pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film House Of Last Things

HOUSE OF LAST THINGS

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (17) | NEWS (1) | DVDS | VIDEOS (1)
Titre original : House Of Last Things
Réalisé par Michael Bartlett
Année : 2012
Pays : USA
Durée : 109 min
Note du rédacteur : 5 / 10

L'HISTOIRE

Alan, un critique de musique classique à succès, et son épouse Sarah, une femme encore secouée par un traumatisme passé, décident de quitter leur spacieuse demeure de Portland pour passer des vacances en Italie. Alan fait garder leur maison par Kelly, bientôt rejointe par son frère cadet Tim et son petit ami Jesse. Un jour, Jesse kidnappe Adam, un enfant de huit ans, dans un supermarché. Mais Adam n'est pas celui qu'il semble être. Personne n'est à sa recherche, et il semble exercer un étrange pouvoir sur les occupants de la maison.

LA CRITIQUE

Après 15 d'absence, le réalisateur Micheal Bartlett revient avec un troisième long métrage pour le cinéma : "HOUSE OF LAST THINGS", un film au titre énigmatique. Tout aussi énigmatique que sa mise en scène et son scénario.
Si le réalisateur, également scénariste du film, propose de bonnes idées et de bonnes pistes narratives qui pourraient faire du film un thriller fantastique captivant, il s'égare dans la dramaturgie, prend des libertés esthétiques trop inégales, accélérant puis ralentissant le rythme maladroitement.

"HOUSE OF LAST THINGS" démarre sur une base solide : une histoire de maison hantée par un enfant, des personnages crédibles qui vont vivre dans cette maison et évoluer, se métamorphoser tout au long de l'intrigue, bref, un réel travail sur l'écriture.
Bartlett fait appel à des acteurs issus des séries TV tels que Lindsay Haun ("TRUE BLOOD", "ESPRITS CRIMINELS", "FBI PORTES DISPARUS", "COLD CASE") et Blake Berris ("THE BIG BANG THEORY", "BREAKING BAD") pour les rôles principaux. Ils jouent un couple explosif qui, sous l'influence de la maison va s'identifier aux propriétaires précédents. Lorsque le petit copain bad boy, à la connerie intempestive, véritable douchebag de service, ramène un gamin qu'il a kidnappé dans la maison qu'il squatte, les choses s'enveniment. Tout comme la réalisation de Micheal Bartlett... Surimpressions, longueurs, plans faussement contemplatifs sans cohérence narrative, scènes inutiles qui abîment l'identité de certains personnages et rendent l'enchaînement des séquences confus et brouillon. Et c'est cette confusion qui va sérieusement handicaper le rythme et ennuyer.

Et oui, il faut le préciser, "HOUSE OF LAST THINGS" n'est pas un film à regarder à 9h du mat, même dans la bonne ambiance du festival de Gérardmer. On n'a rarement vu un film fantastique aussi soporifique et ce n'est pas la photo de Ken Kelsch qui va nous réveiller. Tantôt magnifique, tantôt scolaire, rudimentaire, entre étalonnage et réel travail sur la lumière, on s'y perd... Et puis c'est quoi ce délire avec les ballons jaunes ? Un parti pris esthétique pauvre et redondant ? Une private joke ?

On saluera malgré tout l'aimable participation de RJ Mitte alias Walter Jr dans "BREAKING BAD", qui joue le frère retardé et qui accumulera les scènes absurdes et grotesques... Comme par exemple entrer dans la chambre où l'enfant est censé dormir paisiblement et cogner le matelas sans aucune raison. Stupidité scénaristique gratuite ? Cafouillage de dernière minute casé à l'arrache dans le scénar ? On ne saura jamais... C'est dommage pour RJ, c'était son premier long ! Mais ce n'était pas de sa faute, il était mal dirigé...

C'était la première mondiale à la 20ème édition du film fantastique de Gérardmer, c'était long. Faudra-t-il encore attendre 15 avant de se perdre dans les méandres du prochain long métrage de Micheal Bartlett ? Nous avons tout notre temps.
Note de : 5 sur 10
Publiée le
House Of Last Things
House Of Last ThingsHouse Of Last ThingsHouse Of Last ThingsHouse Of Last ThingsHouse Of Last ThingsHouse Of Last Things

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
4 + 2 = ?

Cette page a été vue 2142 fois.