pixel
Retour à l'accueil > Interviews >

Interview avec Tomas Alfredson - Février 2009

Tomas Alfredson - Février 2009

Alors que son dernier film, "MORSE", vient d'ajouter deux nouveaux prix à son palmarès au festival de Gérardmer, le réalisateur Suédois Tomas Alfredson nous a accordé quelques minutes d'entretien durant lesquelles il revient sur le film.
Attention, si vous n'avez pas encore vu ce chef d'œuvre, certaines réponses le spoile fortement.
Oh My Gore ! : "Tout d'abord félicitation pour vos deux nouveaux prix !
Comment en êtes-vous venu à adapter le livre de John Ajvide Lindqvist, qui est vraisemblablement un best seller en Suède ?"

Tomas Alfredson : Merci ! Il y a quatre ans, l'un de mes amis, en l'occurrence le producteur du film, me l'a présenté et j'ai tout de suite eu très envie de l'adapter. Je n'avais jamais fait ce genre de film avant, je faisais plutôt des comédies et des comédies dramatiques.

Oh My Gore ! : "John Ajvide Lindqvist a visiblement refusé plus de 20 fois l'adaptation de son livre. De quelle façon avez-vous réussi à la convaincre et comment s'est déroulée votre collaboration ?"

T.A. : John Ajvide Lindqvist avait vu mon précédent film, qui n'avait rien à voir avec "MORSE", mais il a certainement trouvé que des points dans ce films correspondaient à l'adaptation que lui-même entrevoyait pour Let the Right One In et nous nous sommes donc mis d'accord sur le travail que j'avais réalisé auparavant.

Oh My Gore ! : "Selon vous, l'auteur as-t-il incorporé quelques éléments autobiographiques dans son livre (notamment via le personnage d'Oskar) ?"

T.A. : Oui, c'est très certainement un livre autobiographique surtout en ce qui concerne le petit garçon. Il y a d'ailleurs une phrase intéressante à la fin du livre que dit l'auteur : " Tout est arrivé mais pas de cette façon ".

Oh My Gore ! : "Quelles sont les principales différences entre son livre et votre film ?"

T.A. : Il y a beaucoup de différence car le livre est épais de 460 pages donc nous avons du faire des choix. Nous avons décidés de nous concentrer sur Oskar et Elie, de prendre ces deux personnages comme ligne directrice donc il y a évidemment beaucoup d'éléments qui ont été laissé de côté. Le fait que Håkan ait une relation pédophile avec la petite fille, la question du sexe de la petite fille, l'investigation policière, etc. Tout cela a volontairement été mis à part pour ne pas que tout le drame s'écroule.

Oh My Gore ! : "Comment s'est déroulé le tournage avec les enfants ? Est-ce que cela a été difficile à gérer ? Les jeunes acteurs sont particulièrement expressifs et jouent avec un naturel assez déroutant. Comment ont-ils été choisis ?"

T.A. : Le tournage en lui-même n'était pas difficile car les deux enfants sont brillants et très intelligents et se sont prêtés parfaitement au jeu de la comédie. Le plus difficile a été de les trouver, le processus de casting a duré près d'un an et c'est vraiment cela qui a été compliqué. Il n'y a pas d'acteurs professionnels enfants en Suède donc trouver ces enfants s'est révélé très difficile. De plus, une fois qu'on les a trouvé, ils ne deviennent pas des stars non plus, on les préserve de tout succès, on les met de côté.

Oh My Gore ! : "Selon vous, le destin d'Oskar sera-t-il le même que celui du prétendu père d'Eli ? Pouvez-vous nous expliquer qui est vraiment ce dernier ? Les rapports qu'ils entretiennent semblent assez ambigus..."

T.A. : Il y a sûrement beaucoup d'interprétation sur la fin et sur leur relation et d'ailleurs j'aime bien que cela soit ouvert pour les spectateurs. On peut voir très certainement Oskar comme devenant ce donneur de sang pour Elie qui s'en nourrit mais disons que je préfère ne pas mâcher le dîner avant de le servir, C'est-à-dire que je ne préfère pas donner d'interprétation pour les gens.

Oh My Gore ! : "Malgré l'absence de sexualité dans le film, il y règne cependant une certaine sensualité, en particulier dans la scène où Eli fait irruption dans la chambre d'Oskar... Cette dernière est assez troublante et aurait pu dégager quelque chose de malsain, pourtant il n'en ressort qu'amour et poésie..."

T.A. : Comme vous l'avez dit, cette scène n'a rien de sexuelle, nous touchons plus au romantisme et à la beauté. Nous avons essayé de nous concentrer le plus possible sur ce côté romantique des deux enfants qui ne sont pas encore des adolescents, qui sont asexués. Donc, en effet, c'est le romantisme, la beauté, l'amour, deux personnes attirées l'une vers l'autre, peu importe que ce soit un garçon et une fille, peu importe leur sexe, vampire ou pas. L'important, c'est qu'ils s'aiment pour ce qu'ils sont et qu'ils s'attirent pour ce qu'ils sont.

Oh My Gore ! : "Pour quelle raison Eli utilise le terme " je ne suis pas une fille ", alors que l'on s'attendrait plutôt à ce qu'elle dise qu'elle n'est pas " humaine " ?"

