pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Stitches

STITCHES

Titre original : Stitches
Réalisé par Conor McMahon
Année : 2012
Pays : Ireland
Durée : 86 min
Note du rédacteur : 8 / 10

L'HISTOIRE

Un clown lubrique meurt durant un anniversaire organisé pour des enfants. Des années plus tard, il revient avec la ferme intention de tous les massacrer. La fête peut enfin (re)commencer...

LA CRITIQUE

Voilà déjà plusieurs décennies que les clowns maléfiques inspirent le cinéma d'épouvante, du marquant "CA" – qui a probablement traumatisé toute une génération – au délirant "KILLER KLOWN FROM OUTER SPACE", en passant par une tripotée de productions cheaps par lesquelles les nostalgiques et amateurs d'ambiances foraines sont toujours susceptibles de se faire avoir.
Puis est arrivé "STITCHES", un film de clown digne de ce nom, qui en plus de ne pas se prendre au sérieux, exploite le concept à fond avec des gags tous plus absurdes et hilarants les uns que les autres.

C'est au réalisateur irlandais Conor McMahon ("DEAD MEAT") que l'on doit cette petite perle d'humour noir à la trame volontairement classique. Une fête d'anniversaire qui tourne mal, un clown vengeur revenu d'entre les morts, des ados trucidés les uns après les autres... à priori cela n'augurait rien de bien nouveau. Sauf qu'ici, en s'amusant avec les codes du slasher et en les accumulant presqu'à outrance avec une énorme dose de dérision, "STITCHES" parvient à s'illustrer parmi les meilleures surprises du PIFFF 2012 !
Si cette comédie horrifique s'avère tellement efficace, c'est avant tout grâce à son festival de meurtres complètement barrés, qui usent de toute la panoplie d'accessoires traditionnelle du clown pour en faire des bouffonneries morbides particulièrement funs.

Les tours de Stitches ne sont peut-être pas toujours réussis, néanmoins il met un point d'honneur à terminer ce qu'il a commencé, quitte à sortir de la tombe pour affronter la bande de sales gosses qui l'y a mis. Au menu, nez rouge, cotillons, sculptures sur ballons (ou intestins), boules de glaces à la cervelle, poing farceur et autres joyeusetés – souvent généreuses en tripaille et hémoglobine – qui touchent parfois au génie !
Le personnage de clown dépravé et alcoolo (interprété par le comique britannique Ross Noble) qui balance des vannes salaces à tour de bras est beaucoup plus amusant que réellement effrayant, à l'instar du ton général du film, qui offre par ailleurs un ensemble d'effets spéciaux old school plutôt réussis.

Personnages de teenagers caricaturaux à souhait, flashbacks et hallucinations délicieusement débiles, rituels improbables... tous les moyens sont bons pour faire de "STITCHES" une parodie de film d'horreur 80's sans prétention à la fois divertissante et totalement décomplexée, comme on aimerait en voir plus souvent !
Note de : 8 sur 10
Publiée le
Stitches
StitchesStitchesStitchesStitches

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
4 + 3 = ?

Cette page a été vue 2957 fois.