pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Voile Des Ténèbres, Le

VOILE DES TENEBRES, LE

Titre original : The Veil
Ecrit par El Torres
Année : 2013
Divers : Dessins : Gabriel Hernandez
Éditeur : Atlantic BD
Note du rédacteur : 8 / 10

L'HISTOIRE

Le voile qui sépare le monde des vivants de celui des morts est tombé. Qui pourra rétablir l'équilibre ?
Chris Luna n'est pas ce qu'on peut appeler un détective privé en vogue. Les clients se font rares et, pire, sont plus souvent morts que bien portants.
Car Chris a un don : elle peut parfois voir et interagir au travers du Voile des Ténèbres qui sépare les vivants de l'autre monde. Malheureusement, ce pouvoir ne paye pas les factures et Chris doit retourner dans sa ville natale au fin fond du Maine et y affronter les ténèbres qui attendent, tapies dans l'ombre, d'envahir notre monde...

LA CRITIQUE

Détective privé ayant la faculté de communiquer avec les défunts victimes de mort violente, Chris Luna, complètement fauchée, doit quitter New York pour retourner là où elle a grandi, à Crooksville, afin d'y régler la succession de sa tante récemment décédée.
Enfant, elle a survécu à un accident de train dans cette ville, un traumatisme qui l'a amenée à effectuer un long séjour en hôpital psychiatrique. Depuis, ses nuits sont hantées par un boogyman monstrueux, le Chthonien, et ses jours par les morts qui lui parlent. Autant dire qu'elle n'a aucune envie de renouer avec sa ville natale...

Certes, le pitch de départ ne semble pas très original : le retour au bercail est un classique, et l'héroïne devra y affronter ses peurs, combattre ses démons, pour finalement en sortir transformée. Cependant, le traitement de l'histoire est particulièrement intéressant et réussi, d'une part grâce au scénario d'El Torres dans lequel la ville, à travers ses habitants, devient un personnage à part entière, fou, monstrueux et cruel, au fur et à mesure que le Chthonien se révèle. D'autre part, le trait et les couleurs d'Hernandez renforcent l'efficacité du récit, et le résultat nous captive dès les premières pages. En effet, si l'atmosphère de départ se veut déjà sombre, le caractère malsain et glauque transpire de plus en plus au fil des pages, alors que la ville se métamorphose...

"Le Voile des Ténèbres" est une réussite totale, captivant de bout en bout, dont l'ambiance se rapproche de l'adaptation en bande dessinée du roman "Shutter Island" par Christian De Metter. Dans ce cadre de "ville possédée et monstrueuse", on pensera bien entendu à "L'ANTRE DE LA FOLIE" de John Carpenter ou à "Ça" de Stephen King, auquel les auteurs rendent hommage en plaçant Crooksville dans le Maine, son état d'origine.
Si l'ouvrage Juan El Torres et Gabriel Hernandez – déjà auteurs de "Aokigahara, La Forêt des Suicidés" – mériterait bien une version cinéma, les lecteurs qui auront accroché devraient rester attentifs à la future sortie de "FIEVRE" de Romain Basset, qui abordera les mêmes thèmes, mais dans un registre un peu différent.
Note de : 8 sur 10
Publiée le
Voile Des Ténèbres, Le
Voile Des Ténèbres, LeVoile Des Ténèbres, LeVoile Des Ténèbres, LeVoile Des Ténèbres, Le

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Sharita Termeer - 07/08/2014 à 09:46
# 3

Properly just considered i'd say howdy. Terrific web site Ian.

Sharita Termeer - 07/08/2014 à 07:05
# 2

Properly just considered i'd say howdy. Terrific web site Ian.

Sharita Termeer - 01/08/2014 à 14:46
# 1

Properly just considered i'd say howdy. Terrific web site Ian.

Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
2 + 4 = ?

Cette page a été vue 2039 fois.