T.A. : Eh bien, à l'origine, Elie est humaine. Ce qui est explicable, c'est qu'elle était un petit garçon qui a été castré et cela a complètement été éludé dans le film alors que c'est très expliqué dans le livre. Donc je n'ai pas voulu traiter cela de manière à ce que l'on tombe dans une espèce d'histoire d'amour homosexuelle entre deux enfants, ce n'est pas du tout ça qui comptait. Donc, elle était humaine. Elie n'est pas une petite fille mais en même temps, tout cela reste un peu en suspens mais elle au départ était humaine, elle le reste tout de même et n'arrive pas d'une autre planète...

Oh My Gore ! : "Lorsque Eli s'habille, on remarque que son sexe semble " cousu ". Pouvez-vous nous expliquer ce plan assez étrange et sa signification ?"

T.A. : Ce que j'ai voulu faire, l'importance de cette scène, c'était qu'Oskar voit cela avant le public ; c'est Oskar qui le remarque de façon à ce qu'après l'on comprenne d'autant mieux que peu importe ce qu'elle est, lui l'aime pour ce qu'elle est ou pour ce qu'il est, peu importe...

Oh My Gore ! : "Vous attendiez-vous à un tel succès et un tel nombre de prix ?"

T.A. : Jamais je n'ai imaginé ça, on ne peut pas le prévoir. Quand on produit, qu'on réalise, qu'on fabrique un film, jamais on ne peut imaginer ce qu'il va rapporter comme prix, le succès qu'il va avoir, la place qu'il va avoir au box-office donc non en effet, je ne l'ai pas prévu du tout et je suis très heureux !

Oh My Gore ! : "Comment "MORSE" a-t-il été accueilli en Suède (et en Scandinavie) ? Sur le plan international, quels sont les pays qui auront été les plus réceptifs ?"

T.A. : Le film voyage beaucoup, il a été très très bien accueilli aux Etats-Unis en matière de public, de presse et de Film Society. Mais, il marche à peu près partout, il va sortir en Italie, en Allemagne, en Espagne, il est sorti ici en France donc le film tourne énormément et finalement c'est peut-être aux Etats-Unis qu'il a été le mieux accueilli parce que c'est là qu'il y a le plus grand et le plus large public. En Suède, le film a été très bien accueilli et ça marche vraiment bien.

Oh My Gore ! : "Que vous inspire le remake prochain et un peu précipité de "MORSE" ? Ne pensez-vous pas que le cinéma américain manque sensiblement d'inspiration ? Comment expliquer cette tendance aux remakes alors qu'il y aurait tellement de magnifiques histoires à adapter au cinéma ?"

T.A. : En effet, c'est dommage que les américains agissent de la sorte et que le public américain accepte cela, surtout que le film a été très bien accueilli en suédois, dans sa langue originale. Donc j'espère que le remake traitera le film avec amour et considération, comme il se doit.

Oh My Gore ! : "Comment pensez-vous que ce remake sera tourné ? Croyez-vous que vos " successeurs " auront le bon sens de privilégier l'histoire d'amour au côté vampirique/fantastique ? Quoiqu'il en soit nous restons convaincus que personne ne fera mieux !"

T.A. : [Rires] Ils feront ce qu'ils veulent du film mais j'espère qu'ils ne choisiront pas la façon la plus facile de le traiter et qu'ils essayeront de compliquer un peu leur adaptation.

Oh My Gore ! : "Êtes-vous déjà en train de travailler sur un nouveau projet ?"

T.A. : Oui, je travaille en ce moment sur la mise en scène d'une pièce avec le Théatre Dramatique Royal de Stockholm.

Oh My Gore ! : "L'équipe d'Oh My Gore vous remercie pour le temps que vous nous avez accordé, ainsi que pour ce film rare, magnifique et plein de poésie qu'est "MORSE"..."

T.A. : Merci beaucoup à vous, c'était très agréable !


Propos recueillis par Gama08, questions de Lan.
- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Bull Raider - 26/05/2011 à 01:45
# 5

Un excellent film, une belle histoire et de beaux acteurs fantastiques dans leur rôle....le livre est superbe aussi, j'ai adorée !!! ^^
Moi j'veux une suite... ;-)

athome - 11/04/2009 à 13:15
# 4

kikou a tous
c'est vraiment un super film !!!!
je me demande quand le livre sera traduit en français?
il me tarde de le lire
bravo ;-)
Lina est une vrai star vivement sont prochain film.

killgkillg - 24/02/2009 à 15:31
# 3

Gama parle le suédois?
Belle interview.

Gama08Gama08 - 06/02/2009 à 09:40
# 2

Merci à toi de m'avoir permis de le rencontrer. Vraiment quelqu'un d'ouvert et d'intéressant...
Merci beaucoup également à François qui a l'air vraiment quelqu'un de passionné.

Oh My Gore !Oh My Gore ! - 05/02/2009 à 22:47
# 1

Très belle interview, encore merci Lan pour les questions, merci à Gama08 de les avoir posées, et merci à Tomas d'y avoir si bien répondu !

Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
5 + 6 = ?

Cette page a été vue 5177 fois.