pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Tomie : Replay

TOMIE : REPLAY

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (15) | NEWS | DVDS | VIDEOS
Titre original : Tomie: Replay
Réalisé par Tomijiro Mitsuishi
Ecrit par Satoru Tamaki
Année : 2000
Pays : Japan
Durée : 95 min
Note du rédacteur : 7 / 10

L'HISTOIRE

Un soir, une jeune fille arrive en urgence à l'hôpital. Quelques jours plus tard, le directeur de l'hôpital et chirurgien qui l'a opérée a mystérieusement disparu et les infirmières ayant assisté ont démissionné, devenues folles. Le docteur Tachibana, dernier témoin de l'opération, confie à la fille du directeur le journal intime de son père avant de se donner la mort.
Pendant ce temps, un jeune homme aide Tomie à sortir de l'hôpital.

LA CRITIQUE

Deuxième film de la série "TOMIE" (ou troisième si on compte "ANOTHER FACE"), "REPLAY" est confié à l'inconnu Tomijiro Mitsuishi, dont c'est le premier film et qui n'a pour l'instant rien fait d'autre. Quoiqu'il en soit, je dois avouer que pour un premier film, ça a un minimum de gueule : en effet, "REPLAY" est le premier de la série "TOMIE" à pouvoir être conseillé sans tromperie sur la marchandise.

"TOMIE : REPLAY" est finalement assez proche du premier film. Sans forcément s'encrer totalement dans la tradition ringuesque (osons le mot, ce film est devenu un archétype, certes malheureux, mais archétype quand même) du film d'horreur asiatique il n'en épouse pas moins la forme classique. "REPLAY" est donc assez lent et contemplatif, pas très sanglant (mises à part quelques scènes qui ne vous retourneront cependant pas l'estomac) et ma foi assez long à démarrer. Les allergiques pourront passer leur chemin sans regret, mais les amateurs feraient mieux d'y jeter un coup d'oeil, ce film n'a pas à rougir face aux classiques du genre (en particulier le très surestimé "RING" et ses suites).

Comme dans le premier opus et contrairement à "ANOTHER FACE", Tomie est dans "REPLAY" rarement présente à l'écran (mis à part lors du final). Elle agit ainsi à la manière d'une ombre planant sur le film, une présence diffuse, un mystère que les personnages principaux tentent de percer. Ainsi, "REPLAY" est un film bien plus introspectif que les deux premiers. Car Tomie absente, faute de pouvoir la combattre, il reste toutefois à la comprendre, à savoir qui elle est. D'où une quête de sens et une tentative de retour aux sources qui sous-tend le film (Yumi se rend dans un village traditionnel où on l'éclairera sur les origines de Tomie).
Mais alors que le premier "TOMIE" échouait à installer une ambiance, "REPLAY" y réussi plutôt bien. Et paradoxalement, ce n'est pas en multipliant les effets visuels et les agressions sonores, mais au contraire en développant les personnages dont les caractères sont plutôt convaincants. Pour la première fois on a le droit à une Tomie pas trop coconne ; au contraire, elle se trouve assez subtile et insaisissable pour retenir l'attention. Idem des autres personnages, en particulier du couple Yumi/Fumihito qui fonctionne très bien. En grande partie grâce aux acteurs qui, sans pour autant toujours casser des briques, s'en sortent honorablement et sont plutôt convaincants dans leurs rôles.
Il faut dire aussi que "REPLAY" bénéficie d'une réalisation un cran au dessus de celle des autres films de la série. En particulier les scènes d'ouverture et de final dans l'hôpital qui brillent par leur sobre sophistication et qui en favorisant les plans larges d'espaces clos accentuent la sensation d'étouffement des personnages dépassés par les évènements.

Mais plus que ça, "REPLAY" est bien plus intéressant que les autres dans la vision qu'il offre de Tomie. En premier lieu on retrouve enfin les délires contorsionnistes et les corps torturés chers à Jinji Ito. Enfin, ça reste très très soft comparé au manga, mais Tomie n'est plus une fille qui ressuscite en deux temps trois mouvements, ça se fait à présent dans la douleur. De plus, "REPLAY" a pour point de départ une voie de contamination assez originale et vicieuse pour être signalée. Car dans "REPLAY" plus que dans les autres films, le réalisateur met en avant la facette contaminante de Tomie, qui (comme dans les précédents films) se multiplie lorsqu'elle est découpée en morceau, mais qui par dessus le marché prend possession des esprits et des corps étrangers : "REPLAY" est un film qui fleure bon la peur de la contamination, du parasite, légèrement paranoïaque et le plus souvent au bord de la folie.
Ensuite, la Tomie qui y est décrite est bien plus ambiguë que dans les autres films. Pas ambiguë au sens de la sale garce prenant l'air de jeune fille naïve (ce qui ne pousse pas l'idée bien loin), mais pour la première fois elle montre un visage de vulnérabilité et de désespoir : et si en fin de compte, en cherchant continuellement à se faire assassiner par ces petits amis, elle ne cherchait pas simplement à mourir ? et que prisonnière de quelque malédiction elle échouait continuellement en se propageant contre son gré ? Ce n'est qu'une hypothèse, et compte tenu de la susmentionnée ambiguïté on ne saurait lui donner trop de poids, mais cela donne sans aucun doute plus de consistance et d'intérêt au métrage.

Et enfin on a droit à une vraie fin. Pas un truc bâclé genre « on fait exploser le monstre et basta ! » (c'est comme ça dans les deux premiers), non, la fin de "REPLAY" renoue avec l'horreur (la vraie de vraie) avec son duel en huis clos et son atmosphère sombre. Et comme signalé plus haut, ce final tire grand profit de la qualité de la réalisation. Il y a même de grande chance qu'à elle seule cette fin fasse que ce film soit plus que simplement moyen. En effet, si le reste tient plutôt la route, il se serait mal accommodé d'une queue de poisson vite fait bien fait. Dans le cas présent, même si le tout ne respire pas toujours l'originalité, un final relativement long et bien distinct du reste du film le met en valeur par contraste.

Et en fin de compte si "TOMIE : REPLAY" reste juste un bon film sans être forcement extraordinaire non plus, il se trouve être assez intéressant pour mériter quand même le détour de la part des aficionados d'horreur asiatique, ce qui les changera sans aucun doute des fades digests de "RING".
Après les navrants "TOMIE" et "ANOTHER FACE", "REPLAY" lance enfin la machine et montre le potentiel cinématographique de cette série : aux autres de continuer sur cette voie.
Note de : 7 sur 10
Publiée le
Tomie : Replay
Tomie : ReplayTomie : ReplayTomie : ReplayTomie : ReplayTomie : ReplayTomie : ReplayTomie : Replay

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
5 + 6 = ?

Cette page a été vue 2187 fois.