pixel
Retour à l'accueil > Interviews >

Interview avec David Scherer - Mai 2008

David Scherer - Mai 2008

Maître de l'horreur française. C'est un titre qui lui colle de mieux en mieux à la peau. C'est lors d'un aparté avec David Scherer, le bourreau aux hectolitres de sangs frais, que nous sommes revenus ensemble sur sa filmographie qui ne cesse de s'accroître depuis 2006 et qui pour ce jeune artiste maquilleur a été révélatrice de son talent. Ce qu'on pourra retenir, c'est que David est toujours d'une grande gentillesse et d'une générosité sans égale. (Encore merci l'ami).
Oh My Gore ! : "Hello David, la dernière fois que nous nous sommes entretenus c'était en 2006. Ton parcours depuis est incroyable, tu as participé à de nombreux projets de courts mais aussi de longs métrages "POULTRYGEIST" pour Troma, "LA NUIT DES HORLOGES" de Jean Rollin ou encore "LADY BLOOD" de Jean-Marc Vincent, honnêtement aurais-tu pensé un jour participer sur autant de productions ?"

En toute honnêteté pas du tout ! Je suis avant tout un fan de ce genre de cinéma, j'ai grandi en découvrant ces films sur VHS. Faire ce métier est une chance énorme et sincèrement quand tu regardes dans les années 90 un film comme "BABY BLOOD" et que tu te retrouves à travailler sur sa suite plusieurs années après, c'est un truc de dingue !!!

Oh My Gore ! : "Tu es un maquilleur de plus en plus apprécié tant par les comédiens que par les réalisateurs, certains te qualifient même comme le Tom Savini made in France ?"

La comparaison est très flatteuse !!!! Trop même ! Je fais ce métier parce que j'aime le cinéma, je n'ai pas envie de devenir un tel ou un autre, je respecte bien entendu tous ces précurseurs qui ont tant apporté au maquillage Sfx...
Mon ambition, aujourd'hui, est simplement si j'ose dire de continuer encore et encore... Faire des films, participer à des projets, rencontrer des gens passionnés etc... ça n'a pas changé depuis presque 5 ans et ça n'a aucune raison que ca change maintenant.

Oh My Gore ! : "Tu n'es pas quelques peu impressionnés par cet attrait qu'on de nombreux jeunes réalisateurs envers ton univers et tes maquillages ?"

Totalement !!!! J'essaye d'être le plus sincère possible dans mon univers et je suis très heureux lorsque cela se ressent sur tel ou tel projet... Quand je lis le dossier de presse de "ROCHES ROUGES" de Rodolphe Bonnet, je suis extrêmement touché par tout ce qu'il met à mon sujet... Ces attentions me font très plaisir et j'essayerai toujours de faire ressortir ma passion pour le genre à travers mes créations... En cela, rencontrer des passionnés me booste énormément mon équipe et moi.

Oh My Gore ! : "T'arrive-t-il aujourd'hui de refuser des projets à cause d'un planning déjà chargé ?"

Malheureusement oui ! Cet automne nous étions sur "LADY BLOOD" et sur "ETERNELLE" simultanément et nous avons dû refuser plusieurs projets de courts... Mais hélas ça fait partie du jeu, si tu ne peux pas t'investir correctement sur un projet. Il vaut mieux laisser la place à d'autres qui sauront apporter le maximum et le projet en sortira grandi...

Oh My Gore ! : "Il y'a un vrai engouement pour le cinéma de genre aussi bien dans le court que dans le long, que penses-tu de notre cinéma ?"

Je pense que c'est parti. Le cinéma de genre français est bel et bien présent ! C'est un genre très apprécié des jeunes réalisateurs et on voit fleurir des nouveaux projets supers sympas qu'on n'aurait même pas rêvés il y a 7/8 ans....

Tu es le mieux placé pour décrire la situation du cinéma de genre francophone, comment le vois-tu évoluer ?"

J'espère qu'elle évoluera encore mieux !!! Mon rêve est de voir une culture de la « série B française » assumée... Des petits films de genre sincères qui dépotent, tournés avec des petits budgets, faits pour le public... Je touche du bois on va dire... Mais maintenant je ne suis personne pour juger, je ne suis pas à la place des producteurs, j'espère simplement que l'évolution va continuer... patience, patience...

