pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Gamera : Gardien De L'Univers

GAMERA : GARDIEN DE L'UNIVERS

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (6) | NEWS | DVDS | VIDEOS
Titre original : Gamera Daikaiju Kuchu Kessen
Réalisé par Shusuke Kaneko
Année : 1995
Pays : Japon
Durée : 96 min
Note du rédacteur : 6 / 10

L'HISTOIRE

En mer de Béring, alors qu'un cargo de plutonium s'échoue, une petite île est la proie d'étranges oiseaux carnivores se nourrissant de ses habitants. Lorsqu'un de ces « Gyaos » subit une mutation physique au contact de la matière radioactive, la situation dégénère. Tokyo se retrouve alors la proie de la créature gigantesque qui cherche un nouveau territoire de chasse. Face à cette menace, le gouvernement va devoir se résoudre à s'allier avec le prédateur ancestral de l'oiseau : le Gamera. Mais une alliance est elle vraiment possible ?

LA CRITIQUE

Alors que Yoshinari Yonemori et Naoya Kusanagi tentent de percer le mystère d'un atoll à la dérive, leur équipe y déterre une mystérieuse stèle, provoquant au passage le réveil d'un monstre ancestral nommé Gamera, qui selon une ancienne prophétie devra protéger la planète d'une invasion de « Gyaos »...
Pendant ce temps, une jeune ornithologue part à la recherche du professeur Hirata sur l'île de Himegami dans l'archipel de Goto, et ce qu'elle y découvre dépasse l'entendement... Il semblerait qu'une espèce d'oiseaux jusqu'alors inconnue ait ravagé le village, dévorant ses habitants. Mandatée part le gouvernement pour procéder à la capture des créatures, elle fait bientôt la connaissance de Yoshinari venu l'avertir qu'une autre créature géante se dirige vers le stade réquisitionné pour prendre les volatiles au piège...

Réponse des studios Daiei au succès de la Toho avec la franchise Godzilla, Gamera fut crée en 1965, essentiellement pour le jeune public. Après quinze ans sans nouvelles de la tortue préhistorique, une nouvelle trilogie voit le jour dès 1995 sous la houlette de Shusuke Kaneko, qui réalisera plus tard un énième volet de la saga Godzilla ainsi que les adaptations live de "DEATH NOTE".
Ce premier épisode dépoussière donc le personnage de la tortue gardienne de la Terre, lui attribuant des aventures certainement bien plus palpitantes et violentes qu'au cours de ses précédentes apparitions. Sorti de sa léthargie pour combattre des ptérodactyles mangeurs d'hommes, Gamera crache des boules de feu contre des ennemis balançant des rayons laser.
Les combats entre monstres sont réalisés à l'ancienne, avec animatronic, costumes rembourrés et explosions de maquettes à tout va, notamment lorsque Gamera s'aventure en pleine ville avec un mépris total pour l'architecture, avant de gratifier le spectateur d'un décollage sur les chapeaux de roue digne de la Nasa !

Le scénario introduit également les origines des monstres et leur supposée création par une civilisation ancienne, faisant intervenir légendes et amulettes magiques qui permettent à l'homme de communiquer avec Gamera, toujours avec l'objectif de délivrer un message écologique, que l'on retrouve d'ailleurs aussi chez Godzilla. Dans "GAMERA : GARDIEN DE L'UNIVERS", ça commence dès le début du film avec un accident en pleine mer et le déversement de produits hautement toxiques contribueront à créer un Gyaos encore plus terrifiant, tout cela par la faute de l'homme qui ne fait finalement que récolter ce qu'il a semé...

Pas le meilleur de la trilogie, mais sympa quand même !
Note de : 6 sur 10
Publiée le
Gamera : Gardien De L'Univers
Gamera : Gardien De L'UniversGamera : Gardien De L'UniversGamera : Gardien De L'UniversGamera : Gardien De L'Univers

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
5 + 3 = ?

Cette page a été vue 2719 fois.