pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Cloverfield

CLOVERFIELD

Titre original : Cloverfield
Réalisé par Matt Reeves
Ecrit par Drew Goddard
Année : 2008
Pays : USA
Durée : 90 min
Note du rédacteur : 8 / 10

L'HISTOIRE

New York - Une quarantaine de ses amis et relations ont organisé chez Rob une fête en l'honneur de son départ pour le Japon. Parmi eux, Hub, vidéaste d'un soir, chargé d'immortaliser l'événement. La "party" bat son plein lorsqu'une violente secousse ébranle soudain l'immeuble. Les invités se précipitent dans la rue où une foule inquiète s'est rassemblée en quelques instants. Une ombre immense se profile dans le ciel, un grondement sourd se fait entendre... et la tête de la Statue de la Liberté s'effondre brutalement sur la chaussée. L'attaque du siècle vient de commencer. Au petit matin, Manhattan ne sera plus qu'un champ de ruines...

LA CRITIQUE

"CLOVERFIELD", est sans nul doute le premier gros blockbuster attendu de l'année. Depuis la mise en ligne sur internet d'un premier teaser, le buzz autour du film n'a cessé de grandir, dévoilant peu à peu les tenants et aboutissants d'un projet original, ambitieux et expérimental (en gros, un film de monstre géant qui attaque New York uniquement monté à partir d'images d'archives tirée de la caméra amateur d'un quidam ayant filmé les événements).

Rob Hawkins doit partir d'installer au Japon pour son travail. Ses amis lui préparent alors un pot de départ. Alors que la fête bat son plein, filmée par le meilleur ami de Rob, New York est secoué par ce qui ressemble à un tremblement de terre. Curieux, des gens présents à la fête montent sur le toit de l'immeuble et assistent à l'explosion d'un immense building à l'autre bout de la ville. Au même moment, un cri bestial retentit. Quelqu'un ou quelque chose attaque New York... Paniqués, ils sortent tous dans la rue au moment où la tête de la statue de la liberté vient s'effondrer sur le sol juste à côté d'eux. L'armée, rapidement dépêchée sur les lieux organisent l'évacuation de la ville, mais Rob reçoit un appel de sa meilleure amie dont il est secrêtement amoureux, elle est blessée et bloquée dans son appartement. Suivit par son meilleur ami, qui tient toujours sa caméra allumée, et deux autres personnes, il décide de traverser la ville pour sauver celle qu'il aime au méprit de tous les dangers...

Initié par le producteur JJ Abrams (créateur de la série "LOST" et réalisateur du bourrin-jouissif "MI-III"), il s'avère que "CLOVERFIELD" est un film aux partis prix artistiques ambitieux et menés jusqu'au bout, une œuvre réussie, un film de divertissement réellement impressionnant ! Et à ce titre, les interventions de l'armée sont réellement tétanisantes.

Les images filmées par Hud, l'ami du héros sont réellement impressionnantes, et le film n'est jamais montré autrement qu'à travers cette caméra amateur qui donne une incroyable sensation de réalisme. Le film, en montrant un événement à grande échelle, traumatisant, du point de vue d'un tout petit groupe de survivants évoque, tout de suite l'excellent "LA GUERRE DES MONDES". "CLOVERFIELD" est tout aussi impressionnant que le film de Steven Spielberg, mais prend moins de temps pour dépeindre les personnages qui, contrairement à l'habitude de ce genre de blockbuster, sont vraiment bien traités. Cela qui rend le film plus court, plus condensé et donc encore plus rythmé. Là où "LA GUERRE DES MONDES" se terminait sur une note tellement optimiste qu'elle en devenait cul-cul (le fils de Cruise est rentré à la maison, le chien s'en est sortit : trop cool...), "CLOVERFIELD" se conclut sur une note qui amène bien plus d'empathie.

Proposant quelques inévitables parallèles avec la tragédie du 11 septembre et autres sous-entendus écologiques, le film ne perd jamais de vue son but principal, atteint haut la main : nous en mettre plein la vue, nous balancer à la figure un film spectaculaire et impressionnant, nous proposer un pur spectacle viscéral, le tout à travers une caméra amateur dont le rendu est impeccable.

A propos, un mot sur ce rendu... Matt Reeves et son équipe ont utilisé, en tout, quatre caméras différentes pour le tournage. Deux caméras plus “légères” HDV, pour un rendu plus amateur, ainsi que deux grosses HD pour les plans à effets spéciaux, de manière à avoir une meilleure qualité de départ pour incruster les effets, et en rabaissant, ensuite la qualité pour homogénéiser le tout.

Tout d'abord, un caméscope HDV Panasonic HDC-SD5EG-K, ensuite, ils ont aussi utilisé un caméscope broadcast de marque Canon. On ignore le modèle exact, mais compte tenu de la gamme de la marque, il s'agît très probablement d'un Canon XH A1 ou XH G1, ou alors du modèle haut de gamme HL H1. Enfin, ils ont également utilisé une Sony F 23 ainsi qu'un Thompson Viper, bien connue pour avoir été utilisée, entre autres par Michael Mann pour "MIAMI VICE" et Julien Séri pour "SCORPION".

Enfin, beaucoup compareront le filmage frénétique de "CLOVERFIELD" à celui de Michael Bay. Bien que cela soit inexact tant les deux méthode diffèrent, on peut noter un petit rapprochement au niveau de la destruction massive de New York, entre "ARMAGEDDON" et "CLOVERFIELD". Matt Reeves effectue d'ailleurs un petit clin d'oeil à Michael dans une interview filmée.