Oh My Gore ! : "T'es t'il arrivé d'être sollicité par des productions étrangères ? Qu'elles furent les expériences ?"

J'ai été tourné en Suisse à l'occasion de "NAUFRAGE" d'Olivier Beguin et de l'épisode "CORPS VIVANTS" de Julio Mendez pour l'anthologie "TERROR PROJECT 6", sinon j'ai tourné il y a quelques années au Luxembourg... On commence à avoir des propositions de l'étranger et je pense que c'est un créneau qu'il faut explorer...
Là, je rentre fraîchement du tournage de "DEAD BONES" toujours d'Olivier Beguin. Le tournage a eu lieu entre la Suisse et l'Espagne. C'était dément !

Oh My Gore ! : "Y'a-t-il des réalisateurs avec lesquels tu as pris un grand plaisir à travailler ?"

Énormément !!! L'année passée fut riche d'expériences en toute sorte !!! J'ai travaillé avec Greg Morin sur son "PARIS BY NIGHT" et ce fut mémorable (même avec 39°C de fièvre), j'ai eu ma période « Survival » avec des films comme "SURVIVOR" ou "ROCHES ROUGES" qui sont des expériences humaines formidables avec leurs réalisateurs.
Sur "LADY BLOOD", j'ai bien aimé la collaboration avec Jean-Marc Vincent. C'était 6 semaines de tournage avec plus d'une quarantaine d'effets différents à réaliser... Tout ça ne peux pas marcher si tu n'a pas un bon rapport humain avec les gens... c'est pour cela que j'aime travailler avec des mecs comme Jean-Marc Vincent, Romain Basset, David Deplanque, Fabien Carabin, Rodolphe Bonnet, Thierry Lorenzi, Julio Mendez, Erwan le Gac et j'en oublie plein !!!
Tous sont des personnes qui me font aimer encore plus mon métier... Je mise tout sur l'aspect « collaboration » pour moi un film se fait à plusieurs... En cela, je suis très heureux de toutes ces rencontres. Il y a les réalisateurs mais il ne faut pas oublier les comédiens que l'on maltraite régulièrement... Je me rappelle du tournage de "BABY BOOM" de Thierry Lorenzi, la comédienne Gabrielle Weissinger devait porter un lourd appareillage, je ne l'ai pas rencontré avant le tournage, j'ai débarqué comme ça. Et je lui ai installé tout un système contraignant et assez lourd... Elle ne s'est jamais plainte, et pourtant il y avait de quoi...
Elle a été d'une patience d'ange en plus d'etre entourée de comédiens comme Jo Prestia ou Pierre Salasca, et a su restée concentrer et totalement impliquer dans le film. Je lui tire mon chapeau !
Je n'oublie pas le cast de "LADY BLOOD" avec des comédiens comme Serge Riaboukine ou Richard Sammel qui ont totalement joués le jeu et tournés avec des prothèses contraignantes et pas toujours évidentes à supporter.
Je suis toujours très heureux lorsque notre travail les aide même modestement à rentrer dans leur personnage... Une dernière anecdote sur "FAUX FRERES " de Jo Prestia, un comédien a carrément viré le matelas sensé le recevoir après sa chute alors qu'il reçoit une balle en plein visage. Il est tombé sur le bitume, en pleine nuit, sous la pluie, avec 7 degrés ! Tellement il était « dedans », j'ai adoré.

Oh My Gore ! : "Comment se passe une journée de tournage avec David Scherer ?"

