pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Dead Mine

DEAD MINE

Titre original : Dead Mine
Réalisé par Steven Sheil
Année : 2012
Pays : Indonesia
Durée : 90 min
Note du rédacteur : 4.5 / 10

L'HISTOIRE

À la recherche d'un trésor caché, des aventuriers s'engouffrent dans la jungle indonésienne. Pris au milieu d'une attaque par des groupes armés, ils se réfugient dans une mine supposée abandonnée et s'y retrouvent piégés. Rapidement, ils réalisent qu'ils ne sont pas seuls et s'engagent dans une lutte désespérée pour leur survie...

LA CRITIQUE

Steven Sheil, souvenez-vous, c'est celui qui avait écrit et réalisé le fameux "MUM & DAD", projeté – notamment – à l'Etrange Festival en 2009.
Pour son second long-métrage, changement de programme et direction l'Indonésie pour une intrigue qui s'articule autour de la légende du trésor du Général Yamashita, que recherche activement un groupe d'explorateurs encadré des militaires locaux. Mais contrairement aux histoires qui circulent sur le butin de guerre japonais, les membres de l'expédition vont découvrir à leurs dépends sa véritable nature...

A partir de ce postulat plutôt original, "DEAD MINE" nous réservera-t-il quelques belles surprises ? Et bien pas vraiment, puisqu'en réalité le film de Steven Sheil ressemble étrangement à un "OUTPOST" transposé en Asie du Sud-Est, sur lequel plane l'ombre de "THE DESCENT".
Prise au piège en pleine jungle dans une mine abandonnée autrefois occupée par des militaires japonais, la troupe va se retrouver confrontée à des créatures assoiffées de chair fraîche : des prisonniers de guerre reconvertis en cobayes humains au service des mystérieuses expériences médicales de la tristement célèbre Unité 731, auxquels s'ajouteront des soldats de l'armée impériale transformés en véritable machines de guerre.

Effectivement, en ces termes, ça peut paraître un peu tiré par les cheveux ! N'empêche qu‘au vu des abominations commises pendant la Seconde Guerre Mondiale et de cette volonté constante d'accroître à tout prix l'efficience de l'armée, qu'elle soit impériale ou nazie, l'idée tenait la route et avait de quoi intriguer le spectateur.
Néanmoins, en pratique, l'exploration des lieux, les découvertes macabres et les indices distillés grossièrement n'aboutissent à rien de franchement palpitant, suivant un schéma narratif assez similaire à celui du film de Steve Barker, à quelques variantes près et avec des personnages qui versent encore davantage dans la caricature. Il faut dire que les membres du casting – composé d'acteurs internationaux, dont Miki Mizuno ("GUILTY OF ROMANCE"), Ario Bayu ("MACABRE") ou encore Joe Taslim ("THE RAID") – ne sont pas tellement aidés par les rôles et les dialogues qui leurs sont attribués...

Au final, malgré un scénario plein de promesses ainsi que des décors et des effets spéciaux plutôt sympas, "DEAD MINE" ne laisse malheureusement pas un souvenir impérissable...

Note de : 4.5 sur 10
Publiée le
Dead Mine
Dead MineDead MineDead MineDead Mine

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
wallet - 21/05/2013 à 23:15
# 1

cest de la merde.

Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
6 + 6 = ?

Cette page a été vue 3786 fois.