pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Traque, La

TRAQUE, LA

Titre original : Proie
Réalisé par Antoine Blossier
Année : 2010
Pays : France
Durée : 90 min
Note du rédacteur : 6.5 / 10

L'HISTOIRE

Une nuit, plusieurs cerfs se jettent inexplicablement sur la clôture électrique d'une exploitation agricole. Apercevant de profondes traces de morsures sur les cadavres des bêtes, les propriétaires de l'exploitation comprennent qu'un prédateur sévit dans les bois alentours. Décidée à le chasser, la famille d'agriculteurs s'enfonce au cœur de la forêt voisine. Stupéfaits, ils constatent que la nature environnante se meurt, ravagée par un mal inconnu. Alors que le soleil décline, des hurlements retentissent autour d'eux. Les chasseurs sont devenus les proies...

LA CRITIQUE

Sous un titre peu engageant qui sonne très frenchie, ce premier film d'Antoine Blossier dresse le portrait des Lemans, à travers le regard du fiancé de Claire, seule représentante de la troisième génération de cette famille provinciale d'exploitants agricoles.
Rapidement, le spectateur découvre les conflits professionnels et générationnels entre les hommes de la famille, chasseurs, cultivateurs et surtout à la tête d'une entreprise d'engrais dirigée par l'un des fils. Mais alors qu'une partie de chasse s'organise sur les propres terres des Lemans, l'animal qu'ils traquent n'est pas leur seul ennemi...

Entre les règlements de compte et la menace qui rôde dans la forêt environnante, on peut dire que "PROIE" se montre intéressant sous plusieurs aspects.
Dans un premier temps, l'ambiance provinciale et les relations familiales donnent le ton, un peu comme si on assistait à une version du terroir de "DALLAS" où l'on aurait remplacé le pétrole par de l'engrais. La tension est palpable, en particulier au vu de la situation du jeune couple, victime d'un ignoble chantage familial et contraint d'annuler son départ de la région.
Et c'est dans ce contexte que vient se greffer un problème bien plus inquiétant...

Si on comprend bien vite de quel genre d'animal il s'agit, on le ne verra en revanche jamais réellement à l'écran. Et c'est là tout le charme de ce film qui parvient avec peu à instaurer une ambiance véritablement anxiogène !
Car au final, "PROIE" repose essentiellement sur une bande son particulièrement efficace, qui semble avoir pour fonction de masquer un budget sans doute modeste, ou tout du moins un manque flagrant d'effets spéciaux pour étayer son propos.

On se prend assez naturellement au jeu des grognements bestiaux nocturnes dans une forêt peu sécurisante, sans nécessairement s'attacher plus que de raison aux personnages, la plupart n'étant que de sombres manipulateurs méritant bien leur macabre sort.
Si nous ne sommes pas en présence du chef d'œuvre ultime, on serait tenté de penser que « pour un film de genre français », celui-ci tire son épingle du jeu. Sans compter le petit message écolo, inséré par engagement ou non, mais bienvenu dans tous les cas.

Une bonne surprise, un bon scénario, une bonne ambiance, de bons acteurs... C'est suffisant pour être convaincu.
Note de : 6.5 sur 10
Publiée le
Traque, La
Traque, LaTraque, LaTraque, LaTraque, La

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
4 + 2 = ?

Cette page a été vue 4649 fois.