pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Mega Shark VS Crocosaurus

MEGA SHARK VS CROCOSAURUS

Titre original : Mega Shark Vs. Crocosaurus
Réalisé par Christopher Ray
Ecrit par Micho Rutare
Année : 2011
Pays : USA
Durée : 88 min
Note du rédacteur : 7 / 10

L'HISTOIRE

Dans les profondeurs de la jungle congolaise, des chercheurs de diamants sont interrompus dans leur mission par un crocodile géant. Cette créature hors norme sème la panique et menace le monde. Pendant ce temps, dans l'océan Atlantique, l'USS Gibson est attaqué par un requin immense. Capturé et emmené en Amérique, le Crocosaurus est attaqué par Mega Shark, sous les yeux des hommes, dont les tentatives de neutralisation restent vaines. Ces derniers doivent faire face à un rebondissement de taille et des réactions en chaîne...

LA CRITIQUE

Enième film de monstre géant pour The Asylum, qui continue contre vents et marées à porter bien haut l'étendard du Bis le plus assumé tout en allongeant sa liste de mockbusters. Ce nouvel épisode nous promet donc des affrontements entre deux gros bébés, 450 mètres de long tout de même pour le croco, et le fameux mégalodon aperçu dans un premier "MEGA SHARK VS GIANT OCTOPUS" en 2010. Pas grand-chose de croustillant niveau scénario vous vous en doutez, en revanche la promesse de passer un bon moment de poilade décomplexée devant des scènes de destruction massive assez hallucinantes et des numéros d'acteur quasi parfaits.

Inutile de trop rentrer dans les détails. On se fiche rapidement de la vraisemblance de l'affaire, du pourquoi autant que du comment. Nous avons trois héros mal assortis qui vont suivre chacun, pour une raison qui leur est propre, la bataille rangée qui oppose les deux mastodontes de service. En route alors pour une succession généreuse de scènes dantesques. Ainsi le Mega Shark du titre ne se prive pas d'avaler d'une seule traite un sous-marin nucléaire qui n'en demandait pas tant, devenant du même coup un terrible "requin-nucléaire", alors que le Crocosaurus, lui, attaque la ville de Miami puis celle d'Orlando dans une débauche d'explosions énormes. C'est le seul objectif du film : offrir le plus de scènes d'action possible en l'espace d'une heure et demie. Le film se veut généreux et il l'est, empilant maladroitement les moments de bravoure les uns après les autres. Le problème vient simplement du fait qu'il n'a pas les moyens de s'offrir ne serait-ce que le quart de la moitié de l'une de ces fameuses scènes, on se doute donc bien que le résultat va en pâtir...

Et c'est le dire en restant poli, qu'il n'y en à pas une à sauver. Chacune d'elle étant massacrée par des CGI absolument immondes et des acteurs... qui font ce qu'ils peuvent. Voir par exemple la scène de la centrale nucléaire à tomber à la renverse d'efficacité ou encore le crash de l'hélicoptère, absolument poignant. Notez bien que n'importe quelle scène du film pourrait servir d'exemple. C'est un peu comme si Fred Olen Ray pensait dur comme fer être en train de shooter le prochain "2012" ou n'importe quel autre Godzilla, sauf qu'il est ici juste à côté de la plaque. Et c'est justement dans ce décalage total que le film livre tout son capital sympathie. Oui nous avons bien droit à du grand spectacle, mais tellement bricolé, tellement bancal et maladroit qu'il en devient drôle. "MEGA SHARK VS CROCOSAURUS" se montre finalement bien meilleur que ses homologues qui coûtent des millions, compensant ses carences par son côté foutraque et un degré de nawakerie assez impressionnant.

Ce film n'est bien sûr pas à prendre au premier degré, pas plus qu'au deuxième d'ailleurs. On est ici face à un vrai grand nanar 100 % pur jus. La constante nullité de la chose force le respect et fout en transe très rapidement. Tout est question de mise en condition. Une fois ceci assimilé on se surprend à attendre la prochaine péripétie avec un sourire benêt au coin des lèvres, ébahi par la bouillie de pixels des effets spéciaux ou la performance hallucinée des acteurs. Émaillé de quelques phrases chocs à mourir de rire et d'un non sens omniprésent, "MEGA SHARK VS CROCOSAURUS" est un vrai plaisir coupable de cinéphile déviant, la preuve irréfutable, et que personne n'attendait, qu'il y' a bien un lien entre cocaïne et pêche au gros. Merci The Asylum.
Note de : 7 sur 10
Publiée le
Mega Shark VS Crocosaurus
Mega Shark VS CrocosaurusMega Shark VS CrocosaurusMega Shark VS CrocosaurusMega Shark VS Crocosaurus

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
1 + 1 = ?

Cette page a été vue 2365 fois.