pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Tale of Tales

TALE OF TALES

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (16) | NEWS (1) | DVDS | VIDEOS
Titre original : Il Racconto Dei Racconti
Réalisé par Matteo Garrone
Année : 2015
Pays : Italy | France | UK
Durée : 125 min
Note du rédacteur : 7.5 / 10

L'HISTOIRE

Il était une fois trois royaumes voisins où dans de merveilleux châteaux régnaient rois et reines, princes et princesses : un roi fornicateur et libertin, un autre captivé par un étrange animal ; une reine obsédée par son désir d'enfant... Sorciers et fées, monstres redoutables, ogre et vieilles lavandières, saltimbanques et courtisans sont les héros de cette libre interprétation des célèbres contes de Giambattista Basile.

LA CRITIQUE

Adapté du recueil de nouvelles "Il Pentamerone" de Giambattista Basile, "TALE OF TALES" rassemble un mix de plusieurs contes napolitains compilés par l'auteur au XVIIe siècle.
Résultat : trois récits baroques qui rendent hommage à cet auteur italien injustement méconnu du grand public, bien que son œuvre ait tout de même inspiré de nombreux contes célèbres écrits par Charles Perrault et les frères Grimm comme "Cendrillon", "La Belle au Bois Dormant" ou encore "Peau d'Ane" et "Raiponce"...

Dans une atmosphère crue, parfois proche du "DECAMERON" de Pasolini (lui-même adapté du recueil de Boccacce), le troisième long métrage de Matteo Garrone mêle tragédie Shakespearienne et dimension merveilleuse de contes de fée populaires, pour un résultat à l'écran qui semble assez audacieux et atypique au regard des productions de genre actuelles.
Mettant en scène Salma Hayek, Vincent Cassel et Toby Jones dans des histoires à la fois effrayantes et cocasses qui s'entrecroisent au fil du récit, le réalisateur italien, primé à Cannes pour ses deux précédents films, évoque les faiblesses de la nature humaine à travers ses différents personnages. A chacun ses obsessions : jeunesse éternelle, désir irrépressible de maternité et rêve du prince charmant pour les trois femmes héroïnes de ce triptyque et symboles de tous les stades de la vie, qui se révèlent finalement assez cruelles face à une gent masculine somme toute plutôt naïve.

Avec son sens aigu de la dérision (Vincent Cassel, extraordinaire dans son rôle de roi lubrique !) et ses penchants horrifiques, "TALE OF TALES" nous transporte dans un univers étrange, tantôt enchanté, tantôt crasseux, où se côtoient toutes sortes de créatures, fantastiques ou pas.
Composé de contrastes permanents, ce film à l'esthétique quasi picturale, entre la noirceur et le merveilleux, offre tour à tour des représentations d'orgies dans de magnifiques décors aux couleurs féériques, des images de vieilles femmes décharnées portant de somptueux costumes, ou des scènes de dégustation vorace de cœur cru à l'intérieur d'un château d'un blanc immaculé...

Bref, une œuvre déconcertante et captivante, qui laisse pourtant le spectateur sur sa faim, avec un épilogue (une morale ?) un peu bancal(e). Pour autant, "TALE OF TALES" est une belle surprise, à découvrir ne serait-ce que par curiosité.
Note de : 7.5 sur 10
Publiée le
Tale of Tales
Tale of TalesTale of TalesTale of TalesTale of TalesTale of TalesTale of Tales

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
5 + 5 = ?

Cette page a été vue 3153 fois.