pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Underworld : Nouvelle Ere

UNDERWORLD : NOUVELLE ERE

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (53) | NEWS (13) | DVDS | VIDEOS (4)
Titre original : Underworld: Awakening
Année : 2012
Pays : USA
Durée : 88 min
Note du rédacteur : 3 / 10

L'HISTOIRE

Depuis des siècles Lycans et Vampires se livrent une bataille sans merci. Mais les deux races sont à l'aube d'une ère nouvelle car les humains, qui ont récemment découvert leur existence, décident de cesser leurs conflits internes pour s'engager ensemble dans la lutte contre ce qu'ils considèrent comme des fléaux. Sélène s'attire la convoitise de l'armée et des scientifiques. Une traque incessante commence alors contre la plus redoutable des vampires.

LA CRITIQUE

Quatrième opus de la série, "UNDERWORLD NOUVELLE ERE" est cette fois réalisé par le duo scandinave à l'origine du médiocre "LE SILENCE DES OMBRES", mais reste toutefois supervisé par Len Wiseman, le créateur de la saga et réalisateur des deux premiers volets.
Après une préquelle moyenâgeuse entièrement consacrée à l'histoire de Lucian ainsi qu'à la genèse de la guerre entre Vampires et Lycans, retour à une époque contemporaine et aux aventures de Selene, qui, après avoir été capturée par le laboratoire Antigen, se réveille d'une période de cryogénie de 12 années...

Désormais, les deux espèces sont en voie d'extinction, traquées par les humains qui ont découvert leur existence. On assistera à cette "purge" par le biais d'archives médiatiques façon Seconde Guerre mondiale, surpris par la facilité avec laquelle les deux races se font éradiquer, après avoir si bien coexisté pendant plusieurs siècles...
Avec ce nouvel épisode, il s'agit plutôt d'amorcer une nouvelle trilogie que de donner une vraie suite à la précédente. Nouveaux personnages, nouveaux enjeux : "UNDERWORLD NOUVELLE ERE" tient clairement à relancer la machine - à sous - en attirant une nouvelle génération de spectateurs, tout en conservant les aficionados de la franchise, née il y a presque 10 ans maintenant.

Doté d'une intrigue d'une vacuité abyssale, le film n'est en réalité qu'une succession bourrine de scènes d'action dans un décor gothico-futuriste ostensiblement artificiel, qui semble tout droit sorti d'un jeu vidéo. Gunfights, courses-poursuites, explosions, combats et cascades ont beau s'enchainer à un rythme effréné, on s'ennuie pourtant devant le manque de profondeur des personnages (dont les dialogues se montrent de plus en plus navrants), ainsi que les incohérences du scénario et la grandiloquence des postures et mouvements des personnages, avec, notamment, ces insupportables ralentis...
Peu concerné par les évènements, le spectateur suit péniblement ce qui s'apparente à un tournant dans l'évolution des deux espèces, personnifié par Eve, la progéniture hybride, fruit de l'union de Selene et Michael et symbole d'espoir pour les créatures...

Ni la surenchère d'effets spéciaux numériques, ni l'abondance d'hémoglobine et de scènes gores ne parviennent à rendre crédible ce quatrième volet, qui bien entendu laisse la porte largement ouverte à une suite, probablement axée sur les retrouvailles du couple...
Note de : 3 sur 10
Publiée le
Underworld : Nouvelle Ere
Underworld : Nouvelle EreUnderworld : Nouvelle EreUnderworld : Nouvelle EreUnderworld : Nouvelle Ere

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
5 + 2 = ?

Cette page a été vue 2579 fois.