pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Green Inferno, The

GREEN INFERNO, THE

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (21) | NEWS (5) | DVDS (1) | VIDEOS
Titre original : The Green Inferno
Réalisé par Eli Roth
Année : 2013
Pays : USA | Chile
Durée : 100 min
Note du rédacteur : 8 / 10

L'HISTOIRE

Un groupe d'activistes new-yorkais se rend en Amazonie et tombe entre les mains d'une tribu particulièrement hostile...

LA CRITIQUE

Après moult galères de production, des conditions de tournage épiques, des appels aux boycotts et le spectre de la censure qui n'a vraisemblablement pas facilité sa distribution, le film à la réputation sulfureuse d'Eli Roth – qui attendait désespérément une sortie depuis près de deux ans – débarque enfin en France, pas en salle malheureusement mais en E-ciné.
Pour ceux qui se posent encore la question, il ne s'agit pas d'un remake de l'œuvre culte de Ruggero Deodato, mais plutôt d'une sorte d'hommage aux films de cannibales italiens typiques des 70/80's, dont "CANNIBAL HOLOCAUST" est bien sûr le plus fervent représentant.

"THE GREEN INFERNO", c'est donc un mélange remis au goût du jour de tout ce qu'on a déjà pu voir en la matière, notamment "CANNIBAL FEROX", "AMAZONIA", ou encore "LE DERNIER MONDE CANNIBALE"... Moins malsain que "CANNIBAL HOLOCAUST" en son temps, le film maudit d'Eli Roth n'en reste pas moins délicieusement gore, avec des scènes d'horreur frontales qui auraient déjà fait leurs preuves auprès de certains spectateurs lors de sa diffusion en festivals...
Les exécutions se montrent particulièrement efficaces, ne nous épargnant aucun détail macabre, mais s'opérant toujours avec ce second degré bien connu du réalisateur d'"HOSTEL" et "CABIN FEVER", qui sans gâcher la terreur provoquée par les images, apporte un peu de fraîcheur et de bonne humeur (si, si) !

Le ton général se veut donc globalement assez léger, sans pour autant négliger une certaine réflexion autour de l'activisme, de la médiatisation et plus globalement de la civilisation. Ainsi, l'héroïne, jeune étudiante idéaliste et naïve prénommée Justine (certainement pas un hasard !), s'engage dans une action sur le terrain pour défendre une tribu d'Amazonie de la déforestation. Mais l'expédition va rapidement tourner au cauchemar, et ce pour notre plus grand plaisir !
Ironiquement, son groupe de militants écolos arborant fièrement des tee-shirts "Save Amazonia" va se retrouver prisonnier des indigènes qu'ils s'employaient à sauver, ce après un impressionnant crash d'avion bien sanglant. Cette aventure aux confins de l'enfer vert se transforme en voyage initiatique pour Justine, à laquelle on réserve un sort bien particulier, et qui va voir ses compagnons d'infortune se faire dévorer un à un dans ce village primitif du Pérou à la déco peu accueillante !

Dans les magnifiques paysages d'une jungle luxuriante (le générique de début fait d'ailleurs clairement référence au film de Ruggero Deodato), "THE GREEN INFERNO", c'est le choc des civilisations. Une confrontation entre le monde "sauvage" et l'homme moderne occidental, davantage choqué par le cannibalisme pratiqué par une poignée d'autochtones que par l'industrie de la viande et les abattoirs...

Quoi qu'on en dise, "THE GREEN INFERNO" est un formidable divertissement, bien dégueu et bien fun (et pas aussi débile qu'il en a l'air), qui n'a jamais eu la prétention de s'élever au rang de "CANNIBAL HOLOCAUST". Un divertissement néanmoins éprouvant pour les plus sensibles !
Note de : 8 sur 10
Publiée le
Green Inferno, The
Green Inferno, TheGreen Inferno, TheGreen Inferno, TheGreen Inferno, TheGreen Inferno, TheGreen Inferno, TheGreen Inferno, TheGreen Inferno, The

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
5 + 2 = ?

Cette page a été vue 7061 fois.