pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Video Violence

VIDEO VIOLENCE

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (8) | NEWS | DVDS | VIDEOS
Titre original : Video Violence
Réalisé par Gary P. Cohen
Ecrit par Gary P. Cohen
Année : 1987
Pays : USA
Durée : 100 min
Note du rédacteur : 7.5 / 10

L'HISTOIRE

Etats-Unis, 1987.
Dans le prologue à l'histoire, des commerçants peu scrupuleux d'un magasin de sports assassinent à coups de batte une de leurs clientes qui essayait un t-shirt dans la cabine d'essayage...
Détail important : ils filment en intégralité l'agression !
Steve et son employé sont gérants d'un vidéo club très bien achalandé d'une petite bourgade, en apparence paisible...
Jusqu'au jour où ils mettent la main sur une cassette représentant un snuff-movie avec actes de tortures très réalistes, « trop réalistes » et qui paraissent « réelles ».
Steve alerte la police mais le shériff n'en croit pas un traître mot croyant qu'il est en proie à des affabulations sans aucun fondement !
Pour lui prouver qu'il est de bonne foi, Steve essaie de lui faire visionner la bande mais celle-ci a été changée !
Et en plus, l'employé du vidéo club a quitté mystérieusement les lieux !
Aidé par son épouse Rachel, Steve décide de mener lui-même sa propre investigation...
L'enquête déterminera t-elle l'identité des coupables ?
Qui cherche à discréditer les propos de Steve, pourtant sûr de lui ?
Que cache les habitants de la ville, sont-ils au centre d'un complot ?

LA CRITIQUE

"VIDEO VIOLENCE" est tout simplement le témoignage de ce qui faisait de mieux dans le genre films indépendants des années 80, axés sur le gore et ne lésinant pas sur le snuff movie, par la même occasion...
20 ans avant "HOSTEL" et 13 ans après "LA DERNIERE MAISON SUR LA GAUCHE", "VIDEO VIOLENCE" est le segment qui relie les deux films, avec le côté « cheap » en prime !
Certains passages sont épouvantables et grossiers, Cohen n'y va pas de main morte !
Son film est très bordélique et pêche par excès de lenteur, d'où la durée importante (1 heure 40) de son métrage, qui aurait pu/du tenir sur une heure si on avait expurgé les scènes inutiles, prétexte au remplissage et sans grand intérêt...

On suit malgré tout "VIDEO VIOLENCE" avec un certain intérêt car les scènes « snuff » boostent le spectateur tant elles sont foudroyantes et à la limite du mauvais goût !
Les rires sadiques des tueurs, la perversité et la barbarie dans laquelle ces derniers se délectent raviront les amateurs de films extrêmes et parviendront, sans nul doute, à rassasier les fans les aguerris en matière de « gore »...

Malgré quelques zones d'ombres scénaristiques (les personnages tués ne sont jamais retrouvés, n'importe qui rentre chez n'importe qui comme bon lui semble, les gens se font kidnapper en pleine rue en plein jour sans qu'aucun témoin réagisse !) et une musique omniprésente et déplacée (on dirait un môme de 4 ans qui fait joujou avec son clavier « Bontempi »), "VIDEO VIOLENCE" a pour qualité sa bonne foi évidente et son refus de se prendre au sérieux, ce qui est déjà pas si mal !

Un film surtout à visionner pour se rendre compte des avancées en matière de gore depuis la fin des années 80 car son propos peut toujours être d'actualité en 2009 mais traité avec des moyens plus modernes et surtout plus onéreux !
Sympa tout de même et certaines séquences valent le coup d'œil car pour l'époque, elles témoignent d'un sacré culot !
Note de : 7.5 sur 10
Publiée le
Video Violence
Video ViolenceVideo ViolenceVideo ViolenceVideo Violence

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
ottoriversottorivers - 26/04/2009 à 15:00
# 1

On excuse pas mal de choses, c'est un des premier films tourné directement vidéo, ce qui n'était pas aussi banal qu'aujourd'hui en 1987. Ce qui veut dire aussi un statut quasi amateur. Dans ces conditions on a vu bien pire effectivement. J'ai aussi "Vidéo Violence 2: The exploitation", la suite plus tournée vers la comédie, mais je ne l'ai pas encore vu. il faut dire que pour voir ce genre de film, il faut aimer le "Z" bien cheap, l'humour gras et être dans le bon état d'esprit.

Sa note: 6/10
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
6 + 4 = ?

Cette page a été vue 2175 fois.