pixel
Retour à l'accueil > Interviews >

Interview avec Alexandre Aja, Grégory Levasseur & Cécile De France - Septembre 2004

Alexandre Aja, Grégory Levasseur & Cécile De France - Septembre 2004

- ALEXANDRE AJA & GREGORY LEVASSEUR -

""HAUTE TENSION" contient des images extrêmement violentes. Avez vous des problèmes avec la censure ?"

Non pas du tout, notre producteur, Luc Besson, nous a dit depuis le tout début que nous pouvions faire ce que nous voulions, ce qui est génial. Aux Etats-Unis, ils ont gardé le film dans sa version originale et il a donc été réalisé avec un certificat NC-17. En Angleterre, nous n'avons pas eu non plus à faire aucune coupure ce qui a été une grande surprise puisque nous avons l'habitude de voir des versions anglaise de films en VHS ou en DVD avec de nombreuses coupures.

"Peux-tu citer, en tant qu'auteur et réalisateur, les personnages et les films qui t'ont effrayé et influencé ?"

La sorcière de "BLANCHE NEIGE" (rires) ! "THE SHINING", toutes les adaptations de Stephen King, "MASSACRE A LA TRONCONNEUSE", "MANIAC", "HALLOWEEN", "VENDREDI 13", tous les Freddy. Lorsque nous avions cette idée classique d'histoire dans la tête : 2 filles dans une maison, un tueur, une nuit, nous pensions que ce serait la meilleure manière de rendre hommage à tous ces films qui nous ont tant influencés lorsque nous étions plus jeunes.

"Comment Philippe Nahon a-t-il été recruté dans le rôle du tueur ? Après sa performance dans "IRREVERSIBLE", ça a été une bonne surprise que de le revoir dans un rôle brutal."

Il est l'un du peu d'acteurs qui pouvaient jouer le rôle de ce tueur sans visage. On ne voit que très peu le tueur sauf un peu avant la fin du film ; jusque là, on ne fait qu'entrevoir ses bottes battre le sol quand il marche, on l'entend respirer, on voit ses épaules massives... Nous voulions que ce personnage soit dépeint comme une sorte d'ogre et Philippe était idéal pour jouer ce rôle et il est très expressif et effrayant. Il n'est cependant pas aussi grand qu'il en a l'air ; les deux actrices de ce film étaient assez grandes et nous avons donc du utiliser des trucages pour donner l'impression au spectateur que cet homme était un géant. Lorsque nous lui avons offert le rôle, Philippe était inflexible sur le fait qu'il ne voulait pas réinterpréter le rôle d'un méchant comme dans "IRREVERSIBLE", mais nous avons réussi à le convaincre de reprendre son rôle une nouvelle fois. En tant qu'acteur, on ne sait jamais à quoi va ressembler le film achevé et il a du faire preuve de beaucoup de confiance en nos capacités.

"Gianetto De Rossi a travaillé sur quelques-uns uns des plus célèbres films d'horreur italiens qui aient été produits. Lorsqu'il a été employé pour réaliser les maquillages de "HAUTE TENSION", connaissiez-vous ce qu'il avait déjà réalisé ?"

Nous savions dès le début que, même pour un film à très petit budget, nous avions besoin de la meilleure personne qui pouvait produire les effets spéciaux nécessaires. N'avoir que du ketchup aurait détruit toute la tension que nous avions essayée d'engendrer - cela aurait été une erreur terrible. Donc, nous nous sommes renseigné et nous connaissions Gianetto et le travail exceptionnel qu'il a réalisé. Notre producteur était italien et il a pu nous le présenter. Après avoir parlé à Gianetto, il a accepté notre invitation à travailler sur le film et, en fait, il est venu sur le tournage tout seul, sans équipe ni assistant. Je pense que c'était excitant pour lui de faire ce petit film. C'est un gars génial, très créatif. Même si vous avez une question qui n'a aucun rapport avec les effets spéciaux, il a tellement d'amour pour le genre qu'il vous suggèrera toujours une solution.

"Jusqu'à quel point est-ce que Luc Besson était impliqué dans le film ?"

