pixel
Retour à l'accueil > Interviews >

Interview avec Frazer Lee - Janvier 2005

Frazer Lee - Janvier 2005

Oh My Gore : "Bonjour. Pourrais-tu te présenter aux lecteurs d'Oh My Gore ! qui ne te connaissent pas encore ?"

Evidemment ! C'est bien d'être un parfait inconnu... comme une pierre qui roule : (ndlr en anglais, paroles de la chanson " Like a Rolling Stone "). Bonjour à tous ceux de Oh My Gore ! Je suis Frazer Lee, de Londres au Royaume-Uni et je fais des films d'horreur.
Voici l'adresse de mon site : http://www.frazerlee.com.

Oh My Gore : "Pourquoi, quand et comment ta carrière s'est elle tournée vers le cinéma ?"

Je me rappelle que lorsque j'étais à l'école, j'avais 10 ans, mon professeur nous a demandé à nous, jeunes enfants boutonneux, ce que nous voulions faire lorsque nous serions adultes. J'ai dit, "Un réalisateur de film !". Donc je suppose que la graine était déjà implantée en moi à cette époque - j'avais en fait l'intention de dire "Astronaute !" donc je devais être possédé par le démon du film d'horreur ou quelque chose comme ça. A l'université, j'étudiais pour être journaliste et je me suis impliqué dans une classe de scénariste. J'ai écrit quelques scénarios et j'ai décidé que je devais essayer de faire des films. Une fois que j'ai un film en tête, je ne peux plus dormir. C'est une obsession et je dois essayer que ce film soit fait par amour pour ma propre santé !

Oh My Gore : "Quels films et / ou quels réalisateurs t'ont influencé pour t'impliquer dans l'industrie du cinéma ?"

Oh my gore - beaucoup ! Ma première exposition à l'horreur fut à la télé, en regardant la double affiche Universal ou Hammer Horror le vendredi soir. Les monstres dans "DOCTOR WHO" ont aussi été une bonne initiation à l'horreur pour un jeune garçon. Plus tard, j'ai découvert le travail de John Carpenter (en particulier "FOG", "HALLOWEEN" et "THE THING") et Val Lewton et Jacques Tourneur ("LA FELINE") - formidable truc.
Puis ça a été l'explosion et je regardais Raimi, Dante, Argento, Romero, Ridley Scott - tout ce que je pouvais louer au vidéo-club. Et finalement, je me rappelle de m'être assis au cinéma et d'avoir vu le premier film de la série "HELLRAISER" et d'avoir pensé, "Je dois faire des films d'horreur - ils sont importants".

Oh My Gore : "Tu as commencé ta carrière de réalisateur avec un court métrage appelé "ON EDGE" puis a suivi "RED LINES" dans lesquels Doug Bradley était la star (voir la partie critique de ce site). Comment cela se fait-il que tu aies travaillé avec une aussi grande star que Doug Bradley pour ton premier film ? Comment as-tu ressenti le fait de travailler avec lui ? je suppose que tu es à la base un fan des films "HELLRAISER" ?"

Oui - je suis un grand fan de "HELLRAISER" ! J'ai toujours pensé que on doit avoir pour but d'avoir les meilleures personnes et les plus talentueuses dans vos films - il y a beaucoup d'argent et de risque impliqués.
Donc, lorsque j'ai écrit le scénario de "ON EDGE", j'ai imaginé Doug Bradley dans le rôle et j'ai envoyé un script à son agent. Doug a eu une réunion avec moi-même et le producteur Joseph Alberti et a accepté de faire le film parce qu'il a aimé le script et s'est amusé avec nous. Doug est un acteur très professionnel qui incarne le rôle qu'il joue, donc ça a été très amusant de travailler avec lui. J'ai beaucoup appris de Doug. Lorsque est venu le moment de faire "RED LINES", le personnage du professeur était vraiment un hommage à Peter Cushing dans "SUEUR FROIDE DANS LA NUIT" (Jimmy SANGSTER, 1972), donc seul Doug pouvait le faire. Heureusement il a dit oui !

