pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Derniers Jours, Les

DERNIERS JOURS, LES

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (23) | NEWS (2) | DVDS | VIDEOS (1)
Titre original : Los Ultimos Dias
Réalisé par Alex Pastor, David Pastor
Année : 2013
Pays : Spain
Durée : 100 min
Note du rédacteur : 7 / 10

L'HISTOIRE

Depuis la propagation d'un étrange et foudroyant virus, le monde est devenu terrifiant : sortir est désormais impossible. Dans leurs maisons, leurs bureaux, les gares, les gens sont condamnés à vivre cloitrés et doivent se battre pour leur survie. A Barcelone, Marc, piégé dans son bureau, se retrouve séparé de sa femme Julia. Contraint de faire équipe avec Enrique, son pire ennemi, il part à sa recherche dans les entrailles de la ville...

LA CRITIQUE

Décidément, les frères Pastor sont très branchés "fin du monde" !
Voilà que quatre ans après le très moyen "INFECTES", son premier long-métrage, le duo espagnol signe à présent "LES DERNIERS JOURS", qui, comme son titre l'indique, reste dans le registre post-apocalyptique, mais en optant cette fois pour une approche plus "sociétale".

Dans un monde que la population ne soupçonne pas encore d'être au bord du chaos, Marc perçoit pourtant un malaise ambiant, caractérisé par d'étranges évènements à priori anodins... Un voisin de palier vivant cloitré dans son appartement au beau milieu des ordures, un collègue de travail qui succombe à une crise d'agoraphobie en sortant du bureau... une menace encore indicible se propage sur Barcelone et dans le monde entier.
Marc se retrouve à son tour contaminé par le mal qui frappe l'ensemble des habitants, condamnés à vivre retranchés à l'abri de l'air libre, qui leur est désormais fatal pour des raisons obscures et pourtant tellement évidentes...

Le film donne en effet très peu d'indications sur les origines des symptômes assez singuliers dont sont victimes les individus, pour mieux se concentrer sur l'odyssée du personnage principal, qui tente de retrouver sa compagne enceinte en parcourant les souterrains d'une ville jalonnée de dangers, autant, d'épreuves qu'il devra surmonter pour accéder au bonheur.
Sous ses allures de road movie, métaphore du déclin d'une civilisation en voie de déshumanisation, "LES DERNIERS JOURS" et sa morale quasi-biblique pointent du doigt un mode de vie à l'occidental de moins en moins en accord avec la nature, régi par le "chacun pour soi", qui mène fatalement l'humanité à sa propre perte.

On pensera effectivement aux "FILS DE L'HOMME" pour le périple du héros et le symbole d'espoir de l'enfant à naître, ainsi qu'à "L'ANGE EXTERMINATEUR" pour la nature même du virus et les scènes surréalistes d'animaux sauvages dans des décors de ruines (l'image extraordinaire et d'une beauté saisissante d'un cervidé errant dans les rues laissées à l'abandon et jonchées de cadavres de voitures ou encore la présence improbable d'un ours dans une église). On pensera également au "ZOMBIE" de Romero pour la critique sociale, notamment le passage dans le centre commercial, temple moderne de la consommation transformé en zone de non droit.
Servi par une poignée d'acteurs convaincants – Quim Gutiérrez ("LA CARA OCULTA"), José Coronado ("EL CUERPO"), Marta Etura ("MALVEILLANCE", "EVA"), Leticia Dolera ("[REC]³GENESIS") –, ce voyage initiatique qui dénonce une société capitaliste à l'agonie parvient au bon dosage entre action, émotion et introspection, avec des flashbacks qui pour une fois s'intègrent parfaitement à la narration. Bref, une belle alternative aux nombreux blockbusters sans âme de l'été.
Note de : 7 sur 10
Publiée le
Derniers Jours, Les
Derniers Jours, LesDerniers Jours, LesDerniers Jours, LesDerniers Jours, LesDerniers Jours, LesDerniers Jours, Les

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
3 + 5 = ?

Cette page a été vue 3856 fois.