pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Violent Kind, The

VIOLENT KIND, THE

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (24) | NEWS (2) | DVDS | VIDEOS (1)
Titre original : The Violent Kind
Année : 2010
Pays : USA
Durée : 85 min
Note du rédacteur : 4 / 10

L'HISTOIRE

Il était une fois une bande de Teddy Boys. Adeptes de violence, Hors du temps et sauvages. Par une nuit étoilée, ils marchent dans la forêt jusqu'à un beau chalet où la musique bastonne.
La tentation est grande d'y élire résidence... Seulement voilà, la maison est déjà occupée : C'est le gang de Cody, tous bikers, tous armés. Nos jeunes Rockabilly, par la fête attirés, s'engouffrent dans le chalet pour une danse d'un genre particulier...
Le spectacle peut commencer !

LA CRITIQUE

A l'origine notamment de "THE HAMILTONS" (dont la suite est actuellement en préparation), le duo de réalisateurs officiant sous le pseudo de The Butcher Brothers nous propose à présent "THE VIOLENT KIND", vendu comme le rejeton des producteurs des remakes de "TEXAS CHAINSAW MASSACRE" et "HALLOWEEN".

"THE VIOLENT KIND" démarre à la manière d'un film d'horreur 70's, plaçant l'action dans une maison isolée où le club de motards, dont font partie Cody, Elroy et Q, célèbre un anniversaire. A la fin des festivités, les trois hommes se retrouvent seuls avec leurs copines, jusqu'à ce que l'une des invitées ne soit de retour sur les lieux, couverte de sang...
Dès lors, une série d'évènements étranges aura tôt fait d'achever une soirée de décadence particulièrement bien arrosée, faisant basculer le film dans une dimension surnaturelle assez inattendue...

Entourés de leur quintet d'acteurs fétiches, Mitchell Altieri et Phil Flores font s'opposer un gang de bikers à une bande de rockabillies dans un bain de sang placé sous le signe du swing !
Si le mélange des genres reflète l'audace des deux réalisateurs, la tournure bordélique que prennent les choses laisse plutôt perplexe, à trop vouloir donner dans le "décalé".
Un genre de délire entre potes un peu indigeste pour le spectateur, subissant les rebondissements tous droits sortis d'un scénario complètement alambiqué. Entre possession démoniaque et invasion d'extraterrestres (ou de morts-vivants adeptes de rituels ésotériques), entrecoupés de parties fines et de scènes de tortures au couteau, on ne voit pas très bien où les Butcher Brothers veulent en venir.

En dépit de ses expérimentations hasardeuses ainsi que de ses personnages caricaturaux (les bikers tatoués à bandana qui sortent de prison, aiment la baston, les bras de fer, la bière et les portraits de berger allemand), "THE VIOLENT KIND" n'est pas avare en hémoglobine et nous offre même quelques cadavres assez convaincants. En revanche, on ne peut pas en dire autant des effets numériques, qui ne sont pas toujours du meilleur goût...
Note de : 4 sur 10
Publiée le
Violent Kind, The
Violent Kind, TheViolent Kind, TheViolent Kind, TheViolent Kind, The

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
6 + 5 = ?

Cette page a été vue 2897 fois.