pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film The Baby

THE BABY

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (21) | NEWS (2) | DVDS | VIDEOS (8)
Titre original : Devil's Due
Ecrit par Lindsay Devlin
Année : 2014
Pays : USA
Durée : 89 min
Note du rédacteur : 6 / 10

L'HISTOIRE

Suite à une soirée bien arrosée lors de leur lune de miel, deux jeunes mariés doivent gérer une grossesse survenue plus tôt que prévu. Alors que le futur père choisit d'immortaliser les neuf mois à venir en filmant sa femme, il découvre que celle-ci adopte un comportement de plus en plus inquiétant, témoignant de changements profonds aux origines à la fois mystérieuses et sinistres...

LA CRITIQUE

Enième found footage, qui sort alors que l'engouement pour ce sous-genre horrifique finit (enfin) par s'étioler, "THE BABY" (super traduction française du titre original) est un produit formaté sans grande originalité, mais assez bien foutu techniquement.

Le film n'est donc pas la bouse intersidérale que les critiques se complaisent à décrire. Certes, il ne brille pas par son scénario convenu (un mixe entre "PRINCE DES TENEBRES" de John Carpenter et de "ROSEMARY'S BABY" de Roman Polanski), mais remplit correctement son cahier des charges de divertissement horrifique filmé à la première personne.
Que cherche en fin de compte le spectateur de found footages, si ce n'est d'assouvir son côté voyeuriste grâce à des images qui ont l'air d'être prises sur le vif ?
Les réalisateurs Matt Bettinelli-Olpin et Tyler Gillett, du collectif Radio Silence, nous offrent un spectacle convaincant grâce à une multiplication intelligente de différentes techniques de prises et d'angles de vue, à un montage rythmé et à des effets spéciaux bluffants.

Il est toutefois vrai que l'histoire de ces jeunes mariés confrontés à une grossesse difficile n'a rien d'extraordinaire, mais la manière dont elle est traitée permet de palier à ce manque d'audace scénaristique. On oublie vite que l'on est face à du réchauffé et on finit par se prendre au jeu et par entrer dans le quotidien angoissant du couple. Hormis les vingt premières minutes pendant lesquelles il ne se passe pas grand-chose (le syndrome "PARANORMAL ACTIVITY"), "THE BABY" monte en puissance et maintient une certaine tension. Certaines scènes valent leur pesant de cacahuètes !

Le jeu des acteurs, quant à lui, est efficace et apporte au film toute sa crédibilité. Allison Miller est saisissante en future maman sombrant dans la folie et Zach Gilford est crédible en mari dépassé par les événements. .
Un premier essai réussi pour Bettinelli-Olpin et Gillett, qui confirment, après leur participation à un segment du film "V/H/S" (10/31/98), qu'ils sont des réalisateurs à suivre.
Bref, "THE BABY", ni bon, ni mauvais, est un found footage honnête, référencé et intelligent sans être original.

Note de : 6 sur 10
Publiée le
The Baby
The BabyThe BabyThe BabyThe BabyThe Baby

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
5 + 2 = ?

Cette page a été vue 2815 fois.