pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Tron L'Héritage

TRON L'HERITAGE

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (119) | NEWS (14) | DVDS | VIDEOS (20)
Titre original : Tron Legacy
Réalisé par Joseph Kosinski
Année : 2010
Pays : USA
Durée : 125 min
Note du rédacteur : 5.5 / 10

L'HISTOIRE

Sam Flynn, 27 ans, est le fils expert en technologie de Kevin Flynn. Cherchant à percer le mystère de la disparition de son père, il se retrouve aspiré dans ce même monde de programmes redoutables et de jeux mortels où vit son père depuis 25 ans. Avec la fidèle confidente de Kevin, père et fils s'engagent dans un voyage où la mort guette, à travers un cyber univers époustouflant visuellement, devenu plus avancé technologiquement et plus dangereux que jamais...

LA CRITIQUE

Trente ans après la sortie de "TRON", les studios Disney tentent de remettre au goût du jour le film culte de Steven Lisberger. Et s'il y en a un qui méritait un traitement en 3D, c'est bien "TRON" ! Précurseur et révolutionnaire pour l'époque, il faut bien avouer qu'un petit lifting ne pouvait pas lui faire de mal, en particulier au vu des technologies actuelles, toujours plus innovantes.
Nous retrouvons donc Kevin Flynn quelques années après ses péripéties face au MCP. A présent papa d'un garçon de sept ans qu'il élève seul, le célèbre concepteur de jeux est à la tête de la firme Encom, jusqu'au jour où il disparait mystérieusement...

L'action se situe 20 ans après, alors que le jeune Sam se retrouve à son tour piégé dans la « Grille », un monde virtuel crée par son père, qui en est lui-même prisonnier depuis ces deux dernières décennies.
On s'attend bien sûr aux retrouvailles père-fils, mais aussi à un genre de voyage initiatique duquel Sam, le jeune homme rebelle, sortira grandi et responsable, apte à reprendre les rênes de la société de son père. Un scénario grosso modo prévisible et peu novateur, qui ressemble davantage à un prétexte pour attirer une nouvelle génération de spectateurs avides d'effets visuels spectaculaires qu'à une véritable volonté de perpétuer le mythe avec une idée originale.

Et effectivement, on ne peut pas reprocher à "TRON LEGACY" ses prouesses visuelles ! L'univers numérique est d'autant plus réussi que le procédé utilisé est le même que pour "AVATAR", rendant la « Grille » particulièrement crédible et même réaliste, tout comme le double en images de synthèse de Jeff Briges.
Les couleurs sont magnifiques, dépassant de loin l'original. Rien d'étonnant à cela vu l'écart qui sépare les deux films et le budget alloué pour cette suite.
On retrouvera les éléments phares du premier volet : les emblématiques circuits lumineux bien sûr, mais aussi les combats de disques, les poursuites en moto, les vaisseaux « Reconnaisseurs », les combis phosphorescentes et la méga porte blindée d'Encom, sans oublier l'ancienne salle de jeux d'arcade. Mais on y découvrira également un tas de personnages et un monde beaucoup plus élaboré, plus étoffé...

Certes on a évolué depuis les années 80 et il semblait difficile de conserver les mêmes décors 25 ans après (notez que "TRON" était tout de même sacrément précurseur des écrans tactiles que nous connaissons aujourd'hui et auxquels le film fera un petit clin d'œil furtif), mais "TRON LEGACY" trahit tout de même méchamment l'esprit du film original, dont tout le charme résidait justement dans son caractère dépouillé, hyperstructuré et déshumanisé.
Et voilà que les « programmes » réagissent à présent comme de véritables êtres humains, se permettant des excentricités peu plausibles dans le processus informatique, à l'image notamment d'un ersatz de Ziggy Stardust particulièrement agaçant !
D'ailleurs, côté casting, bien que Jeff Briges reprenne son rôle, Bruce Boxleitner, quant à lui, fait quasiment office de figurant alors qu'il incarnait à l'origine l'un des deux personnages principaux...

Finalement, toutes les idées n'y sont que les éléments existants puisés dans "TRON" (en plus d'un certain nombre de références Starwarsiennes, d'un transfert au poste de combat d'un vaisseau façon "GOLDORAK" et de quelques poses de combats à la "X-OR"), réchauffés et modernisés, tout comme le thème de la machine qui se retourne contre son créateur.
En somme, on n'en demandait pas tant ! Les studios Disney (dont on appréciera au passage le logo relooké pour l'occasion) ont tout misé sur la forme, reléguant au second plan les éléments scénaristiques, qui auraient largement pu dépasser ce minimum syndical.
Heureusement, la super bande son électro, rythmée et martiale, de Daft Punk permet d'échapper un tant soit peu à l'ennui...

Note de : 5.5 sur 10
Publiée le
Tron L'Héritage
Tron L'HéritageTron L'HéritageTron L'HéritageTron L'Héritage

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
2 + 4 = ?

Cette page a été vue 2277 fois.