pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Raid, The

RAID, THE

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (37) | NEWS (1) | DVDS | VIDEOS (5)
Titre original : Serbuan Maut
Réalisé par Gareth Evans
Ecrit par Gareth Evans
Année : 2011
Pays : Indonesia | USA
Durée : 101 min
Note du rédacteur : 7.5 / 10

L'HISTOIRE

Au cœur des quartiers pauvres de Jakarta, se trouve une citadelle imprenable dans laquelle se cache le plus dangereux trafiquant du pays. Une équipe de policiers d'élite est envoyée donner l'assaut lors d'un raid secret mené aux premières lueurs du jour. Mais grâce à ses indics, le baron de la drogue est déjà au courant et a eu amplement le temps de se préparer. A l'instant où le groupe d'intervention pénètre dans l'immeuble, le piège se referme : les portes sont condamnées, l'électricité est coupée et une armée d'hommes surentrainés débarque. Piégés dans cet immeuble étouffant, les policiers vont devoir se battre étage après étage pour avoir une chance de survivre.

LA CRITIQUE

Deux ans après son remarqué "MERANTAU", le réalisateur gallois expatrié Gareth Evans poursuit sa collaboration avec l'acteur Iko Uwais (sorte de Tony Jaa indonésien) dans un second long-métrage majoritairement consacré à cet art martial typiquement indonésien qu'est le pencak-silat.

Toute la première partie de "THE RAID" consiste en une série de gunfights dans un immeuble désaffecté contrôlé par un chef mafieux et infesté de trafiquants de drogue rompus à ce type d'exercice, prêts à accueillir le commando d'élite comme il se doit...
Au fur et à mesure de leur incursion dans le territoire labyrinthique de Tama et de ses hommes, les policiers prennent conscience du danger : chaque étage, chaque couloir et appartement insalubre réserve son lot de mauvaises surprises. Pendant que ses collègues tombent sous les balles ennemies, Rama, lui, tient bon grâce à son extraordinaire maîtrise des arts martiaux et à la quête bien plus personnelle qui s'est substituée à sa mission militaire...

C'est ainsi que le film prendra une toute autre tournure à mi parcours, privilégiant les combats à mains nues dans un rythme totalement effréné. Les coups s'enchaînent à une vitesse surréaliste, sans temps morts, comme on l'a rarement vu au cinéma !!
Plus qu'un simple défouloir mélangeant les disciplines, notamment silat et judo, "THE RAID" ne lésine pas non plus sur la violence frontale. Aucune pitié, ni pour l'adversaire, ni pour les spectateurs sensibles, qui subiront brisements d'os, exécutions à la machette et autres joyeusetés sanglantes, via des chorégraphies totalement hallucinantes imaginées – et interprétées – par Iko Uwais et Yayan Ruhian (qui joue d'ailleurs le rôle d'un homme de main complètement allumé) !

Si les enjeux dramatiques restent relativement classiques, Gareth Evans – également scénariste – n'a toutefois pas à en rougir. L'intrigue reprend la thématique des flics corrompus, mais revêt aussi une dimension familiale pour le héros, alors que la progression de l'unité dans cette zone de non droit fait un peu penser à un jeu vidéo à différents niveaux avec options d'armes et boss de fin.
Cela permet de se concentrer pleinement sur les scènes d'action, qui atteindront un degré de brutalité assez surprenant, renforcé par la bande son oppressante composée par le duo Fajar Yuskemal Tamin/Aria Prayogi et par les mouvements frénétiques de caméra à l'épaule (dont l'utilisation semble parfois injustifiée).

Bref, "THE RAID" est un film d'action totalement enragé marquant une vraie rupture avec "MERANTAU", qui aura droit, et à une suite, et à un remake américain, dont on imagine mal l'intérêt...

Note de : 7.5 sur 10
Publiée le
Raid, The
Raid, TheRaid, TheRaid, TheRaid, The

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
samael666samael666 - 15/06/2012 à 17:42
# 2

oui, combats totalement hallucinants, mais comme dit le dicton trop c'est comme pas assez, ça devient un peu lassant ,c'est vraiment non stop, mais j'ai pas détesté.

Sa note: 6/10
Brice - 15/06/2012 à 14:45
# 1

Un film que j'irai revoir une nouvelle fois en salle ! Jouissif, sans concession, je n'ai pas vu de telles chorégraphies de combat surréalistes depuis les premiers Ong Back.

Sa note: 9/10
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
3 + 3 = ?

Cette page a été vue 3008 fois.