Lorsque nous lui avons montré le script pour la première fois, il l'a beaucoup aimé. Une fois que nous avons un peu travaillé ensemble sur le script, il a accepté que sa compagnie de film, Europa, finance le film. Les gens disent que c'est un producteur écrasant, un producteur dur. En fin de compte, nous avons été totalement libres de faire ce que nous voulions. Quand nous lui avons montré le film final, il a été très impressionné. Que puis-je demander de plus ?

"Il y a des rumeurs sur le fait que vous réaliseriez un remake de "LA COLLINE A DES YEUX" de Wes Craven. Que pouvez-vous nous dire de ce projet ?"

Nous finissons actuellement le travail d'écriture avec Wes Craven (rires). C'est énorme de dire un truc comme ça ! Nous envisageons de commencer le tournage au début de l'année prochaine. Comme c'est un projet que nous écrivons, cela signifie qu'il n'y aura aucune discussion sur qui aura le contrôle sur le montage final. C'est une loi française qui dit que si vous êtes l'auteur alors vous avez votre mot à dire sur ce à quoi va ressembler le résultat final. Aux Etats-Unis, c'est bien sur très différent. Donc en écrivant le script, cela vous assure que vous garderez le contrôle sur le film en partant de la photographie principale jusqu'au montage. Je pense que "LA COLLINE A DES YEUX" va être génial, il va être dégoûtant, sauvage et très effrayant. En ce qui concerne le film, je pense que nous allons améliorer ce que sous avons essayé de faire avec "HAUTE TENSION".
Wes est un homme très gentil, simplement génial puisqu'il vous met à l'aise tout de suite. Nous avons d'abord rencontrer Wes pour parler de "HAUTE TENSION" et maintenant nous travaillons sur le remake d'un de ses films les plus connus. Et c'est bien plus qu'un simple remake, c'est un bon film de survie.

"Ce film met en question les perceptions traditionnelles des hommes et des femmes (spécialement des femmes) dans les films d'horreur. Est-ce que le fait que votre personnage principal soit une femme vous permet d'avoir une plus grande portée que s'il s'agissait d'un homme ?"

"ALIEN", "TERMINATOR", "LE SILENCE DES AGNEAUX"; tous ces films ont pour protagoniste une femme. Lorsque la star d'un film est une femme, c'est beaucoup plus intéressant. Cela veut dire que l'on peut jouer avec tous les cliques typiques qui y sont associés. On a la clique de la fille timide ...

"Le film a fait l'ouverture du Dead By DawnFestival et fut salué par la critique. Aviez-vous pensé que ce film susciterait une si bonne réaction ?"

Nous ne pensions pas qu'il aurait un tel impact. Les critiques français ont aimé le film mais à cette période nous pensions que la vie de ce film était finie. Et pourtant il a encore grandi. Pour nous c'était un hommage à tous les films que nous aimons beaucoup ; une manière de dire que nous aimons le genre, que nous aimons faire ce genre de film et voyons ce que nous pouvons faire, rien de plus. Et maintenant, de voir toutes ces critiques et d'entendre toutes ces personnes discuter du film, dans la presse et sur le net est génial, c'est énorme. Nous sommes très contents.

"Est-ce que vous aviez votre mot à dire sur le fait de changer le nom de "HAUTE TENSION" en "SWITCHBLADE ROMANCE" ?"

Après avoir fini le film, l'étape suivante était de choisir un titre qui marcherait à l'étranger. Après y avoir pensé, "SWITCHBLADE ROMANCE" nous est venu à l'esprit et nous en étions contents dès lors. Quand Lion Gate a acheté le film, ils ont tout de suite voulu savoir qui avait trouvé le nom, disant qu'il était hors propos. Cependant, Optimum Releasing pensait que le titre allait très bien avec le film ... ce qui était bien !


- CECILE DE FRANCE -

"Comment avez-vous eu le rôle dans "HAUTE TENSION" ?"

J'ai rencontré Grégory et Alex dans un café, nous avons parlé du film et du rôle qu'ils étaient assez gentils pour m'offrir. J'ai été très vite intéressée ; j'ai emmené le script chez moi et l'ai lu comme un très bon livre. Il m'a fait frissonner ; il m'a sincèrement fait peur mais je l'ai dévoré !

"Comment s'est passé le tournage ?"

