pixel
Retour à l'accueil > Interviews >

Interview avec David Morley - Mai 2008

David Morley - Mai 2008

Les morts vivants ont la cote en France. De nombreux projets longs comme courts se propagent à travers notre si beau pays. Révélé par son court métrage "ORGANIK" qui a pétrifié de peur les spectateurs des salles obscures de Gérardmer, David Morley est en pleine post-production de son premier long métrage avec zombies nommé sobrement "MUTANTS". Un croisement entre "28 SEMAINES PLUS TARD" et le remake de "LA MOUCHE" par Cronenberg où la belle Hélène de Fougerolles, Francis Renaud et le boxeur Dida Diafat tenteront de survivre. Cette bonne dose de frayeurs est attendue pour l'été.
Entretien avec le réalisateur :
Oh My Gore ! : "Salut David, nous sommes très heureux de pouvoir nous entretenir avec toi, peux-tu te présenter et raconter ton parcours aux lecteurs du site? "

Plaisir partagé! Je suis un jeune réalisateur de 31 ans, qui vient de terminer le tournage de son premier long métrage "MUTANTS", interprétés par Hélène de Fougerolles, Francis Renaud et Dida Diafat. La fête quoi!

Oh My Gore ! : "Quelle a été ta première expérience dans le milieu du cinéma? "

Après mon bac, je suis monté à Paris pour faire une école de cinéma. Je n'ai tenu qu'un an! J'avais l'impression de ne pas apprendre mon métier et de perdre mon temps.Rien de mieux que le terrain. Alors j'ai quitté ”l'usine” pour devenir assistant réalisateur sur plusieurs courts métrages. Parallèlement, j'ai produit et réalisé mon premier film "DOMINO CASS' CRAD", une petite comédie burlesque en noir et blanc. J'ai ensuite trouvé un producteur pour mon second court métrage, "LE PELOTON" un film, avec pour toile de fond, la première guerre mondiale et Lorànt Deutch dans le rôle principal. Puis, j'ai passé deux ans à écrire et monter mon troisième film "ORGANIK"...

Oh My Gore ! : "En 2004, tu réalisais "ORGANIK", un court métrage horrifique qui traite de l'inceste. Le film a été à de multiples occasions, récompensé à travers le monde. Quel souvenir gardes-tu de cette expérience ? Et à ce sujet, le film est-il disponible sur DVD ? "

"ORGANIK" a été une expérience intense et longue pour moi. A cause de son sujet, le montage financier s'est avéré très difficile. Mais c'est grâce à ce film que tout s'est accéléré pour moi! J'ai été contacté par SOMBRERO qui se lançait dans le film de “genre”...C'est donc mon film coup de coeur. Je crois qu'il est disponible dans les séries DVD MOVIZ.

Oh My Gore ! : "Raconte nous le pitch de "MUTANTS". "

“Dans un monde où un terrible virus a contaminé la population, un couple en fuite tente de trouver une zone où se réfugier. Pris au piège par des créatures sanguinaires, Marco et Sonia vont devoir lutter pour leur survie...”

Le pitch est simple et classique, c'est ce que je voulais pour un premier film.

Oh My Gore ! : "Tu peux nous parler du casting? "

Le casting est peut être l'étape la plus délicate dans la préparation d'un film. Comment savoir que tu as fait le bon choix? Dès notre première rencontre avec Hélène, le courant est tout de suite passé. Elle s'est montrée enthousiaste, généreuse et surtout passionnée par les films de genre! (C'est elle qui m'a fait découvrir "BUG" de Friedkin, une claque!) Elle s'est investie à fond dans le rôle, et je pense qu'elle va en surprendre plus d'un! J'ai adoré travailler avec elle. Puis "MUTANTS", c'est l'histoire d'un couple. J'en voulais un inédit. Francis a été tout simplement formidable. Un monstre d'acteur. J'ai écourté les essais tellement j'étais impressionné par ce qu'il pouvait donner...énorme !

Le couple Sonia et Marco, qui peut surprendre sur le papier, fonctionne bien à l'écran. Je suis super heureux qu'ils m'aient fait confiance...

Oh My Gore ! : "Quelle était l'ambiance sur le tournage? "

Une ambiance mortelle! Une équipe géniale et généreuse (moyenne d'âge inférieure à 30 ans) qui ne m'a jamais laissé tomber malgré le rythme intense des journées de travail. Big up les “Guys”! Une véritable aventure humaine...

Oh My Gore ! : "Ton film se rapproche de la nouvelle génération de zombies développée entre autres par Danny Boyle et Zack Snyder, as-tu vu leur film ? "

Je les ai étudiés. Mais pour "MUTANTS", je voulais d'avantage m'intéresser au côté psychologique des personnages et du couple. Je dirais que c'est plus un mélange entre "28 SEMAINES PLUS TARD" et "LA MOUCHE" de Cronenberg. (Rien que ça les gars!)

Oh My Gore ! : "Comment t'es venu l'idée de réaliser "MUTANTS" ? "

Tout d'abord "MUTANTS" est un film de commande. Je suis un fan de "ZOMBIE" de Romero. Je trouvais intéressant de faire un film qui réponde à des codes bien précis, à condition que je puisse y apporter une touche plus intimiste. Je voulais raconter une histoire d'amour avec pour leitmotiv: “Que feriez-vous si l'être le plus cher devenait l'être le plus dangereux pour vous?”. C'est pour moi le véritable thème du film, le plus intéressant.

Oh My Gore ! : "Combien de temps as-tu mis pour développer le film? Il semble que tu as aussi tourné un court métrage intitulé "MORSURE" pour appuyer ton projet de long métrage ? De quoi traite ce dernier ? "

Entre le début de l'écriture et le premier jour de tournage: 14 mois.
Ce qui est relativement court. "MORSURE" est un court métrage que l'on a tourné pendant la recherche de financement. Une histoire très simple de zombie. C'était l'occasion de rôder l'équipe et pour Olivier Afonso, responsable des sfx, de tester des prothèses et des effets. Une démo en quelque sorte...

