pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Thirst

THIRST

Titre original : Bakjwi
Réalisé par Chan-wook Park
Année : 2009
Pays : Corée du Sud
Durée : 133 min
Note du rédacteur : 7.5 / 10

L'HISTOIRE

Un jeune prêtre suit une expérience médicale et se porte volontaire pour tester un vaccin susceptible d'éradiquer une maladie qui sévit en Afrique. L'expérience est un fiasco, et le prêtre décède. Une transfusion sanguine d'origine inconnue le ramène à la vie, mais cette expérience le transforme progressivement en vampire. Rentré en Corée, sa résurrection attire les pèlerins. Parmi eux, il recroise la femme d'un ami d'enfance, aux charmes de laquelle il ne pourra résister.

LA CRITIQUE

Dernier long métrage en date du réalisateur du sublime "JSA" ainsi que de la trilogie de la vengeance qui a fait sa renommée en occident, "THIRST" se positionne comme une adaptation cinéma librement inspirée du roman d'Emile Zola, « Thérèse Raquin ».
Si le film prend en effet un certain nombre de libertés par rapport au livre, on y retrouve tout de même l'essentiel : le complot de deux amants qui, une fois débarrassés du mari gênant (qu'ils connaissent tous deux depuis l'enfance), seront hantés par sa mort au point de basculer dans la folie, sous les yeux de la mère du défunt, devenue paralysée et muette mais non moins avide de vengeance...

Dans "THIRST", le récit est transposé en Corée contemporaine et adopte une dimension fantastique en plaçant le thème très à la mode du vampirisme au premier plan. Bien heureusement, on ne tombe pas dans les écueils habituels et tout le romantisme adolescent qui va avec, puisque Park Chan-wook prendra le parti de quelque chose de bien plus barré avec l'humour noir savoureux et décalé qu'on lui connait.
Le génial Song Kang-ho ("JSA", "MEMORIES OF MURDER" "FOUL KING", "ANTARCTIC JOURNAL"...) joue ici le rôle d'un prêtre qui, se sentant impuissant au chevet de ses malades, se porte volontaire pour participer comme cobaye à l'élaboration d'un vaccin contre un virus mortel, se caractérisant par l'apparition de pustules.
Mais voilà, suite à une transfusion, ce dernier une fois mort revient miraculeusement à la vie pour se transformer en un vampire assoiffé de sang et de sexe...
A son retour au pays, la métamorphose commence à opérer et sa foi se retrouve ébranlée par la nécessité de se nourrir, mais aussi par ses désirs charnels envers Tae-ju.

Evidemment, les antagonismes moraux et religieux qui séparent le couple feront basculer le film dans un genre de "GUERRE DES ROSES", où l'amour vache entre les deux amants donnera lieu à des scènes de plus en plus gores et comiques. Il faut dire que le personnage de Sang-hyun avait le profil de l'emploi, de son discours surprenant au confessionnal jusqu'à son commentaire peu catholique sur les bienfaits imaginaires de ses prières...
Dommage qu'à la place des quelques longueurs qui émaillent le film, les nouveaux pouvoirs du héros n'aient pas davantage été mis au service des nécessiteux pour ainsi coïncider avec ses intentions premières : sauver l'humanité.

En conclusion, "THIRST" n'est pas le meilleur cru de Park Chan-wook mais reste tout même un bon divertissement, original et rafraichissant.
Note de : 7.5 sur 10
Publiée le
Thirst
ThirstThirstThirstThirst

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
jaimelaviande - 12/10/2011 à 16:26
# 3

Un bon film malgré des longueurs et des effets spéciaux parfois limites. Une relecture originale du mythe du vampire et un final excellent, poétique, sobre et triste à pleurer.
On est quand même pas mal de crans en dessous de heu... au hasard: Old Boy.
A voir par curiosité mais ne pas s'attendre à une grosse claque.

Sa note: 6/10
MyrtleMyrtle - 13/08/2010 à 18:44
# 2

Aucune déception après le visionnage de "Thirst". Quelques longueurs certes mais des scènes totalement drôles et déjantées. Musique géniale également. Les fans de Park Chan Wook risquent de beaucoup aimer!

Sa note: 9/10
lirandellirandel - 08/10/2009 à 14:12
# 1

Park chan Wook ,avait ébloui avec "Old boy"une realisation superbe doté d'un scénario en béton.j'attends beaucoup de cette nouvelle realisation,le casting de son precedent film était parfait,et je me languis d'aller me vautrer dans un fauteuil de cinéma

Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
2 + 3 = ?

Cette page a été vue 2955 fois.