pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Tueurs Nés

TUEURS NES

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (54) | NEWS | DVDS | VIDEOS (1)
Titre original : Natural Born Killers
Réalisé par Oliver Stone
Année : 1994
Pays : USA
Durée : 115 min
Note du rédacteur : 9.5 / 10

L'HISTOIRE

Etats-Unis, 1994.
L'odyssée d'un couple de tueurs à travers le territoire, connus des médias sous les noms de Mickey et Mallory Knox.
Un amour fou, concrétisé par une rencontre/coup de foudre dans un bar qui finira par un premier carnage savamment orchestré où le couple choisit sciemment de laisser en vie un des clients, afin que ce dernier puisse « raconter » le déroulement du triple homicide...
Puis de nombreux meurtres et forfaits s'enchaînent à vitesse grand V, notamment des policiers, un gérant de garage, une fille séquestrée dans un motel et les propres parents de Mallory...
L'inspecteur névrosé Jack Scagnetti traque sans relâche le couple, en vue de le neutraliser...
Mais rien n'y fait !
Tout bascule lorsque Mickey Knox est arrêté pour un banal vol de voiture et se retrouve emprisonné dans un centre pénitentiaire...
Le public et les médias ne parlent que de ça...
Dès lors, Wayne Gale, un jeune journaliste à sensation d'une chaîne de télé, décide à tout prix d'organiser une interview de Mickey au sein même de la prison.
Tout va partir en couilles...
Mallory, sa dulcinée, également incarcérée sera également de la partie et l'on assistera, médusé, à une mutinerie, que dis-je, une émeute apocalyptique... filmée en direct au nez et à la barbe du directeur (Tommy Lee Jones, hallucinant !)
Quelle va être l'issue de tout ça ?
La notoriété doit-elle être justifiée de manière légitime lorsque l'on est serial killer ?
Quel est le pouvoir des médias dans ce cas ?
Doit-on TOUT montrer même au prix de la déontologie journalistique ?
Le film soulève toutes ces questions...

LA CRITIQUE

Tout d'abord, il faut recadrer "TUEURS NES" dans son contexte...
Brulôt, patate chaude, film « polémique » par excellence, le métrage de Stone est indissociable d'un terrible fait divers : la chevauchée sanglante de deux jeunes anarchistes paumés (Audry Maupin et Florence Rey) qui s'étaient identifiés à Mickey et Mallory tuant des flics sur le périphérique parisien, le tout se soldant par la mort d'un des deux jeunes (Audry Maupin) et l'incarcération à perpète de Florence Rey, considérée comme icône/égérie « cop killer » par certains groupes de rap extrémistes prônant le meurtre envers les forces de l'ordre.

La cassette vidéo du film a été retirée de la vente pendant un temps...
A la réputation venimeuse et obsédante se combine tout de même une œuvre à l'efficacité trépidante assortie d'un rythme infernal, sublimée par une mise en images décapante et totalement hors-normes !
Usant et abusant à la fois du noir et blanc, de la couleur voire de l'animation, Stone assène un énorme coup visuel dans la face de son spectateur, qui peut soit être déconcerté et désorienté, soit subjugué et imprégné...
La bande sonore y est pour beaucoup, mêlant du grunge métal à du gangsta-rap (elle est supervisée par Trent Reznor, le frontman du groupe Nine Inch Nails, c'est dire).
Les seconds rôles volent tous la vedette au couple phare !
Ainsi, Rodney Dangerfield (célèbre comique outre-Atlantique) est à gerber dans le rôle du géniteur incestueux de Mallory, Tom Sizemore excelle dans son personnage de flic détraqué sexuel, Robert Downey Jr. a sûrement dû prendre de la cocaïne pendant le tournage tant il est survolté et Tommy Lee Jones peut se targuer de nous offrir un des plus électriques « pétages de plombs » de toute l'histoire du septième art.

Très abouti malgré ce que certains ont pu en dire à l'époque, "NATURAL BORN KILLERS" fait partie de cette race de métrages comme "SCARFACE" ou "ORANGE MECANIQUE" qui ne laissent personne indemne ou à fortiori indifférent, c'est indéniable...
Personnellement, je l'ai vu en salles à sa sortie en 1994 et la salle se vidait !
Je suis sorti de là dedans complètement hébété et groggy, l'une de mes expériences cinéphiliques les plus ultimes en ce qui me concerne.

Bref, "TUEURS NES" est un film qui comporte des passages ahurissants (ah Juliette qui se bastonne avec les flics devant la pharmacie), les serpents crotales pullulant à côté de la demeure du vieil Indien, le « mariage improvisé » des deux tourtereaux (superbe scène sur un pont) et bien d'autres...
A voir plusieurs fois et si vous rendrez dans le trip, vous verrez, vous ne pourrez plus occulter Mickey et Mallory, ils figureront au panthéon des serial killers cinématographiques, au même titre que d'autres, comme Hannibal Lecter ("LE SILENCE DES AGNEAUX") ou Frank "MANIAC" Zito , le côté « fun » et « lovely » en plus !
Note de : 9.5 sur 10
Publiée le
Tueurs Nés
Tueurs NésTueurs NésTueurs NésTueurs Nés

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
KilljoyKilljoy - 05/02/2009 à 17:37
# 1

à noter que la version "director's cut" est disponible dans le coffret 4 DVD"Tarantino" qui comprend également "Reservoir dogs", "True Romance" et le terrible "Killing Zoe"

Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
6 + 2 = ?

Cette page a été vue 2419 fois.