pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Sacred Flesh

SACRED FLESH

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (12) | NEWS | DVDS (1) | VIDEOS
Réalisé par Nigel Wingrove
Ecrit par Nigel Wingrove
Année : 2000
Pays : UK
Durée : 72 min
Note du rédacteur : 7 / 10

L'HISTOIRE

A l'époque moyenâgeuse, partagée entre ses vœux religieux et ses pulsions sexuelles, la Mère Supérieure Elisabeth est accablée de visions à tel point que ses sœurs se demandent si elle n'est pas possédée. S'en suivent alors de nombreuses confessions et visions...

LA CRITIQUE

Tout d'abord, pour tous ceux et toutes celles qui s'attendent à lire la critique d'un film d'horreur, vous pouvez quitter cette critique de suite. En effet, si ce n'est quelques gouttes de sang par ci par là, les effets horrifiques de ce film sont presque tout à fait inexistants.
Pour dire tout de suite de quoi il s'agit, ce film n'est tout simplement qu'un film érotique mettant en scène des religieux et des nonnes. De long monologues et dialogues centrés sur le sujet de la chasteté des religieuses impliquant le combat de l'Eglise contre le Diable, le test de la volonté et de la foi, les souffrances mentales et physiques qu'engendre cette chasteté ou la question pour savoir si celle-ci rapproche les sœurs de Dieu, ne sont que des prétextes à démontrer le contraire par l'image et le sous-entendu. En effet, toutes les moralités inculquées par l'Eglise au Moyen Age, période où se déroule le film, trouvent leur contradiction par des scènes de luxure que ce soit entre religieuses, seule ou en impliquant des curés etc...
Ce film bien qu'ayant un côté purement sexuel à la base, pose des questions qui hantent encore le dogme chrétien de nos jours. Il montre très bien le peu d'évolution au cours des siècles.
Cependant, bien que les scènes érotiques puissent être stimulantes pour certains, elles deviennent vite lassantes en se répétant à intervalles de plus en plus rapprochées et l'on se surprend vite à vouloir regarder le film en avance rapide.
On peut tout de même y trouver quelques bonnes images, comme celle d'un genre de « conscience » de la mère supérieure représenté par une nonne squelette ou bien certaines images de religieuses ensanglantées. Le tout étant assez joli puisque l'ambiance du film par son aspect visuel est assez gothique, le couvent étant sombre et seulement éclairé à la bougie.
En dehors des scènes érotiques, le jeu des acteurs est convainquant, bien que l'aspect physique et surtout les maquillages sont loin de l'image que l'on peut se faire des habitantes d'un couvent moyenâgeux.
Le film est rempli de clichés chrétiens et démontre très bien l'hypocrisie de l'Eglise.
Note de : 7 sur 10
Publiée le
Sacred Flesh
Sacred FleshSacred FleshSacred FleshSacred Flesh

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
5 + 2 = ?

Cette page a été vue 3712 fois.