Oh My Gore : "Tu es aussi scénariste et tu fais partie de Robber Baron Productions... Est-ce pour garder un contrôle total sur ton travail ? Ou autre chose ?"

J'ai appris que le contrôle total est impossible. Il est mieux d'employer les meilleures personnes en qui tu peux aussi avoir confiance. J'écris parce que l'histoire me parle aussi - je ne peux pas ignorer cette voix, je deviendrais fou. Je fais partie de Robber Baron Productions parce que d'un point de vue pratique, j'aide aussi à produire ces films. Nous sommes une petite famille et donc nous avons beaucoup d'énergies dans ces films - c'est ma vision, oui, mais c'est aussi un effort d'équipe.

Oh My Gore : "N'est-il pas difficile dans le cinéma indépendant d'obtenir les fonds nécessaires à faire un film ? Pourrais-tu nous dire comment tu finances tes films ?"

Financer un film c'est L'ENFER. Je te le dis L'ENFER ! Tu dois pousser et pousser et pousser tous les jours de ta vie. Personne ne va te tendre plusieurs millions de dollars et te dire "Voilà - va faire ton film". Ca ne marche juste pas de cette manière. Tu dois te battre chaque jour de ta vie et ne jamais renoncer. Si tu n'es pas préparé à faire cela, tu ne peux pas faire de films indépendants. Va faire quelque chose d'autre à la place car tu ne feras que te blesser ! "ON EDGE" a été principalement financer par mes producteurs, "RED LINES" a été principalement financé par moi-même et mes producteurs. Donc pour faire cela, tu dois dépenser pas mal de ton propre argent aussi ! J'ai travaillé dans un bureau pendant plusieurs années pour racler les fonds de tiroirs rassembler le budget pour "RED LINES", et pour subvenir à mes besoins pendant l'écriture du script. Donc je travaillais 5 jours par semaine et j'écrivais les soirs et les week-ends. Cela a pris 6 ans pour faire 2 courts métrages et pour écrire 11 ébauches pour "URBANE" :).

Oh My Gore : "Tu prépares un film nommé "URBANE" (à propos duquel nous avons déjà parlé dans la partie News de ce site). Doug Bradley est encore une fois dans le casting. Et à propos du casting, tu as dit : "les fans d'horreur ne CROIRAIENT PAS avec qui nous sommes en pourparlers pour apparaître aux côtés de Doug Bradley..." Pourrions nous en savoir un peu plus sur les personnes avec lesquelles tu es en pourparlers pour le casting d'e ce film ? J'ai entendu une rumeur à propos de Philippe Nahon... y a-t-il quoi que ce soit de confirmé ? Quand le tournage est-il sensé commencer ?"

Hehe, j'ai peur de ne pouvoir révéler quoi que ce soit avant que les contrats ne soient signés et que l'argent n'ait été versé. Nous avons cependant effectivement rencontré Philippe Nahon au Portugal lors du Festival Fantasporto, et c'était vraiment un homme charmant. Nous lui avons offert un rôle dans "URBANE" et il était intéressé – nous avons bon espoir que cela se passe, bien que le rôle soit plus maintenant une apparition. Tous les acteurs qui font vraiment peur sont si gentils dans la vie réelle ! Nous espérons tourner "URBANE" pendant l'été 2005, donc nous voyons une date de sortie en 2006 si tout va bien ! Allez faire un tour sur : http://www.urbanethemovie.com

Oh My Gore : "J'ai entendu parler d'un autre projet sur lequel tu travailles : "CROWLEYMASS". Pourrais-tu nous en parler un peu plus ?"

