. Tout cela mènera progressivement à la révélation de la série : la véritable identité de Sookie.

LA CRITIQUE

Cette troisième fournée de "TRUE BLOOD" commence précisément là où la saison 2 s'achevait. De nouvelles aventures qui prennent immédiatement le relais sans donner une minute de répit aux personnages, éprouvés par les cérémonies orgiaques de la prêtresse de Bacchus !
Alors que le meurtre d'Eggs hante Jason mais aussi Tara, cette dernière tombe soudainement sous la coupe d'un mystérieux vampire psychopathe... Pendant ce temps, Sookie part à la recherche de Bill, retenu contre son gré par le roi-vampire du Mississippi, lorsqu'à Bon Temps, Sam ne sait s'il doit se réjouir ou redouter ses retrouvailles avec sa famille biologique...

On était prévenus, cette troisième saison démarre bien mollement... Et l'introduction d'une nouvelle espèce de créatures pour le moins conventionnelle telle que les loups-garous (en particulier après le passage d'une Ménade), n'arrange pas vraiment les choses...
Le sentiment général au vu des premiers épisodes, c'est que "TRUE BLOOD" a fini par céder à la facilité en nous proposant des personnages hypers caricaturaux de loups-garous bikers-alcoolos, ainsi qu'une série d'intrigues moins palpitantes qui se déroulent la plupart du temps, malheureusement, hors de Bon Temps.
Tout arrive un peu comme un cheveu sur la soupe, notamment les multiples - et lassants -retournements de situations qui interviennent dans la romance Bill/Sookie et l'arrivée de nombreux nouveaux personnages, qui ne font que reléguer le développement des héros de la série au second plan. Des héros plus que jamais isolés, vivant chacun de leur côté leurs propres aventures, quand ce qu'on aimait justement c'était l'évolution de leurs relations dans l'univers quotidien, à la fois simple et chargé de mystères, de la petite ville de Louisiane.

Après ce triste constat, jusqu'à mi-chemin de la saison, on pourrait légitimement penser que la série à succès d'Alan Ball a perdu de sa superbe, mais bien heureusement, la suite réserve son lot de bonnes surprises et de thématiques captivantes dans un contexte politique fait de corruption et de complots, à l'aube de la ratification des droits des vampires.
C'est là qu'intervient le machiavélique Russel et son concept de race supérieure, plaçant les vampires au sommet de la « chaîne alimentaire ». Et dans sa quête incessante de domination sur l'homme (et sur les autres espèces), la découverte de la véritable identité de Sookie ne tarde pas à éveiller sa convoitise... Mais c'est aussi cette révélation qui dévoilera les intentions premières de Bill... Et évidemment la nature moins fortuite que prévue de sa rencontre avec Sookie ne restera pas sans conséquence.

La confiance est du reste l'un des thèmes récurrents de cette saison, tout comme la famille (les parents d'Eric, l'ancienne vie de Bill, la famille de Sam), la transmission (l'apprentissage de Jessica, la prise en charge du jeune Tommy, l'importance de la descendance pour le père de Crystal, les craintes d'Arlène quant à sa progéniture), l'héritage (la destiné de Sookie, ainsi que celle de Lafayette et de Jesus)...
Et d'ailleurs, toute l'intrigue qui tourne autour des parents biologiques de Sam, leurs véritables intentions et la façon dont ils exploitent leur fils cadet, offre un angle assez inédit et original sur les polymorphes, qui, avec les loups-garous, panthères-garous, fées et sorciers, viennent étoffer le bestiaire de la série.

Toutes ces « espèces » surnaturelles promettent pas mal de nouvelles perspectives, notamment en matière d'histoires sentimentales, sans compter l'attirance réciproque entre Alcide le loup-garou et Sookie, qui complique encore davantage le triangle amoureux qu'elle forme avec Bill et Eric !
Dans cette saison, l'homosexualité est également plus que jamais de mise, abordée sans tabous à travers les rêveries des hommes qui ont bu le sang de vampires masculins, mais aussi via la relation naissante entre Lafayette et Jesus ou encore le couple volcanique que forment Russel et Talbot (qui donnera lieu à une scène assez suggestive entre Eric et l'amant du roi).
Aussi connue pour ses élans d'érotisme que pour son humour noir, "TRUE BLOOD" se fend ici de quelques passages oniriques qui contrastent avec la sauvagerie gore des scènes habituelles de désintégrations salissantes (et autres joyeusetés)...

Conclusion : une nouvelle saison décousue et moins marquée par la dérision que les précédentes (la sonnerie de portable ridicule d'Eric ainsi que les mets raffinés que l'on trouve à la table de Russel sont tout de même des moments d'anthologie !), qui peine à trouver ses marques, mais finit par proposer des personnages plus matures, des « gentils » au côté obscur, des « méchants » plus humains... tout en augurant de prochains épisodes riches en révélations et, espérons-le, plus concentrés sur les principaux protagonistes.

Note de : 6.5 sur 10
Publiée le
True Blood - Saison 3
True Blood - Saison 3True Blood - Saison 3True Blood - Saison 3True Blood - Saison 3

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
3lena - 12/09/2011 à 13:33
# 3

Ma série !! <3

Da Godfather - 11/01/2010 à 16:31
# 2

Géniale !!!

Il y a vraiment de tout dans cette série.

Tout d'abord le générique, que je n'hésiterai pas à traiter d'oeuvre d'art et que j'ai mit dans mon mp3 à peine le premier épisode terminé.
Les personnages sont variés et intéressants et les acteurs qui les interprètent sont bons.
Les épisodes qui se terminent en pleine action sont frustrants et addictifs.
Je regarde le série en V.O. et je dois dire que j'ai eu du mal dans les premières 20min avec l'accent de la Louisiane, mais on s'y fait vite et ça ajoute même du charme. Charme qui disparaitra certainement avec le doublage en français.

Sookie est délicieuse à tous les points d vues, je dis bien tous, ce qui m'amène à ce qui sont pour moi les gros défauts de la série.

Sookie et la nudité. Non pas que ça me déplaise, bien au contraire, mais la série commence à être plus connue pour les scènes de nue de Sookie que pour son scénario et ça, ça me dérange.
Malgré de belles innovations, le personnage de Bill reste l'éternelle caricature du beau vampire plein de mystères et avec un coeur en or. Tout comme Sookie qui est elle aussi la caricature de l'amoureuse un brin couillon. Un peu plus de noirceur pour les 2 aurait été la bienvenue.

J'en suis à la saison 2 et le personnage de Jason commence à me souler, mais d'une force. Son personnage passe sans cesse d'un extrême à l'autre en étant extrême dans chacune des étapes et sans jamais vraiment apprendre quoi que ce soit de ses expériences passées.

C'est ce que je reproche à la série, les personnages sont un peu (trop) cons.

Sa note: 9/10
Oh My Gore !Oh My Gore ! - 10/01/2010 à 22:50
# 1

Ca donne envie de regarder la série en tout cas !

Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
3 + 3 = ?

Cette page a été vue 2090 fois.