pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Waz

WAZ

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (7) | NEWS | DVDS (1) | VIDEOS (1)
Titre original : W Delta Z
Réalisé par Tom Shankland
Ecrit par Clive Bradley
Année : 2007
Pays : USA, UK
Durée : 105 min
Note du rédacteur : 2 / 10

L'HISTOIRE

Des cadavres sont retrouvés dans les rues sombres de la ville : certains horriblement mutilés, d'autres avec l'équation gravée dans la chair. Au cours de leur enquête, l'inspecteur Argo et sa nouvelle partenaire réalisent que chaque victime a dû faire un terrible choix : tuer leurs proches ou mourir eux- même...

LA CRITIQUE

Mettons les points sur les I immédiatement : "WAZ" n'est pas une onomatopée hurlée au téléphone par des geeks dans un film promotionnel pour de la bière US. Non, "WAZ", c'est une équation scientifique (si, si, même que c'est sur Wikipédia !) visant à isoler le gêne de l'égoïsme, et de fait, ramener l'homme à sa condition animale primaire. Tiré par les cheveux ? De manière pour le moins pragmatique, le film éponyme, à travers l'un de ses personnages, tentera d'en démontrer la justesse.

A première vue, on aurait envie de caser "WAZ" dans la catégorie torture porn, en digne héritier de "SAW" auquel il emprunte le visuel de l'affiche et l'orthographe. Et ce serait une première erreur, si l'on excepte la toute fin qui se permet une interminable séance de sévices qui n'apporte rien sinon du rab de temps et des images crados pour ados rebelles. Car Tom Shankland, transfuge de la télé, qui ferait bien d'y retourner, préfère d'entrée une ambiance 'fin du monde' et une caractérisation stéréotypée à la "SE7EN" : ville poisseuse rongée par le vice et baignée de lumières artificielles ; le personnage de Sellan Skarsgard est un être aigri, apathique, et globalement blasé, qui doit faire équipe avec une optimiste jeunette à qui la vue d'un cadavre provoque la nausée. Là où Fincher parvenait à déjouer le piège de la caricature par le biais de l'abstraction, Shankland reste les pieds dans la boue, simpliste dans le traitement des relations entre protagonistes, leur refusant le droit à la complexité.

Mais le pire n'est pas encore ce script bateau, où par force astuces de scénariste l'histoire semble rompre une linéarité pourtant affolante. Non, le point critique de "WAZ" demeure la mise en scène, un modèle de style pompier, tape-à-l'oeil, prétentieux au possible : le lien avec Fincher est indiscutable, la caméra portée est censée montrer l'instabilité du monde, les gros plans parkinsoniens la sonde de l'âme des personnages,... Tout cela est tellement grossier, tellement scolaire, tellement anonyme, que l'on en vient vite à bailler d'ennui, et même de rage quand survient cette première séquence d'action qui se clôt en pet dans l'eau : beaucoup de bruit pour rien.

Dans ce marasme filmique, le casting s'en sort plutôt bien, compte tenu des intentions du réalisateur : Skarsgard, autrefois grand acteur sous Lars Von Trier, joue le dur à fond les manettes oubliant au passage la notion de nuance. Melissa George, en clone de Gwyneth Paltrow, rejoue la partition de Brad Pitt dans "SE7EN". Quant à Selma Blair, le trauma qui lui est infligé étant particulièrement...traumatisant, quoique parfaitement gratuit et filmé avec une complaisance révoltante, on lui pardonnera difficilement la faible empathie qu'elle provoque.

Au risque de me répéter, "WAZ" est une pâle copie du chef-d'oeuvre de David Fincher, de sa construction policière à sa conclusion vrai-faux happy-end à la noirceur abyssale. Peut-être Shankland serait-il parvenu à livrer une série B distrayante et intéressante, compte tenu des quelques idées éparses (le jeu consiste à les retrouver), s'il s'était détaché de son illustre modèle, s'il avait été plus humble, s'il n'avait pas été aussi certain de livrer un classique instantané. A oublier d'urgence.

"Ernest Hemingway a écrit : 'le monde est un bel endroit, qui vaut la peine qu'on se batte pour lui'. Je suis d'accord avec la seconde partie" .
Note de : 2 sur 10
Publiée le
Waz
WazWazWazWazWaz

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
CannibalorCannibalor - 05/09/2010 à 13:10
# 2

Le titre, c'est "Saw" à l'envers, rien que pour ca, ca ne me donne pas envie de la voir...

nat - 14/10/2009 à 00:25
# 1

un film qui au départ ne paye pas de mine mais qui est finalement captivant
le scénario est bon et on se surprend fasciné

Sa note: 8/10
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
4 + 3 = ?

Cette page a été vue 2986 fois.