pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Terror Clinic

TERROR CLINIC

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (1) | NEWS | DVDS | VIDEOS
Titre original : Exquisite Tenderness
Réalisé par Carl Schenkel
Année : 1997
Pays : USA
Durée : 90 min
Note du rédacteur : 3 / 10

L'HISTOIRE

Dans un hôpital de renom, plusieurs personnes trouvent la mort étrangement, un ancien docteur fou est accusé...

LA CRITIQUE

Il y a de ces petits films qui après avoir vu des métrages florissants tels que "RE-ANIMATOR" et "THE DENTIST" décident de pointer le bout de leur nez. C'est le cas d'une jolie série B prénommée "TERROR CLINIC".

Le nom n'est pas très flatteur et la pochette DVD fait plutôt penser à un nanar des années 80, pourtant "EXQUISITE TENDERNESS" (en version originale) a quelques atouts pour plaire.
L'histoire a évidemment été vue et revue... un hôpital, des expériences pas très catholiques, une doctoresse bien roulée et un dingo vengeur. Le principe a déjà fait mouche dans moult téléfilms à la TF1.
Cependant cette sortie vidéo réserve quelques bons meurtres gores et inventifs, le poison au fond de la gorge de la pauvre nana black, le coup de l'aiguille dans l'œil, la mort atroce d'une patiente et j'en passe et des meilleurs.
L'héroïne est comme d'habitude la seule à se douter du désastre et son chevalier servant (notamment guest dans "SEX AND THE CITY" et producteur porno de "THE GIRL NEXT DOOR") -qui ne sert pas à grand chose- est finalement le seul à pouvoir la dépêtrer du gouffre existentiel qui la poursuit.
Le tueur fou aux cheveux longs style « le rebelle » fait un peu vieux psychopathe de la série Hercules... bon on a vu mieux c'est sur et on a surtout vu moins gros... c'est bien simple, le tueur dingo ne meurt JAMAIS. On lui tire 20 000 balles dessus mais il arrive à s'en sortir grâce à son sérum magique. Référence évidente au docteur West de "RE-ANIMATOR" qui avait trouvé le moyen de réanimer les morts. A moins d'être Harry Potter avec sa baguette magique, le tout semble exagéré et ses motivations quant à tuer son ancienne maîtresse restent bien floues. Pourquoi être subitement devenu cinglé en comprenant que son amante ne pouvait pas forcément l'aider... bon ok pourquoi pas mais quand même...
On s'étonne également de retrouver Charles Dance, célèbre doc sympatoche d'"ALIEN 3" connaissant une mort cuisante. Son rôle n'est que très relatif et on le regrette amèrement dans ses scènes avec le Lieutenant Rippley. En bon chef de clinique qu'il est, il ne parvient pas à déceler que son ancien docteur psychopathe est de retour et a décidé de le poursuivre.
Le huit clos de l'hôpital rappelle sans équivoque Michael Myers poursuivant Jamie Lee Curtis dans "HALLOWEEN 2", évidemment le tout n'est que peu similaire mais le dédale de murs blancs et d'infirmières qui ne se doutent de rien peuvent rappeler le grand classique.
Un grand nombre de meurtres plus ou moins bien réussi sont à signaler, ce qui est rare pour ce genre de petites productions. La fin est tirée par les cheveux mais le tout se regarde un après midi sur m6. Pas de quoi frémir donc.

Au final : un petit thriller assez moyen et sans originalité ressemblant comme tant d'autre à la masse. A déguster pour s'amuser.
Note de : 3 sur 10
Publiée le
Terror Clinic

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
5 + 5 = ?

Cette page a été vue 4975 fois.