pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Silent Hill : Revelation 3D

SILENT HILL : REVELATION 3D

Titre original : Silent Hill : Revelation 3d
Réalisé par Michael J. Bassett
Année : 2012
Pays : France | USA | Canada
Durée : 94 min
Note du rédacteur : 3 / 10

L'HISTOIRE

Depuis son plus jeune âge, Heather Mason a l'habitude de changer d'adresse très souvent avec son père. Sans vraiment savoir pourquoi, elle fuit. Pourtant, cette fois, elle est piégée. Pour sauver celui qui avait toujours réussi à la protéger et découvrir qui elle est vraiment, Heather va devoir affronter un cauchemar qui devient de plus en plus réel... Silent Hill.

LA CRITIQUE

Six ans après le "SILENT HILL" de Christophe Gans adapté du jeu vidéo éponyme de chez Konami, une suite réalisée par Michael J. Bassett (à l'origine, entre autres, des peu palpitants "SOLOMON KANE" et "WILDERNESS") débarque sur nos écrans, nous promettant monts et merveilles filmées en 3D.
Nous y retrouvons la jeune Sharon – qui avait réchappé de la mystérieuse cité fantôme quelques années plus tôt – en pleine quête identitaire, elle qui depuis le drame ne se souvient plus de rien... A présent à l'aube de ses 18 ans, l'adolescente fuit de ville en ville avec son père, vivant sous de fausses identités. Mais son passé est sur le point de la rattraper et elle s'apprête enfin à découvrir pourquoi son destin est intimement lié à cet endroit que l'on appelle Silent Hill.

Alors que dans le premier film, Rose partait à la recherche de sa fille, dans "SILENT HILL : REVELATION", c'est Sharon qui s'aventure dans le patelin maudit pour sauver son père – toujours interprété par Sean Bean – avec l'aide d'un camarade de classe (Kit Harington que l'on a pu voir dans la série "GAME OF THRONES").
Cette séquelle démarre à peu près sur les mêmes fondements : la jeune fille est assaillie d'incessants cauchemars l'entraînant dans un monde effrayant peuplé de créatures surnaturelles, qui aurait pour nom Silent Hill. Ainsi, les fameuses révélations du titre n'en sont que pour l'héroïne, puisque la vérité à propos de son identité avait déjà été dévoilée au spectateur dans le chapitre initial...

Devant l'inconsistance du scénario de ce deuxième opus (et toute sa première moitié particulièrement laborieuse, quand "SILENT HILL" rentrait assez rapidement dans le vif du sujet), on était au moins en droit d'espérer un divertissement visuel à la hauteur de ce que proposait son prédécesseur. On retrouva sans déplaisir l'univers lugubre et la galerie de personnages monstrueux de la ville fantôme (parfois très inspirés "HELLRAISER"), avec ses rues désertes recouvertes de cendres et ses bâtiments désaffectés bien glauques. Néanmoins, à l'exception de plusieurs nouvelles créatures (dont une version diabolique du lapin Duracell) et quelques rares idées intéressantes dans un entrepôt de mannequins ou une fête foraine macabre, "SILENT HILL : REVELATION" se contente d'un recyclage peu inspiré de toutes les trouvailles visuelles mises en scène dans le volet de Christophe Gans.

Au final, ce produit commercial destiné à un public teenager peu exigeant (ce n'était pas la peine d'en rajouter avec des références redondantes à Facebook & co...) est d'une vacuité abyssale. Ennuyeux à mourir avec ses scènes et ses dialogues sans intérêt, "SILENT HILL : REVELATION" ne peut même pas se reposer sur l'argument de la 3D, qui une fois de plus, n'a rien de fondamentalement bluffant.
Note de : 3 sur 10
Publiée le
Silent Hill : Revelation 3D
Silent Hill : Revelation 3DSilent Hill : Revelation 3DSilent Hill : Revelation 3DSilent Hill : Revelation 3D

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
jbapt555 - 16/07/2013 à 23:38
# 2

Une suite moyenne mais convenable tout de même. On est plus effrayé par les monstres du premier film et tout comme ce dernier, c'est trop court et on passe certaine chose un peu vite (on aurait du rajouter un peu plus de frayer). Mais les monstres restent tout de même bien réussi (je pense aux infirmières notamment)

Sa note: 5/10
rom news - 09/03/2011 à 11:28
# 1

dommage que ce ne soit pas la suite que il était prévue avec sean bean !!la ca sent la "patate"!!un film bassett quoi!!

Sa note: 1/10
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
4 + 3 = ?

Cette page a été vue 2799 fois.