Oh My Gore ! : "Peux-tu nous dire un mot sur les effets spéciaux? Quel look si ce n'est pas indiscret adopteront tes futures créatures ? "

Avec Olivier Afonso, à qui j'ai confié la direction artistique, nous avons beaucoup discuté sur l'aspect de nos mutants, afin de respecter une certaine logique dans le processus de mutation. Nous avons abordé les thèmes de la dégradation du corps, de la perte d'identité, mais aussi leur façon de bouger, d'évoluer en meute, de chasser... Nous voulions qu'ils restent malgré tout “humanoïdes”, pour ne pas tomber dans le grand guignol! Difficile d'en dire plus...pour l'instant!...

Une chose est sûre, nous avons des talents en France pour les effets spéciaux, maquillages ou numériques.

Oh My Gore ! : "A qui tu t'adresses avec "MUTANTS" ? "

Au plus grand nombre de spectateur possible! C'est un film de divertissement avec des codes bien établis, des frissons, de l'action, et une histoire d'amour universelle.

Oh My Gore ! : "David Morley réalisateur de films de genre, peut-on affirmer ce choix ? Ou est ce l'un des cinémas que tu aimes parmi d'autres ? "

J'aime le cinéma en général, car sa richesse est sa diversité. L'essentiel pour moi c'est l'histoire. Je rêve de faire un western, un péplum, un film SF, une comédie intimiste, un film d'action, un polar ... Je rêve d'une bonne histoire. Je ne crois pas aux étiquettes.

Oh My Gore ! : "A ton avis, quels sont les ingrédients pour réussir un bon film de genre? "

Pour moi, la simplicité c'est l'efficacité. Je préfère suggérer plutôt que montrer....pas toujours facile à mettre en oeuvre!

Oh My Gore ! : "Que penses-tu des autres jeunes réalisateurs français qui se sont fait un nom grâce à l'horreur: Aja ("HAUTE TENSION", "LA COLLINE A DES YEUX"), David Moreau & Xavier Palud ("ILS"), Eric Valette ("MALEFIQUE"), etc... "

Je trouve ça génial et sain pour le cinéma français, cette vague de jeunes cinéastes décomplexés...même si ce n'est pas encore un tsunami... Il y a une réelle envie de proposer autre chose chez nous, comme le font déjà nos voisins espagnols, anglais ou allemands. Il ne faut rien lâcher...

Oh My Gore ! : "Que penses-tu des films "EDEN LOG", "A L'INTERIEUR" et "FRONTIERE(S) " ? "

Je n'ai pas vu "EDEN LOG", mais ces trois “premiers” films ont un point commun: ils sont totalement assumés et décomplexés, sans concession...et rien que cela, c'est énorme! Et surtout encourageant pour les autres à venir.

Oh My Gore ! : "Les cinéastes français ne deviendraient-ils pas des "yes-man" à la botte des pontes américains en répondant un grand oui à la réalisation de remakes américains (souvent lisses et/ou aseptisés), tu ne penses pas qu'une étiquette est en train de nous être attribuée ? "

Je ne pense pas. C'est une opportunité énorme de pouvoir faire un film aux states, en tant que jeune réalisateur, pour apprendre son métier. C'est très formateur et très difficile. Comment refuser, lorsqu'on connaît les difficultés à surmonter pour qu'un projet voit le jour? Et puis, je ne crois pas que ce soit une mode “frenchy”, les scripts proposés font le tour de la planète. Il y a des talents partout!

Oh My Gore ! : "On t'a déjà sollicité pour y travailler (aux États Unis)? "

Rien de vraiment concret pour le moment...

Oh My Gore ! : "Si on te le permettait, ton projet fantasmagorique serait ? "

Le genre par excellence : Un western.

Oh My Gore ! : "De quel(s) réalisateur(trices) et/ou films, tires-tu tes influences? "

En général, le cinéma américain des années 70. Sinon, Spielberg, Coppola, Scorsese, Eastwood, J.J. Annaud, Melville, Léone, Scott, Cronenberg, Carpenter, Friedkin, Peckinpah, Kurosawa, Kubrick ...

Oh My Gore ! : "Pourrais-tu nous lister tes 5 films de chevet du genre ? "


Oh My Gore ! : "Que penses-tu d'Oh My Gore ! ? "

Je découvre! Et je souhaite longue vie au site!

Oh My Gore ! : "Encore merci d'avoir pris le temps de répondre à notre interview, nous te souhaitons une bonne post-production. Je te laisse le mot de la fin : "

Merci à toute l'équipe d'Oh My Gore !
Et comme dit mon poto Julien Séri:

Moteuuuur bordeeeeellll !!!!!!!


Propos recueillis par Cosmocats (Avril 2008)
- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
aldoz - 08/02/2010 à 10:55
# 3

j'ai une question, où a été tourné le film ?
J'ai l'impression de connaître l'endroit.
merci !!

Rodolphe BONNET - 21/05/2008 à 13:49
# 2

Comme "Lady Blood", c'est le type de films que j'irai voir ... En tant que "réal", j'imagine qu''on met tout ce qu'on a dans son premier long... Comme si ça devait être le dernier. alors on se lache carrément. Même sans thune, ça peut rendre qqch d'énorme...

Vesouela - 15/05/2008 à 16:15
# 1

Enfin des nouvelles du film, le Mad Movies avait vraiment donné envie de suivre ce film. Le réalisateur a l'air sympa.

Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
1 + 3 = ?

Cette page a été vue 8173 fois.