Ah, "CROWLEYMASS" est vraiment mon projet de rêve. C'est un film-biographie sur la vie d'Aleister Crowley et Doug Bradley apparaîtra comme "l'homme le plus méchant du monde". Nous avons fait le traitement et beaucoup de recherches - tu devrais aller voir http://www.crowleymass.com si ce projet t'intéresse. J'ai l'impression que cela devrait être un film assez cher à faire, parce que l'histoire nous emmène en haut de montagnes, jusqu'aux pyramides, en Sicile et encore plus loin. Ce serait un film génial à faire sur un personnage très intéressant et imparfait. Etrangement, les investisseurs ne semblent pas si intéressés, en dépit du fait que Crowley soit dans le Top 100 des Anglais fait par la BBC, aux côtés de gens comme Winston Churchill.

Oh My Gore : "Y a-t-il d'autres projets à propos desquels je n'ai pas parlé et dans lesquels tu serais impliqué ?"

Et bien, l'année dernière j'ai tourné mon premier spot publicitaire pour la télé - c'était pour une émission documentaire appelée "TRUE HORROR" avec Anthony Stewart Head (Giles dans "BUFFY") pour la chaîne Discovery Channel. Nous avons tourné toute la journée dans une crypte victorienne de Londres avec beaucoup de neige carbonique et de bougies - c'était comme un mini film d'horreur de la Hammer ! J'ai aimé travailler avec Anthony Head - c'est un homme très gentil et patient. J'ai, en effet, beaucoup d'autres projets dont des films et des scénarii de courts métrages et des idées d'histoires. Mais je ne veux pas les condamner en en parlant trop tôt !
Récemment, quelques unes de mes histoires ont été publiées dans des anthologies en livres de poches dont "MAELSTORM VOL.1" aux côtés de Brian Lumley et "DARK ELATION VOL.1" où figure un autre de mes héros, Poppy Z. Brite - vous pouvez trouver ces livres sur http://www.lighthousemediaone.co.uk

Oh My Gore : "Si on te le proposait, réaliserais tu une suite à "HELLRAISER" ? Dans ce cas, quel type de film ferais-tu : plutôt comme les premiers ? Ou plus comme les derniers ?"

J'ADORERAIS faire un film "HELLRAISER". Mais seulement si je tombe amoureux du scénario, ou qu'on me donnait les droits créatifs d'en écrire un qui me soit propre. Je ferais un film "HELLRAISER" en 35 mm et en cinémascope avec un contrat me garantissant une grande sortie cinéma, de manière à replacer Pinhead et "HELLRAISER" sur grand écran ! J'engagerais Bob Keen pour créer de nouveau Cénobites, puis qu'il a tellement été responsable de l'esthétique des premiers films - dans les années 80, ses effets étaient ahurissants, et sont toujours plutôt bons maintenant ! L'histoire se déroulerais peut être après "HELLBOUND" et mettrait en référence les suites, sans qu'elles soient vraiment heurtées. Le film aurait vraiment le ton et l'envergure des deux premiers films et, je l'espère, appartiendrait plus à son mythe que ses suites récentes.

Oh My Gore : "Que penses-tu des films d'horreur faits de nos jours ? Et, en tant que citoyen britannique, que penses-tu du cinéma fait au Royaume-Uni ? Finalement, comme Oh My Gore ! est un site français, j'aimerais savoir ce que tu penses du cinéma français."

