pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Unborn, The

UNBORN, THE

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (14) | NEWS | DVDS (1) | VIDEOS
Titre original : The Unborn
Réalisé par Bhandit Thongdee
Année : 2003
Pays : Thailand
Durée : 105 min
Divers : DVD provided by : Sensasian
Note du rédacteur : 6 / 10

L'HISTOIRE

Por travaille comme barmaid dans un club. Une nuit, elle est passée à tabac pour une histoire de drogue. Passée tout près de la mort, elle se réveille à l'hôpital et apprend qu'elle est enceinte de dix semaines. A partir de ce moment, la jeune femme est assaillie par d'étranges visions, qui semblent toutes reliées à un bébé mort avant la naissance...

LA CRITIQUE

A première vue, et surtout après avoir eu l'occasion de visionner "UNBORN BUT FORGOTTEN" de Im Chang-jae, tout laissait supposer que "THE UNBORN" suivrait le même genre de voie, avec le même genre de titre...
Au contraire de son cousin coréen, ce second long métrage du thaïlandais Bhandit Thongdee ne se complaît guerre dans la pale copie de succès issus de la vague horreur asiatique qui a envahi le marché voilà quelques années, malgré quelques points communs avec la plupart d'entre eux, comme par exemple "THE EYE" des frères Pang.
Sur les bases d'un fait divers survenu en Thaïlande en 2000, le réalisateur nous sert donc un film à mi-chemin entre l'horreur et le thriller comportant un certain nombre de rebondissements auxquels le spectateur désabusé par l'ère post-"RING" ne s'attendra peut-être pas.

Evidemment, "THE UNBORN" n'échappe pas à quelques lieux communs, les circonstances dans lesquelles les fantômes apparaissent, la traditionnelle séquence de recherches documentaires dans de vieux journaux locaux, ou encore les réactions des uns et des autres face aux visions du personnage principal... Autant de petits détails bien vite occultés par l'authenticité et l'atmosphère typiquement thaïe dégagée par le film, qui n'est pas sans rappeler le récent "GHOST OF MAE NAK" sur le terrain des croyances et rituels religieux toujours d'actualité.
Car dans "THE UNBORN", il est question du fantôme d'une jeune maman qui souhaite récupérer son bébé, extrait de son corps après sa mort pour éviter toute malédiction indésirable. Malheureusement le fœtus est volé peu de temps après par les hommes de main d'un businessman, qui compte sur le cadavre pour lui apporter argent et santé.
C'est là qu'intervient Por...

Au fil de son enquête, la jeune femme, épaulée par Patt, va non seulement découvrir ce qui est arrivée à la dépouille du nouveau né, mais également dans quelles circonstances la mère est décédée... Une aventure qui va faire mûrir cette ancienne junkie et l'amener à une réflexion sur sa propre grossesse, elle qui souhaitait avorter à l'annonce de la nouvelle.

Les acteurs, dont les quelques têtes familières de Intira Jaroenpura ("NANG NAK") et Wannakit Siriput ("ONG BAK"), remplissent correctement leur contrat, au même titre que les effets spéciaux relatifs aux visions surnaturelles, toujours en subtile relation avec l'eau, le symbole de l'environnement prénatal.
Sans aller jusqu'à crier au chef d'œuvre, ce second film du réalisateur tient fort bien la route et se laisse même regarder avec un certain plaisir. Moralité : ne vous fiez pas aux apparences !
Note de : 6 sur 10
Publiée le
Unborn, The
Unborn, TheUnborn, TheUnborn, TheUnborn, The

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
1 + 5 = ?

Cette page a été vue 2686 fois.