Mentalement, ça n'était pas dur du tout parce que j'étais très excitée de travailler sur le film, de voir tout le travail sur les effets spéciaux et les maquillages qui étaient réalisés par Gianetto De Rossi.
Pour moi c'était très excitant. Mais physiquement, c'était très dur. Toutes les scènes extérieures ont été filmées en pleines nuits et j'étais pieds nus. Toute l'équipe, à l'exception de Maiwenn et moi, avait tous des vestes chaudes alors que j'avais juste une veste ! En plus de ça, le faux sang est très collant donc on ne pouvait pas nous envelopper de couverture ou quoi que ce soit d'autres entre les prises sinon ça aurait fait du travail supplémentaire pour Gianetto. Mais j'étais préparée puisque j'ai fait 2 mois d'entraînement physique avant de commencer le film.
Je n'étais pas habituée à tant d'efforts donc j'ai perdu pas mal de poids et gagné du muscle. Je l'ai fait pour 2 raisons ; Alexandre savait que les conditions seraient dures puisqu'il s'agit d'un film à petit budget. Il était aussi conscient que nous devrions faire un certain nombre de scènes qui impliquaient de courir et donc il voulait que j'améliore ma résistance. Il voulait aussi que je paraisse plus fine et mon visage plus carré pour faire allusion au côté plus sombre de l'esprit de Marie. Ca me plait de toujours faire ce que le réalisateur me demande afin d'assurer que j'apporte tout ce que je peux à n'importe quel rôle que je joue.

"Quelle est ta scène préférée dans le film ?"

La pire scène a été la scène de masturbation (rires) ; ça a été très dur car c'est très personnel ! J'étais complètement seule avec une grande équipe plantée autour de moi. Ma scène préférée est l'apogée de mon personnage dans la serre. Je ne veux pas gâcher le film donc je ne peux pas vous donner de détails sur ce qui se passe ... Vous devrez voir le film !

"Est-ce que vous regardiez beaucoup de film d'horreur quand vous étiez jeune ?"

Quand j'étais jeune je n'aimais pas les films d'horreur. Mais dès qu'Alexandre m'a offert le rôle, il m'a dit de regarder "HITCHER", "DUEL", "THE SHINING", "LE SILENCE DES AGNEAUX", "ALIENS", "ROSEMARY'S BABY"..

"Vous êtes vous bien entendu avec Maiwenn ?"

Très bien. Nous étions dans la même gallère donc nous nous supportions autant que possible. Elle était en pyjama, souvent trempée jusqu'à l'os par le sang. Les conditions très dures nous ont rapprochées.
Parfois nous disions que nous aurions donné n'importe quoi pour être au chaud à la maison. Je pense vraiment que nos personnages nous vont très bien. Alex, Greg et moi sommes allés la voir sur scène pendant son one-woman show et nous nous sommes immédiatement dit que c'était comme trouver la pièce manquante d'un puzzle.

"Quelle a été ta réaction en voyant les effets de Gianetto ?"

J'étais très impressionnée lorsque j'ai vu pour la première fois ce qu'il était capable de créer. J'ai passé une grande partie de mon temps dans sa caravane, à poser des questions sur comment il créait des effets aussi horribles et réalistes. C'est formidable de voir à quel point son travail est impressionnant sur grand écran, en particulier la scène de décapitation ! J'étais clouée au sol quand Gianetto préparait une scène, même Philippe Nahon était un peu nerveux puisqu'il ne voulait pas faire une seule petite erreur ! J'étais comme une petite fille qui vient juste de découvrir ce qui se passait derrière le miroir. Gianetto est clairement un des maîtres dans son travail tout en étant quelqu'un de génial et amusant.

"Marie, votre personnage, est un personnage à double facette. Parfois tragique, parfois brutal. Etait-ce un challenge pour vous ?"

Pour une actrice, jouer le rôle de quelqu'un qui paraît si fragile et qui révèle sa vraie personnalité est un rêve ! Elle est un peu garçon manqué, dans l'ombre au début. Elle paraît vulnérable. Cependant, quand le mal arrive, elle s'en saisit de suite. D'un seul coup, elle est incassable et incroyablement forte et c'est intéressant de voir sa détermination et sa force intérieure. Cela peut paraître évident mais je préfère jouer un rôle qui est exigeant pour moi.


Merci beaucoup à Andy Timms de Substance001 pour cette interview !
- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
5 + 2 = ?

Cette page a été vue 8730 fois.