Quand on doit appliquer des maquillages complexes, on essaye de voir les comédiens avant pour pouvoir leur expliquer les grandes lignes... sur "SURVIVOR", je n'ai pas pu rencontrer les comédiens avant donc ils ont découvert le jour même en quoi ils allaient se transformer. Ils étaient gâtés à ce niveau avec les prothèses, les lentilles et tout le tremblement... J'ai utilisé des prothèses faites en mousse de latex très souple afin de pouvoir les adapter au mieux à leur morphologie...
Donc pour en revenir à la journée avec moi, on arrive sur le plateau (seul ou à plusieurs suivant le boulot) on prépare les comédiens qui doivent tourner puis ensuite on reste sur le plateau pour vérifier les raccords ou bien pour préparer les effets plateaux en direct (genre sur "PARIS BY NIGHT", il y'en avait pas mal entre une tête qui explose et un zombie coupé en deux...)
Ensuite, on nettoie le plateau (les escaliers du port de La Rochelle s'en souviennent encore) et on prépare le matériel pour le lendemain...
Voilà grosso modo comment ça se passe, c'est très schématique ce que j'explique là...
Le plus important je pense, c'est la préparation avant le tournage, saisir l'état d'esprit du film afin d'etre le plus cohérant possible dans les effets que l'on va créer ensuite...

Oh My Gore ! : "T'es il arrivé de tomber sur des tournages rudes ?"

Le tournage de "LADY BLOOD" a été très rude !
Beaucoup de travail et d'effets à gérer et pas beaucoup de temps et d'argent... Et en annexe des problèmes humains à gérer... Quand on doit jouer en plus avec le caractère et l'égocentrisme de certaines personnes ça devient quasi ingérable. Ca a été très pénible et pesant, je ne veux plus jamais revivre ca. Sans compter des problèmes lors de la prépa des effets où je n'ai pas pu constituer l'équipe que j'aurais voulue... D'où des problèmes de trucages que j'ai du refaire en catastrophe à cause de moulages défaillants entre autres... Heureusement, j'ai bossé tellement dans le speed que j'ai pu trouver des solutions, notamment pour l'effet sur Richard Sammel que j'ai mis au point quelques jours avant le tournage...
Aujourd'hui, je ne referais plus les mêmes erreurs, je m'entoure mieux on va dire... Pour en revenir au tournage de "LADY BLOOD", tout c'est bien passé au final grâce à l'état d'esprit et le professionnalisme de Jean-Marc Vincent et de certains acteurs ... De la césarienne d'Emmanuelle Escourrou à la mâchoire broyée de Serge Riaboukine, ils ont tous supportés les poses de maquillages sans broncher... un sacré challenge... Au final, on s'en est bien tiré et c'est là l'essentiel. Ce fut vraiment un film très formateur.
Le tournage du clip "SANCTUARY" des frères Cavalera c'est bien passé malgré une prépa houleuse où nous avons eu du mal à trouver un look pour la créature qui puisse satisfaire tout le monde... On a été aidé par Sandrine Pelletier qui a designé une créature que nous avons ensuite sculptée en argile... Au final, on se retrouve avec une créature à mi chemin entre le Scarecrow de "BATMAN" et "LEATHERFACE"... Je suis très content que Max et Igor du groupe ont immédiatement saisis ses références quand ils sont entrés dans la salle de maquillage et qu'ils ont découverts la créature.

Oh My Gore ! : "Y'en a t-ils d'autres qui au contraire t'ont donné encore plus confiance en les projets?"

"BABY BOOM" de Thierry Lorenzi est un de mes plus beaux souvenirs de tournage tout comme "SURVIVOR" de David Deplanque et Fabien Carabin. L'énergie que contiennent ces réalisateurs se transmet à chaque membre de l'équipe. Le potentiel créatif de tous ces films est aussi tres stimulant, que ce soit les effets de "BABY BOOM" où les personnages et l'utilisation du gore dans "SURVIVOR" très légère pour plus d'efficacité... Il y a une séquence de massacre sur Stephen Scardicchio qui risque d'être bien brutale et qui comportait pas mal de trucages donc une jambe factice avec des dispositifs pour faire jaillir du sang et tout...
"ROCHES ROUGES" de Rodolphe Bonnet comporte son lot de séquences éprouvantes dont un scalpage vraiment répugnant ... il fallait couvrir la chevelure de la comédienne avec une prothèse faite sur mesure et comportant des morceaux ce chair et de muscles puis ensuite je rajoutais le scalp par-dessus... Vraiment pas évident de rendre tout ça crédible quand on sait que les prothèses donnent du volume et que dans ce cas, il fallait simuler une perte de matière justement. De façon générale, les effets de ce film auront été assez contraignants pour les acteurs car ils portent tous à un moment ou un autre un dispositif pour simuler une flèche dans le ventre ou un coup de hache, quand ce n'est pas purement et simplement un masque en résine de polyester qui leur recouvre totalement le visage comme c'est le cas pour un des personnages.
Le tournage d'"OIL POUR OIL" est un excellent souvenir aussi. La collaboration avec Fred Polizine et Stephanie Himpe, les créateurs du court, a été un bonheur en plus d'être assez gore. Et au final, le film est un beau petit OVNI cinématographique. Ce fut également l'occasion de rencontrer Mick Gondouin qui en plus d'etre un acteur génial est une personne d'une gentillesse inégalable et avec qui j'ai toujours grand plaisir à travailler.
J'ajouterai également les courts de mon ami Romain Basset que je suis depuis ses débuts et en qui je place beaucoup d'espoir. Je le suivrai les yeux fermés car il dégage un enthousiasme incroyable. Ce type ira loin !!!

