pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Zombies Anonymous

ZOMBIES ANONYMOUS

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (11) | NEWS (1) | DVDS | VIDEOS
Titre original : Zombies Anonymous
Réalisé par Marc Fratto
Ecrit par Marc Fratto
Année : 2006
Pays : USA
Durée : 118 min
Note du rédacteur : 7 / 10

L'HISTOIRE

Dans une société où les morts côtoient les vivants, la jeune Angela est abattue à bout portant par un petit ami jaloux et fait ainsi son entrée dans le monde des zombies. Elle doit alors trouver sa place dans un univers fait de discrimination et de violence. Car cette cohabitation n'est pas du goût de tout le monde, et les groupuscules anti-zombies sont bien décidés à exterminer ces êtres différents. Aidée par un groupe de soutien rencontré lors de réunions de Zombie Anonymes, Angela va découvrir les nombreux aléas de la vie après la mort.

LA CRITIQUE

Rares sont les films de zombies proposant un scénario aussi inspiré et original que celui de "ZOMBIES ANONYMOUS" !
Second long métrage du réalisateur de "STRANGE THINGS HAPPEN AT SUNDOWN", cette pièce de choix, sous ses aspects parfois amateurs, offre une réflexion intéressante sur la discrimination dans un contexte plutôt délirant où les morts-vivants sont présentés comme des créatures sensibles et doués d'intelligence, au même titre que les « humains ».
C'est ainsi qu'après une entrée en matière bien laborieuse, nous découvrons ce qui est arrivé à Angela, morte suite à une violente dispute avec son ex-petit ami. La jeune fille acceptant mal son nouveau statut, se rend désormais régulièrement aux réunions d'un groupe de Zombies Anonymes, qui comme elle, se sentent particulièrement mal dans leur peau décrépite. Car effectivement, si la cohabitation avec les vivants n'était déjà pas chose facile, elle le sera désormais de moins en moins avec la formation d'un groupe armé qui s'est donné pour objectif l'extermination de ce qu'il considère comme une race de sous-hommes...

Pendant que les Zombies Anonymes tentent de se réconforter en dégustant des donuts à s'en faire vomir, le commando prépare soigneusement chaque attaque sous la houlette de l'impitoyable Commandant(e) et avec l'aide d'un nouveau venu, Josh, qui n'est autre que l'ex-compagnon d'Angela...
Cette dernière, jusqu'à maintenant végétarienne, va bientôt devoir faire face à toute sorte d'obstacles. Le regard des autres devant ses transformations corporelles pour commencer. Puis un licenciement abusif et une recherche d'emploi difficile qui la conduit à cacher son état de décomposition avec la crème « Teint Vivant » qui vient d'être lancée sur le marché spécialement pour les « gens de son espèce » ! S'ensuivra une rencontre avec un groupe de zombies extrémistes, dans lequel elle sera embrigadée de force, prônant la supériorité de leur race, qu'il situe au sommet de la chaîne alimentaire.

Josh, quant à lui, poursuit son ascension au sein de sa nouvelle bande en explosant à tout va les têtes de ses ennemis jurés avec toujours plus de violence.
D'un extrême à l'autre, les destins des deux ex-amants vont fatalement se croiser au beau milieu de cette guérilla. Peut-être l'occasion pour Angela d'assumer enfin sa nouvelle condition et de se confronter à son bourreau, qui par ses nouvelles activités et appartenances, tente de masquer un manque certain d'assurance...

"ZOMBIES ANONYMOUS" n'est certes pas parfait, surtout au vues de ces interminables scènes de gunfights et d'hémoglobine qui décrédibilisent un peu le propos et les bonnes idées véhiculées par le film. Pareil pour l'introduction composée de flash backs qui donne à penser que le réalisateur s'est laissé aller à la facilité.
Malgré cela, on appréciera la façon dont il dépeint (parfois avec dérision) cette société encore intolérante face aux différences, utilisant un certain nombre de références à l'Apartheid, au nazisme, au racisme, aux difficultés d'intégration et à la discrimination en général, notamment via les enseignes « No Zombies Allowed » disposées à l'entrée des magasins, les camps d'exterminations pour zombies, la médiatisation du phénomène pandémique ou encore les rituels d'une organisation sectaire dont les membres se shootent avec des injections de sang humain.

En somme, "ZOMBIES ANONYMOUS" (ou "LAST RITES OF THE DEAD", son titre initial) mérite vraiment le coup d'œil et Marc Fratto est un réalisateur à suivre de près !
Note de : 7 sur 10
Publiée le
Zombies Anonymous
Zombies AnonymousZombies AnonymousZombies AnonymousZombies AnonymousZombies Anonymous

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Nic la niqueNic la nique - 11/09/2011 à 22:32
# 2

Super idée, ça va plus loin que "revenants"ou meme "fido", en gros c'est l'histoire des zombies en société, ils ne sont pas violents mais sont victimes de racistes,et ca fini forcément en guerre.
Bon, l'idée y est mais le budget n'y étant pas on assiste pas a des batailles mémorables mais on est bons pour de l'action bien crue et cradingue.
Je ne m attendai pas a ça, très bonne surprise.

Sa note: 8/10
kingbenny - 07/05/2009 à 01:42
# 1

a voir absolument !

Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
3 + 2 = ?

Cette page a été vue 2646 fois.