Quoiqu'il en soit, "CLOVERFIELD" est une expérience qui se vit, en salles, au cœur de l'action. Un film qui vous prend dés le début et ne vous lâche qu'au terme d'une heure et demi de fureur, de larmes et d'un torrent d'émotion qui font bien défaut à de nombreux films...
Note de : 8 sur 10
Publiée le
Cloverfield
CloverfieldCloverfieldCloverfieldCloverfieldCloverfield

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Nic la niqueNic la nique - 11/07/2011 à 01:03
# 10

Voila encore une bonne grosse bousette sur le thème monstres géant, une bousette ou on voit rien tout le long, la fin est minable, on s'embète pas, c'est assez bien fait quand on entrevois quelque chose, mais c'est juste raté en règle générale.

Enlevez la caméra au poing et il n'y a plus rien.

Sa note: 4/10
CannibalorCannibalor - 28/10/2010 à 19:32
# 9

Excellent film qui installe un vrai suspense!! Supers acteurs, des effets spéciaux énormes, bref un grand moment de fantastique new generation!!

Sa note: 9/10
Sin - 17/07/2008 à 15:22
# 8

Un film énorme, c'est vrai que l'histoire est un peu bidon, ou alors prétexte à être en présence du godzilla, mais, le spectacle est telle qu'on s'en fout complétement!

echo - 02/07/2008 à 14:31
# 7

p'tit spectacle sympa avec ses qualités (tres immersif, fx superbes) et ses defauts (direction d'acteur bof, incoherence dans les actes des personnages, pas de plan nichon).

Woody - 28/04/2008 à 21:42
# 6

Vraiment très décevant comme film, je trouve. Le système caméra à la main façon Tony Scott est toujours aussi énervant ( exception faite par le très angoissant "REC" ). Un film à voir muni d'aspirine...

Sa note: 5/10
Oh My Gore !Oh My Gore ! - 28/04/2008 à 18:24
# 5

bon ben je vais acheter ce petit DVD alors !!

jeepersjeepers - 28/04/2008 à 17:48
# 4

j'etais tres septique ,avant de le voir , et j'ai pris une claque monumentale dans les babines ,plus q'un film un documentaire sur l'apocalypse ,grandiose à voir sur un plasma de minimum 107 cm

Sa note: 8/10
funny manfunny man - 06/03/2008 à 22:29
# 3

la meilleure suprise de ce début d'année !! j'ai été subjugué par la prousse technique de réalisation !! j'ai rarement vu un film à gros effets spéciaux filmé de façon aussi réaliste. La caméra sugestive est d'une audace remarquable et la cohérence du récit renforce ma complète satisfaction ! un film à voir absolument sur grand écran !

Sa note: 8/10
natas-fd - 05/03/2008 à 23:23
# 2

ouais!
blazé comm on dit!
Je viens de le voir et j'en suis encore tout retourné.
Ce systeme de "caméra a l'épaule" reste hyper novateur, dans un environnement cinématographique réchauffé depuis trop longtemps.
A titre personnel, je le comparerais au "projet blairwitch" pour son systeme, on montre ce que l'ont peu et pas forcement tout. Cela reste une porte ouverte a de nombreuses questions, auquelles le film ne repond... jamais (dans les deux films )
Le spectateur apres avoir été embarqué main dans la main avec les autres protagonistes du film, reste dans le flous, comme eux.
A coté de tout ça, le 11 septembre n'est pas forcement mentionné ni sous entendus, le traumatisme reste assé fort, pour que dés qu'une explosion se produit dans une grande ville Américaine, le rapprochement se fait automatiquement, de façon subjective.
PAr contre, que d'incohérance, ...
des personnages qui ne se perdent jamais les uns des autres (en même temps c'est plus concret que de faire 6 groupes de qu'a qu'un dans chaque), malgrés la pannique générale, qui se relevent, alors qu'il sont en train de mourrir, voir l' INVERSE carrement, la aussi sans explication ( pour pas de Spoiler, je parle de l'infection foudroyante! ok vous avez repéré, ceux ki l'ont vus?)
Mais le POnpon, reste le concept de leur caméra. j'explique:
Les premieres lignes du film, raconte que la bande a été retrouvée sur les lieux, et qu'il s'agissait d'une SD Card, donc numerique.
alors comment cela se fait, que l'ont retrouve des images de la bande qu'il y avait avant, le num. efface pour re ecrire et non par dessus.
Ou encore, un montage digne du camescope de Pépé, avec des coupures et retour en arriere et l'autonomie, ............ elle a une batterie nucleaire ou koi cette camera??? sans compter cette fameuse SD Card, elle fait combien de Giga la petite ( en 2007 ca existe pô)
bref des petits details qui n'entache en RIEN de RIEN ce pur moment de bonheur.
Enfin un film que l'ont a pas l'impression d'avoir vus 1000 fois.
Vivement [REC] et Diary of zombie, qui reprennent ce concept de film.

Sa note: 9/10
necrophienecrophie - 13/02/2008 à 00:02
# 1

moi franchement, j'ai adoré! j'ai fermé les yeux sur les similitude au 11 sep.
Pour moi Cloverfield est un spectacle est non un film. j'ai eu vraiment l'impression de vivre le drame avec les acteurs.
Mais ca reste a fil a voir qu'au cinéma

Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
4 + 5 = ?

Cette page a été vue 3186 fois.