Oh My Gore ! : "Comment a évolué FX STUDIO depuis 2006 ?"

On a de plus en plus de demandes et de projets... De plus grandes ampleurs aussi.
J'essaie aussi de constituer une équipe efficace pour les prochains projets... J'ai rencontré Alexis Hervieu qui bosse avec moi depuis le tournage de "SURVIVANT(S) ", un autre épisode de la série "TERROR PROJECT 6" réalisé par Vincent Lecrocq. Notre collaboration se passe à merveille. Là, on vient juste de finir un projet pour lequel on a créé une petite fosse remplis de cadavres putréfiés. On a passé un dimanche à enterrer et recouvrir de vers des répliques en plastiques et en mousse de latex. C'était génial. On essaye de peaufiner nos méthodes de travail communes afin de tirer le meilleur profit de nos qualités respectives. On est très regardant sur les préparations et on s'efforce toujours de faire le mieux possible en fonction du budget.

Oh My Gore ! : "Ce n'est pas trop difficile de stocker toutes tes créations dans un seul et même atelier ?"

Si justement !
Je commence à ne plus trop avoir de place dans l'atelier strasbourgeois surtout avec certaines reliques de "LADY BLOOD". Néanmoins pour certains projets, on s'installe directement sur Paris comme cela risque d'être le cas dans quelques temps...

Oh My Gore ! : "On le sent, tu es avant tout un grand passionné de films de genre, quel a été ta dernière grande claque en salles ? Et au contraire, ta grande déception (allez vas-y crache le morceau)"

Ma dernière grande claque fut "REC" du tandem Balaguero et Plaza. Standing ovation à Gérardmer, un très grand moment de flippe !!! J'ai vraiment adoré ce film... Je trouve le parti pris narratif audacieux et qu'il reste tout à fait fidèle à son concept de départ... De plus, l'ambition du tandem est de faire peur, et ça monte crescendo avec toujours de nouvelles idées et façon d'apporter l'angoisse, notamment par un usage très intelligent des premiers et seconds plans... En outre, la sympathie des deux hommes force le respect... Très heureux d'avoir pu découvrir ce film en salle. Je pourrais en parler des heures...
Ma plus grosse déception fut "LA TERZA MADRE" d'Argento pourtant dieu sait que je suis un gros fan de Dario mais là... comment dire... (rires) J'aurais dû mal à en parler pendant des heures de celui là...

Oh My Gore ! : "Quelle était l'ambiance au stand de maquillage de Gérardmer cette année?"

J'ai un peu honte de l'avouer mais je n'étais que très rarement au stand de maquillage cette année... C'est l'école de maquillage Candice Mack qui s'occupait de ça ...A la place, j'ai profité au maximum des films diffusés, j'ai fait une seule démonstration le vendredi après midi mais je pensais déjà à la projection de "REC" en meme temps (rires)... Mais le stand de maquillage est toujours très apprécié du public et les échos que j'en ai eu sont positifs...

Oh My Gore ! : "Quels sont tes projets à venir ?"

