pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Hotel Transylvanie

HOTEL TRANSYLVANIE

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (40) | NEWS (1) | DVDS | VIDEOS (43)
Titre original : Hotel Transylvania
Réalisé par Genndy Tartakovsky
Année : 2012
Pays : USA
Durée : 91 min
Note du rédacteur : 5 / 10

L'HISTOIRE

Bienvenue à l'Hôtel Transylvanie, le somptueux hôtel de Dracula, où les monstres et leurs familles peuvent enfin vivre leur vie, se détendre et faire « monstrueusement » la fête comme ils en ont envie sans être embêtés par les humains. Pour l'anniversaire de sa fille, la jeune Mavis, qui fête ses 118 printemps, Dracula invite les plus célèbres monstres du monde – Frankenstein et sa femme, la Momie, l'Homme Invisible, une famille de loups-garous, et bien d'autres encore...
Tout se passe très bien, jusqu'à ce qu'un humain débarque par hasard à l'hôtel et se lie d'amitié avec Mavis...

LA CRITIQUE

Dernier né des studios Sony Pictures Animation ("LES REBELLES DE LA FORET", "LES SCHTROUMPFS", "TEMPETE DE BOULETTES GEANTES", "LES ROIS DE LA GLISSE", "LES PIRATES"...), "HOTEL TRANSYLVANIA" se présentait sous les meilleurs auspices, proposant une parodie comique de la vie cachée de quelques uns des monstres les plus emblématiques du cinéma d'épouvante.
C'est ainsi que la famille Loup-garou, Frankenstein, la Momie, l'Homme Invisible et bien d'autres créatures se retrouvent à l'Hôtel Transylvanie, lieu de villégiature paradisiaque pour monstres en quête de détente, dirigé par l'illustre Comte Dracula.

Sur le papier, l'idée est séduisante, non sans rappeler les excellents "PARANORMAN" de chez Laïka et "FRANKENWEENIE" de Tim Burton sortis récemment, ou encore le génial "MONSTRES ET CIE", dont la suite sortira cet été sur nos écrans. Malheureusement ce premier long-métrage de Genndy Tartakovsky, réalisateur – entre autres – de la série animée "STAR WARS : CLONE WARS", peine à convaincre et se plante complètement là où les films précités excellent.
Niveau humour, c'est le flop total : excepté quelques situations et répliques gentiment rigolotes, on assiste un peu désemparés au ballet excessivement survolté d'une galerie de personnages sous exta, trop grossièrement caricaturaux.
Tout est speed, cartoonesque à souhait mais dans le mauvais sens du terme, comme pour donner l'illusion d'un film d'animation hyper rythmé – ou peut-être pour masquer un évident manque de prise de risques...

A défaut de faire dans l'hommage ou le référentiel jubilatoire, "HOTEL TRANSYLVANIA" se complait dans un humour consensuel, voire un peu bébête par endroits, qui ne semble malheureusement réservé qu'à un tout jeune public. Par conséquent, les sempiternels enjeux moraux passent beaucoup moins bien et l'on subit presque péniblement cette histoire de père surprotecteur avec sa fille adolescente (sur le point de tomber sous le charme du type d'individu qu'il redoute le plus : un humain), dans l'attente désespérée qu'une bonne trouvaille parvienne à relever le niveau général.

Malgré les quelques pointures qui prêtent leur voix aux personnages du film (Adam Sandler, Steve Buscemi, Fran Drescher...), ceux-ci s'avèrent peu attachants, voire carrément insupportables pour certains (en l'occurrence le héros humain). Et si la déception était déjà grande, le coup de grâce sera assené avec un Dracula en mode Hip Hop...
Un beau gâchis !
Note de : 5 sur 10
Publiée le
Hotel Transylvanie
Hotel TransylvanieHotel TransylvanieHotel TransylvanieHotel Transylvanie

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
1 + 4 = ?

Cette page a été vue 1910 fois.