pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Etrange Couleur Des Larmes De Ton Corps, L'

ETRANGE COULEUR DES LARMES DE TON CORPS, L'

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (11) | NEWS (1) | DVDS | VIDEOS (1)
Titre original : L’etrange Couleur Des Larmes De Ton Corps
Année : 2013
Pays : Belgium | France | Luxembourg
Durée : 102 min
Note du rédacteur : 5.5 / 10

L'HISTOIRE

Une femme disparaît. Son mari enquête sur les conditions étranges de sa disparition. L'a-t-elle quitté ? Est-elle morte ? Au fur et à mesure qu'il avance dans ses recherches, son appartement devient un gouffre d'où toute sortie paraît exclue...

LA CRITIQUE

Quatre ans après la sortie d'"AMER", son très controversé premier long-métrage, le duo Hélène Cattet/Bruno Forzani nous livre sa deuxième œuvre cinématographique, toujours très influencée par le Giallo et réalisée une fois encore avec une approche très expérimentale.

Derrière ce titre ronflant et cette magnifique affiche Art Nouveau, se cache donc un film qui, comme son prédécesseur, mise davantage sur la forme que sur le fond. Les décors de style Art Nouveau sont à couper le souffle, avec un souci du détail qui donne littéralement vie à l'immeuble ancien dans lequel se déroule l'intrigue, non sans rappeler le cultissime "SUSPIRIA". Personnage à part entière, la bâtisse s'apparente à un véritable antre de la folie, au sein duquel les protagonistes se perdent pour une aventure cauchemardesque sur fond – à l'instar d'"AMER" – de musiques recyclées signées notamment Ennio Morricone et Bruno Nicolai.
Les images transpirent d'une recherche esthétique permanente. Chaque plan semble vouloir épater le spectateur et, bien que l'on ne puisse nier ses qualités visuelles (et sonores), cet abus systématique d'effets de style finit par réduire le film à une simple démonstration arty, négligeant complètement – et volontairement ? – la narration.

Ce type d'exercice, qui jusqu'à présent constitue la marque de fabrique du duo, fonctionnait pourtant bien en format court, pour preuve le segment réalisé pour l'anthologie horrifique "THE ABCS OF DEATH", qui était probablement l'un des plus concluants des 26.
Dans "L'ETRANGE COULEUR DES LARMES DE TON CORPS", trois hommes sont hantés par le souvenir de trois femmes, dont les histoires s'entremêlent en une sorte de brouhaha narratif. Certains s'y perdront avec délectation quand les autres – bien que curieux et sensibles au "trip sensoriel" – n'auront d'autre choix que de doucement décrocher...
Le long-métrage se résume au final à une succession de scènes sans queue ni tête, destinée à créer une certaine confusion dans l'esprit du spectateur, mais malheureusement, l'entreprise s'avère extrêmement laborieuse pour les courageux qui auront la patience de rester jusqu'au bout...
Il faut dire que le jeu (la direction ?) des acteurs n'aide pas vraiment à s'immerger pleinement dans un film qui semble tenter de camoufler son manque d'arguments scénaristiques derrière une intrigue faussement complexe.

Si "L'ETRANGE COULEUR DES LARMES DE TON CORPS" possède indéniablement un énorme potentiel, notamment visuel et sonore, on regrettera toutefois que le cinéma d'Hélène Cattet et Bruno Forzani se montre aussi auteurisant et inaccessible.
Note de : 5.5 sur 10
Publiée le
Etrange Couleur Des Larmes De Ton Corps, L'
Etrange Couleur Des Larmes De Ton Corps, L'Etrange Couleur Des Larmes De Ton Corps, L'Etrange Couleur Des Larmes De Ton Corps, L'Etrange Couleur Des Larmes De Ton Corps, L'Etrange Couleur Des Larmes De Ton Corps, L'

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
1 + 5 = ?

Cette page a été vue 4085 fois.