En ce moment on travaille sur un long métrage policier très violent où il y a une pléthore d'effets en tous genres.
Il y a "TOUTES LES NUITS" aussi de Romain Basset pour lequel je fais en ce moment différents tests... Il y a une grosse phase de recherches sur ce film, on essaye de rester extrêmement réaliste et crédible par rapport aux effets recherchés.
On s'occupe aussi de plusieurs épisodes de la série "HOWARD" créée par Thomas Lesourd. On fabrique différents effets et personnages... Pour certaines créatures, Alix Lauvergat s'occupe du design et de la fabrication de certains accessoires et costumes... Elle porte aussi les costumes et fait un travail superbe ! J'ai hâte de voir le résultat sur les épisodes à venir mais je pense que ce sera pas mal. C'est aussi souvent l'occasion de pouvoir placer quelques créations persos que l'on réadapte ensuite à l'univers très lovecraftien de cette série...
Il y'a d'autres projets dont je ne peux hélas pas parler pour l'instant...
Du point de vue d'FX Studio, on va essayer de continuer sur notre lancée et créer des effets toujours plus gores (rires). A l'atelier, on s'intéresse aussi à tout l'aspect préprod des projets, scenarios et compagnie... J'aimerais vraiment aider d'avantage de jeunes réalisateurs à pouvoir développer leurs projets comme Lionel Colnard par exemple, un ami, qui murit des projets depuis quelques temps, mais je pense que c'est sur la bonne voie....

Oh My Gore ! : "David Scherer a-t-il un projet fantasmagorique ?"

Oui !!!
Collaborer sur un film de zombies façon Fulci comme "L'ENFER DES ZOMBIES" !
(Avec en prime des conseils du Maestro Giannetto De Rossi, ce serait fabuleux).

Oh My Gore ! : "Fidèle visiteur du site, que penses-tu d'Oh My Gore ! ?"

La nouvelle version est géniale. C'est toujours un plaisir de chopper des fiches sur des petites perles du genre d'autant que vous faites plus de critiques.
Dédicace tout à fait perso à un de vos voisins, Eric Draven du forum DevilDead: tes critiques sont excellentes, bravo et merci pour tout ce travail et ton respect du cinéma de genre (en particulier italien des seventies)./div>
Oh My Gore ! : "Le mot de la fin?"

Je suis tres heureux que des réalisateurs et autres retrouvent mon amour du cinéma dans mes créations... C'est le plus beau compliment qu'on puisse me faire. Je suis conscient de la chance énorme que j'ai de pouvoir pratiquer ce métier et d'en vivre. Je continuerais aussi longtemps que j'aurais cette flamme. Mon ambition n'est pas de devenir Rick Baker surement pas ! J'ai beaucoup trop de respect pour lui et pas le centième de son talent !!! Mon ambition est juste d'être un artisan sincère qui fait ce métier parce qu'il aime ca ! En cela les querelles qui peuvent survenir et dont j'ai parfois échos m'attristent plus qu'autre chose... On est tous là pour évoluer et aider, à notre niveau, à faire progresser le cinéma que l'on aime... On n'est pas là pour se tirer dans les pattes mais juste pour faire ce qu'on aime et c'est, je me répète, une chance dont il faut profiter.
J'ai aussi une pensée pour Dominic Lyoen, Jacques-Olivier Molon, Fred Balmer et Olivier Afonso qui ont été les premiers maquilleurs à me donner des conseils et quelque part me faire confiance, j'aimerais simplement leur dire « Merci » pour ca...
Ah ! Et à Angéline pour avoir été là quand j'en avais besoin...

Oh My Gore ! : "Merci Dav'"

Merci à toi et à toute l'équipe.


Propos recueillis par Cosmocats (Avril 2008)
- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Julie Lefort - 06/07/2010 à 23:25
# 3

Hey mais c'est ma photo ! Celle où David met la hache dans le bide du mec (Julien Monnin)

Voilà c'est tout c'est dit.

Julie du LRS, la copine de Bérenger.

[url]

Rodolphe BONNET - 21/05/2008 à 13:50
# 2

Hate de voir toute cette dernière floppée de courts auxquels a participé David...

Oh My Gore !Oh My Gore ! - 12/05/2008 à 10:57
# 1

Super interview !
Encore merci David !

Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
4 + 2 = ?

Cette page a été vue 17240 fois.