pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Godzilla Vs Mechagodzilla

GODZILLA VS MECHAGODZILLA

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (13) | NEWS | DVDS (1) | VIDEOS
Titre original : Gojira Tai Mekagojira
Réalisé par Jun Fukuda
Année : 1974
Pays : Japan
Durée : 84 min
Note du rédacteur : 7 / 10

L'HISTOIRE

Une prêtresse de la famille royale a une vision terrible d'un monstre venant détruire la Terre. Simultanément, une caverne est découverte sur un chantier en construction...

LA CRITIQUE

Vingt ans après le premier opus de Godzilla, le réalisateur controversé Jun Fukuda récidive dans la série de Kaiju Eigan à succès avec ce énième épisode (l'avant-dernier de la première époque des Godzilla et le dernier réalisé par Jun Fukuda lui-même), après avoir signé "EBIRAH, HORROR OF THE DEEP", "SON OF GODZILLA", "GODZILLA VS GIGAN" et "GODZILLA VS MEGALON". "GODZILLA VS MECHAGODZILLA" est le premier film à mettre en scène la réplique cyborg de Godzilla tout en "titanium cosmique", comme cela avait déjà était fait pour King Kong en 1967 par Ishirô Honda dans "KING KONG STRIKES AGAIN".

Niveau scénario, ça reste assez léger, sans toutefois atteindre le degré effarant de stupidité de certains des volets qui suivront, notamment les plus récents. Dans "GODZILLA VS MECHAGODZILLA", on retrouve donc notre sympathique mascotte radioactive aux prises avec son alter ego mécanique, l'œuvre technologique de méchants Extra-Terrestres à l'enveloppe humaine (mais dont la véritable apparence se rapprocherait plutôt des personnages de la "PLANETE DES SINGES") venus dans l'intention de conquérir la Terre. Heureusement Godzilla sera épaulé par Kind Seezer, sorte de Gremlin poilu géant au rôle assez limité, mais également par le monstre à carapace piquante Anguirus, qui ne fera qu'une brève apparition au tout début du film, combattant le Mechagodzilla alors encore "travesti" en Godzilla... Si dans cet épisode, les combats de monstres sont moins comiques que dans les autres volets réalisés par Fukuda, ils se font également assez rares, laissant malheureusement plutôt place à de longs passages un poil rébarbatifs mettant en scène les personnages "humains" : un scientifique, sa fille et ses neveux, sans parler des agents d'Interpole venus à leur rescousse. Cela étant, nous apprécierons les scènes de baston avec Mechagodzilla aux supers pouvoirs et son attirail de lasers, rappelant forcément les séries phares de l'époque du type Goldorak, mais aussi le Jet Jaguar du film "GODZILLA VS MEGALON".
Pour ce qui est des effets spéciaux, ceux-ci s'avèrent assez bien réalisés pour l'époque. Le seul bémol étant peut-être le comportement un peu trop "humain" des monstres, ce qui ne les rend pas toujours très crédibles dans leurs rôles de créatures spectaculaires. Par contre, les affrontements, eux, sont plus sanglants que dans certains des autres épisodes, conférant à ce long-métrage une touche un peu plus "sérieuse".
Un film s'inscrivant dans la période de déclin de la première série, bien qu'il ait obtenu un certain succès auprès du public, qui reste toutefois innovant grâce au personnage robotique de Mechagodzilla et agréable à regarder malgré quelques longueurs.
Note de : 7 sur 10
Publiée le
Godzilla Vs Mechagodzilla
Godzilla Vs MechagodzillaGodzilla Vs MechagodzillaGodzilla Vs MechagodzillaGodzilla Vs MechagodzillaGodzilla Vs MechagodzillaGodzilla Vs MechagodzillaGodzilla Vs Mechagodzilla

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
6 + 4 = ?

Cette page a été vue 4253 fois.