Il y a beaucoup de bons films d'horreurs faits de nos jours. Je vois beaucoup de films géniaux lors de festivals, au cinéma, et en DVD. Mon film préféré de l'année passée est "BUBBA HO-TEP" - vraiment original. Comme tous les bons films, l'histoire doit m'accrocher au départ. Il est rare que j'aime des films qui soient fainéant en terme de narration. Une grande partie du cinéma fait au Royaume-Uni me déroute ! Je ne comprends pas l'obsession constante pour les comédies romantiques prévisibles et les drames établis dans les quartiers de logements sociaux. Bien sûr il y a un public pour tout mais je considère la production de compagnies comme Handmade Films dans les années 80 ("BANDITS, BANDITS" par exemple) TELLEMENT importantes, parce qu'il s'agissait de films britanniques qui osait vous emmener quelque part " ailleurs ". "DOG SOLDIER" est sûrement le meilleur film d'horreur britannique récent - j'ai beaucoup de respect pour Neil Marshall et j'ai hâte de voir ses nouveaux films. J'aime beaucoup le cinéma français ! Vive la France ! (ndlr : En français dans le texte) "LA REINE MARGOT", "SUBWAY", "GISELE KEROZENE", "DELICATESSEN", "SEUL CONTRE TOUS" sont tous des classiques. Gaspar Noé est une génie - nous l'avons rencontré au Festival du film de Stockholm et il nous a invité dans sa chambre "pour regarder des films pornos " - en fait c'était deux publicités pour "le port de préservatifs" qu'il avait fait pour Canal Plus ! Mais seul Noé pouvait les faire dans ce style porno - merveilleux.

Oh My Gore : "Quel genre de musique convient le plus aux films d'horreur selon toi ? Si tu pouvais choisir n'importe quel groupe ou artiste, lequel ou lesquels choisirais-tu pour figurer sur la bande originale d'un de tes films ?"

Je pense que la meilleure bande originale utilise différents artistes et différents sons pour refléter les différentes atmosphères et lieux. Lorsque la bande originale de "URBANE" sera finie, tu entendras non seulement le thème par Claudio Simonetti mais aussi beaucoup de groupes de goth, de rock et alternatifs. Pour être honnête, c'est un grand honneur de travailler avec une autre de mes idoles – Maestro Simonetti ! Mon groupe préféré est The Cure (je les ai vu 22 fois depuis 1987) donc j'adorerais collaborer avec eux un jour. Fields of Nephilim composerais sûrement aussi un thème parfait de film d'horreur - peut être un jour ?
J'aimerais aussi voir un slasher avec une bande son entièrement écrite par Slayer - ça serait intense ! Christopher Young, Jerry Goldsmith, Ennio Morricone, James Horner, John Williams, Trevor Jones, Graeme Revell, John Carpenter, Danny Elfman, Bernard Herrman et Howard Shore font partie de mes compositeurs pour les films préférés. La musique est le cœur battant d'un film d'horreur !

Oh My Gore : "Quel film voudrais-tu ou aurais-tu voulu diriger ?"

Toujours celui qui est dans ma tête, baby. Toujours celui dans ma tête.

Oh My Gore : "Avec quel acteur voudrais-tu ou aurais-tu voulu travailler ?"

Une grande question ! Peter Cushing, Christopher Lee, Vincent Price, Donald Pleasence, Alec Guinness, Dustin Hoffman, Robert Englund, Gary Oldman, Michael Keaton et... William Shatner! Clare Higgins, Barbara Steele, Audrey Hepburn, Ornella Muti, Asia Argento, Nastassja Kinski, Mia Sara, Keira Knightley, Thora Birch, Eliza Dushku, Angela Bettis, Kate Beckinsale, Winona Ryder and Rose McGowan...(j'espère que ma femme ne lit pas ça!)

Oh My Gore : "Que penses-tu de Oh My Gore ! ?"

Oh My Gore ! est le site bilingue ultime pour les news, la discussion et le divertissement. Puisse-t-il longtemps "reign in blood" ! (Régner dans le sang)

Oh My Gore : "Merci beaucoup pour avoir répondu à cette interview. Y a-t-il quelque chose que tu aimerais ajouter ?"

Merci pour votre intérêt pour mes films - cela veut dire beaucoup pour moi. Continuez à regarder des films d'horreur et à ouvrir votre esprit à la peur qui peut tous nous oppresser. Soyez sans peur !
- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
5 + 2 = ?

Cette page a été vue 5979 fois.