pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Spectre de Frankenstein, Le

SPECTRE DE FRANKENSTEIN, LE

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (19) | NEWS (1) | DVDS | VIDEOS (3)
Titre original : The Ghost Of Frankenstein
Réalisé par Erle C. Kenton
Ecrit par Scott Darling
Année : 1942
Pays : USA
Durée : 67 min
Note du rédacteur : 8 / 10

L'HISTOIRE

Le Monstre, ramené à la vie alors que le château du Docteur Frankenstein est attaqué par des villageois, est conduit par Ygor chez Ludwig, le fils du Docteur, afin de le rendre plus fort.

LA CRITIQUE

Produit par Universal Pictures et réalisé par Erle C. Kenton ("L'ILE DU DOCTEUR MOREAU", "LA MAISON DE DRACULA"), "LE SPECTRE DE FRANKENSTEIN" est un film qui possède un véritable charme car il s'inscrit dans un style propre au cinéma d'épouvante des années 40.

On retrouve en effet une très belle photographie en noir et blanc proche du "DRACULA" de Tod Browning, ce qui rend l'action vraiment très lisible.
La musique aussi participe au charme de ce film. Grandiose mais simple, voilà comment on pourrait la qualifier. Hans J. Salter, compositeur de "L'HOMME QUI RETRECIT" et de "VENDREDI 13" (1940), parvient à faire coller la musique au personnage du Monstre.
Un film aussi vieux ne propose jamais de décors aussi impressionnants que ceux d'aujourd'hui. Cependant, on peut noter un très bon travail de ce côté. Le château de Frankenstein, là où tout commence, fait très vrai de loin. De plus près, on se rend compte que ce n'est que du carton-pâte, tout comme la cave du fils de Frankenstein, mais pour l'époque, c'était très crédible !

Et naturellement, on retrouve dans ce film Bela Lugosi en Ygor (qui avait refusé de jouer le rôle du Monstre, interprété par Lon Chaney Jr). Il est amusant de constater le nombre de personnages différents qu'il peut jouer : alors qu'il était majestueux dans "DRACULA", c'est ici tout le contraire. Mais son talent reste quand même bien présent.
Talent qui n'est pas partagé par tous les acteurs, à l'image d'Evelyn Ankers, qui interprète la fille de Ludwig. Un jeu vraiment trop théâtral, voir minimaliste, qui nuit à l'émotion de certaines scènes.
D'un autre côté, le scénario est bien mené : il n'y a pas de temps mort et donc, pas d'ennui. Chaque scène apporte son lot d'informations.
La mise en scène est elle aussi très bien réussie. Compréhensible de tous, la présence du Monstre joue bien souvent sur les ombres, ce qui permet de jubiler de nostalgie en (re)voyant ces vieux plans, qui paraissent démodés à l'heure actuelle.
Enfin, l'un des thèmes récurrents dans les "Frankenstein" est son obsession pour les enfants. Aujourd'hui, on peut y voir une marque perverse, toujours est-il que cela apporte un côté très humain au Monstre et beaucoup de poésie au film.

"LE SPECTRE DE FRANKENSTEIN" est donc d'un réel intérêt cinématographique, mais également très distrayant. La dimension morbide n'est pas très exploitée, ce qui déplaira sûrement à quelques uns, mais cela permet aux plus jeunes de découvrir un monstre culte du cinéma fantastique.
Note de : 8 sur 10
Publiée le
Spectre de Frankenstein, Le
Spectre de Frankenstein, LeSpectre de Frankenstein, LeSpectre de Frankenstein, LeSpectre de Frankenstein, Le

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
4 + 5 = ?

Cette page a été vue 1642 fois.