pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Nous Sommes Ce Que Nous Sommes

NOUS SOMMES CE QUE NOUS SOMMES

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (34) | NEWS (1) | DVDS | VIDEOS (1)
Titre original : Somos Lo Que Hay
Réalisé par Jorge Michel Grau
Ecrit par Jonas Barnes
Année : 2010
Pays : Mexique
Durée : 90 min
Note du rédacteur : 6 / 10

L'HISTOIRE

Un homme d'âge mûr meurt dans la rue, laissant sa femme et ses trois enfants rongés par le mal cannibale. La famille éprouvée doit assurer sa survie. Jusqu'à présent, les victimes ont toujours été fournies par le père. Maintenant qu'il est mort, qui va prendre la relève ?

LA CRITIQUE

Avec "NOUS SOMMES CE QUE NOUS SOMMES", nous entrons dans l'intimité d'une famille mexicaine anthropophage, qui vient tout juste de perdre son patriarche dans l'indifférence générale. Alors que le reste des membres attend impatiemment que la relève soit assurée par l'ainé, ce dernier ne semble pas encore prêt à partir en quête de chair fraîche pour nourrir les siens, contrairement à son frère au tempérament bien plus trempé...

Objet de curiosité par sa seule provenance, le film de Jorge Michel Grau se montre pour le moins déstabilisant, plus social que réellement horrifique, à travers ce portrait d'un foyer modeste qui tente de survivre dans les bas fonds de Mexico en réparant des pièces d'horlogerie.
A mesure que le spectateur s'engouffre dans le quotidien macabre des quatre cannibales, c'est tout le processus de chasse et de préparation des corps avant dégustation qui nous est exposé non sans un certain humour.
Ainsi, on apprendra de quelle façon le défunt papa ramenait la pitance au foyer, fréquentant le quartier des prostituées pour un type de plaisirs charnels assez singulier... Alfredo, lui, préfèrera le gibier de boîtes gay après plusieurs tentatives infructueuses, tandis qu'une unité de police en quête de reconnaissance professionnelle commence à enquêter sur plusieurs disparitions...

Des acteurs convaincants, mais également des situations incongrues et quelques rôles particulièrement amusants, à l'instar du duo de flics à la ramasse en charge de l'affaire. Loin du clinquant des "EXPERTS", on balance entre un médecin légiste en marcel et chaîne en or, et un inspecteur affublé de lunettes de soleil à la Ponch, avec poils de torse échappés d'une chemise ouverte.
Dommage néanmoins que de nombreux points demeurent inexplorés, conférant la désagréable sensation de n'avoir assisté qu'à un perpétuel début de film.
Alors que les causes du décès du père restent assez floues (une intoxication à la viande avariée ?), le plus frustrant est de ne pas en savoir davantage à propos des rituels perpétrés par la famille. Vraisemblablement pratiqués de générations en générations, ces coutumes alimentaires s'apparenteraient-elles à un héritage aztèque ?
Quoiqu'il en soit, on aurait également pu s'attendre à un message encore plus marqué socialement, par exemple via une consommation de chair humaine par nécessité dans un climat de misère.

"NOUS SOMMES CE QUE NOUS SOMMES" a au moins le mérite d'être dépaysant et original, bien qu'on reste un peu dans l'expectative...
Note de : 6 sur 10
Publiée le
Nous Sommes Ce Que Nous Sommes
Nous Sommes Ce Que Nous SommesNous Sommes Ce Que Nous SommesNous Sommes Ce Que Nous SommesNous Sommes Ce Que Nous SommesNous Sommes Ce Que Nous Sommes

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
1 + 2 = ?

Cette page a été vue 2954 fois.