pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Dark Skies

DARK SKIES

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (24) | NEWS (6) | DVDS | VIDEOS (25)
Titre original : Dark Skies
Réalisé par Scott Stewart
Ecrit par Scott Stewart
Année : 2013
Pays : USA
Durée : 97 min
Note du rédacteur : 4.5 / 10

L'HISTOIRE

Dans une banlieue paisible, la famille Barrett voit soudainement sa vie basculer suite à des évènements étranges qui, chaque nuit, viennent troubler la tranquillité de sa maison. Lorsque leur fils cadet évoque un mystérieux « Ogre des sables » lui rendant visite le soir, le quotidien de Daniel et Lacy Barrett tourne alors au cauchemar : ils deviennent victimes d'inquiétants trous de mémoires, et de soudaines pertes de contrôle de leur corps. Ne trouvant aucun soutien autour d'eux, ils se retrouvent impuissants pour affronter ce qui va se révéler être une force extra-terrestre cherchant à s'emparer de leurs enfants...

LA CRITIQUE

Troisième long-métrage de Scott Stewart après les calamiteux "LEGION" et "PRIEST", "DARK SKIES" s'inscrit dans la vague des films labellisés par la désormais incontournable étiquette "par le producteur de "PARANORMAL ACTIVITY" et "INSIDIOUS"" (et "SINISTER", pourrait-on ajouter).
Nul doute que l'argument commercial attirera les uns autant qu'il rebutera les autres. Toutefois, pas de "found footage" cette fois-ci – ouf ! – mais une histoire d'invasion d'extraterrestres, venus troubler la vie d'une famille américaine ordinaire.

Que les aficionados de "PARANORMAL ACTIVITY", "INSIDIOUS" et "SINISTER" se rassurent tout de même, le film se présente dans un contexte assez similaire, sauf qu'il n'y est pas question de maison hantée ou d'esprits plus ou moins démoniaques, mais de créatures venues d'ailleurs... Mélangeant ainsi un peu des trois productions précitées, "DARK SKIES" accumule un nombre incroyable de poncifs du genre (banlieue résidentielle typiquement américaine, famille en crise, évènements inexpliqués, installation de matériel de sécurité/surveillance, recherches documentaires sur le net, visite chez un marginal expert en matière d'extraterrestres, dessins d'enfants particulièrement explicites...), ne nous épargnant ni les scènes insupportables de petit-déjeuner en famille, ni les disputes de couple où chacun – le mari jouant ici les sceptiques de service – s'évertue à crier plus fort que l'autre sans l'écouter.

Aucune surprise ne vient vraiment tirer le spectateur d'un visionnage pour le moins passif, tandis que les acteurs – petit et grands – qui incarnent la famille Barrett à l'écran manquent cruellement de naturel (le cadet a l'air complètement shooté), excepté le jeune Dakota Goyo (vu notamment dans "REAL STEEL") qui reste sans doute le plus convainquant de tous.
Côté frayeur, on a vu mieux... Les phénomènes étranges se succèdent avec une certaine prévisibilité, allant du simple pillage de réfrigérateur à des moments d'absence de plus en plus inquiétants, en passant des alarmes folles et une nuée d'oiseaux venus s'écraser sur la maison des intéressés façon Hitchcock, certainement le passage le plus marquant...

En définitive, si "DARK SKIES" n'est pas foncièrement désagréable à regarder, il n'en demeure pas moins une production opportuniste d'un intérêt tout à fait limité...
Note de : 4.5 sur 10
Publiée le
Dark Skies
Dark SkiesDark SkiesDark SkiesDark SkiesDark Skies

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
4 + 1 = ?

Cette page a été vue 2287 fois.