pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Symbol

SYMBOL

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (15) | NEWS | DVDS | VIDEOS
Titre original : Shinboru
Réalisé par Hitoshi Matsumoto
Année : 2009
Pays : Japan
Durée : 93 min
Note du rédacteur : 8.5 / 10

L'HISTOIRE

Un japonais se réveille un beau jour, seul, dans une pièce immaculée de blanc, sans fenêtres, ni portes. Lorsqu'il appuie sur une des protubérances en forme de pénis fixée sur un mur, une brosse à dents rose apparaît comme sortie de nulle part et enclenche une série d'événements vraiment étranges...
Pendant ce temps au Mexique, le catcheur "Escargotman" va se préparer à un livrer un combat déterminant pour sa carrière.

LA CRITIQUE

Ce deuxième effort de Hitoshi Matsumoto, après le déjà très fort "BIG MAN JAPAN" se révèle une fois de plus une grosse baffe dans la gueule.
Toujours aussi iconoclaste et délirant, mais encore plus drôle et plus intelligent que le précèdent, "SYMBOL" est également beaucoup plus abordable pour le commun des mortels, pas habitué aux délires surréalistes du Pays du Soleil levant. Le rythme est beaucoup plus soutenu, et on rit tellement souvent que si on se laisse porter (même pour ceux qui n'y comprennent rien), on passe un moment hors du temps, une véritable expérience cinématographique.

Les deux histoires sans aucun rapports (ha, ouais?) se déroulent parallèlement, l'une au Mexique avec ses lutteurs de "Lucha Libre" aux masques colorés ("symboles") et l'autre dans cette pièce blanche ("symbole"), ou notre héros est enfermé, ornée de pénis d'anges qui font apparaitre un objet, dés qu'il appuie sur l'un d'entre eux.
Les objets les plus disparates et ridicules s'accumulent (sushis, amphore, corde, etc...), comme tant de symboles différents, qui ne sont pas toujours ce qu'ils semblent être, et on s'éclate franchement devant les efforts proches du "slapstick" que fait ce pauvre bougre en pyjama à pois pour essayer de s'en sortir.
Avec un début pareil tout est possible et tout arrive, s'achevant par un final inattendu dont seul les nippons ont le secret.
Le tout est soutenu par une technique sans faille, une photo impeccable dissociant les deux histoires, de très beaux plans et mouvements de caméra jamais gratuits et un travail du son qui restera longtemps gravé dans vos esprits déroutés (le bruit aigu des pénis pressés et la musique d'explication de chacune de ses tentatives montrées sous forme de "comics").

Sans en dévoiler trop, ce qui de toute façon n'est pas utile, puisque chacun risque d'interpréter le film de manière différente, sachez que si vous voulez faire une petite excursion dans le cinéma d'auteur Japonais, et que vous êtes prêts à lâcher prise sur vos vieilles habitudes narratives bien balisées, "SYMBOL" est le bon film pour commencer, car il ne se prend jamais au sérieux, se moque de tout (les groupes de Metal à la "KISS", la nonne clope au bec jurant sans cesse, la TV...) sans oublier d'être intelligent, ce qui n'est pas incompatible comme on voudrait nous le faire croire.
Le cinéma d'auteur ou surréaliste n'est pas forcément chiant et longuet, comme nous l'avait déjà prouvé Luis Buñuel avec ses films "LE CHARME DISCRET DE LA BOURGEOISIE" ou "LE FANTOME DE LA LIBERTE" en son temps, et les Japonais avec leur esprit nonsensique ou l'absurde apparait à tout moment de la manière la plus banale qu'il soit, est un formidable terreau depuis des années pour ce genre de production, dont un paquet de véritables chefs d'œuvre restent encore méconnus.

J'attends avec impatience le prochain opus de ce monsieur, animateur télé, acteur et réalisateur, qui jusqu'à présent a aligné deux O.V.NI de qualité complètement barrés, remplis d'idées et d'humour, qui cueillent le spectateur dans son fauteuil pour ne plus le lâcher, même après la projection.
C'est si bon et si rare d'être encore surpris au cinéma de nos jours, ou les remakes et clichés sont rois d'une audience docile élevée au minimalisme télévisuel, que l'on chérit ces moments précieusement en remerciant l'auteur. Arigatō gozaimasu Monsieur Hitoshi Matsumoto.
Offrez-vous un voyage au pays des "zizis magiques" vous ne le regretterez pas.
Note de : 8.5 sur 10
Publiée le
Symbol
SymbolSymbolSymbolSymbolSymbol

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
2 + 3 = ?

Cette page a été vue 3180 fois.