pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Ward, The

WARD, THE

Réalisé par John Carpenter
Année : 2011
Pays : USA
Durée : 88 min
Note du rédacteur : 4.5 / 10

L'HISTOIRE

L'expérience perturbante d'une jeune femme, enfermée dans un asile, et terrorisée par un fantôme.

LA CRITIQUE

Avec une filmographie remplie presque exclusivement de films cultes (qui n'ont pas tardé à faire l'objet de remakes...), la sortie d'un nouveau John Carpenter est déjà un évènement en soi. Et attendre "THE WARD", pour les fans du maître, c'est comme attendre Noël pour un enfant, attendre le prochain album des 2B3 pour l‘adolescente pré-pubère, ou attendre Madeleine pour Jacques Brel... Cela faisait 10 ans ("GHOST OF MARS") que John Carpenter n'avait pas réalisé de long-métrage, et à l'annonce de la sortie de "THE WARD", ses fans ont ressenti un frisson de peur, de plaisir, et d'excitation.

Va-t-il en composer la musique comme il en a l'habitude ? Y aura-t-il une ambiance western et badass ("ASSAUT", "NEW YORK 1997", "VAMPIRES", "GHOST OF MARS",...) ? S'agira-t-il d'un film fantastique ("L'ANTRE DE LA FOLIE", "LE VILLAGE DES DAMNES", "FOG") ou d'un film d'épouvante ("THE THING", "HALLOWEEN") ? Contiendra-t-il un message politique explicite ("INVASION LOS ANGELES", "LOS ANGELES 2013") ? Ou donnera-t-il une nouvelle leçon de cinéma ("CIGARETTE BURNS") ?
Premières grosses déceptions : la musique n'est pas signée John Carpenter, le scénario non plus et il n'est malheureusement crédité qu'à la réalisation. Voilà qui ne présage rien de très bon pour la suite...

L'histoire se déroule en 1966, dans un hôpital psychiatrique de province, alors qu'une jeune femme est internée en compagnie de quatre autres filles, toutes saines d'esprit en apparence. La nuit, elles sont terrorisées par un fantôme lobotomiseur...
L'idée de départ, sans être originale, reste sympathique, car placer l'action dans un asile est propice aux morts violentes, et l'enfermement à la folie. Le spectateur s'attend donc à voir un film fantastique bien mené. Et c'est justement là où "THE WARD" pèche...
Une ambiance inquiétante et pleine de secrets règne dans l'hôpital, jusqu'à l'apparition du fantôme, première d'une longue série, devant laquelle un public, même averti, pourra se surprendre à sursauter. De ce point de vue là, John Carpenter continue de nous surprendre et n'a rien perdu de son talent. Mais entre chacune de ces apparitions menaçantes, l'action se recentre sur la salle de garde, sur les tentatives d'évasion, et l'intrigue n'avance pas. Des indices sont distillés ça et là, mais il ne se passe finalement pas grand chose, si bien que le soufflé retombe. Tandis qu'à l'inverse, le twist final révèle toute l'intrigue d'un seul coup au spectateur...

"THE WARD" aurait fait un excellent épisode de "MASTERS OF HORROR" (en 1 heure, avec son dénouement très original à la Night Shyamalan), ou aurait pu être un film d'ambiance comme sait le faire John Carpenter, quand il s'implique personnellement dans sa conception. Malheureusement, il s'agit d'un long métrage, et malgré un final de qualité et quelques frayeurs, les longueurs qui jalonnent le film finissent par le rendre ennuyeux et même pénible...
Note de : 4.5 sur 10
Publiée le
Ward, The
Ward, TheWard, TheWard, TheWard, The


- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
BRUNO MATEIBRUNO MATEI - 08/09/2011 à 14:37
# 1

Le premier mauvais film de John Carpenter. Je n'en suis toujours pas remis.

Sa note: 4/10
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
1 + 1 = ?

Cette page a été vue 4813 fois.