pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Sculptress, The

SCULPTRESS, THE

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (11) | NEWS | DVDS (1) | VIDEOS
Titre original : The Sculptress
Réalisé par Stuart Orme
Année : 1996
Pays : UK
Durée : 168 min
Note du rédacteur : 5 / 10

L'HISTOIRE

Un agent de la police londonienne patrouille avec son collègue.
Ils sont appelés en urgence au sujet d'un meurtre dans une maison de banlieue...
Arrivés sur l'endroit indiqué, les agents des forces de l'ordre constatent l'horreur : une femme a été découpée en morceaux et ses restes vitaux jonchent le sol de la cuisine.
La personne qui était sur les lieux est immédiatement suspectée et enfermée en prison en attendant un éventuel jugement !
Une jeune avocate décide de s'intéresser à la personnalité de la meurtrière (ou du moins la présumée meurtrière)
Pour se faire, elle décide d'aller directement dans le centre pénitentiaire où elle se trouve et commence à l'interroger sur ses motivations...
Rapidement , des liens de complicité vont se tisser entre l'avocate et la prisonnière, celle-ci étant très impressionnante (elle est obèse, névrosée et quelque peu perturbée)
La jeune avocate lui parlera même du décès de sa jeune fille à l'âge de 6 ans dans un accident de la route...
De son côté, le policier témoin du carnage entretiendra une relation avec l'avocate et mènera une enquête parallèle afin de connaître la vérité sur l'homicide...
Et si tout compte fait, la fille obèse n'était pas la coupable ?

LA CRITIQUE

A l'origine, "THE SCULPTRESS" est une série de deux épisodes réalisée pour la BBC en 1996...
Se voulant anti-conformiste et dénué de toute ambition complaisante, "THE SCULPTRESS" est une réussite !
Un excellent thriller au scénario habile qui laisse éclater une atmosphère de finesse et de pudeur rares pour une œuvre calibrée pour la télévision...
Le début du film rappelle un peu "LE SILENCE DES AGNEAUX" mais le film se projette dans un chemin différent du film avec Hannibal Lecter, refusant pratiquement toute scène gore et privilégiant le contexte intimiste !
Alors, quelques fois, ça peut paraître un peu long et désuet, le metteur en scène filme des poissons rouges, une tasse de café dans un micro onde, une envolée d'oiseaux sur un toit...
Les actrices principales sont réellement impressionnantes et apportent une conviction sans faille à l'intrigue, parfaitement dans la continuité de ce que le spectateur est en droit d'attendre...
Pauline Quirke s'en sort avec beaucoup d'honneur pour son rôle de présumée meurtrière et porte le film à bout de bras, elle est parfaite !
Que dire de plus ?
"THE SCULPTRESS" est un film raffiné, esthétique (trop peut être ?) mais néanmoins digne du plus grand intérêt !
Le dénouement est à vous glacer le sang et le film se suit avec la plus grande attention car Stuart Orme a su capter l'intérêt du spectateur de façon inespérée !
Bref, malgré la longueur (le film dure presque 3 heures), on passe un excellent moment !
A recommander aux esthètes des polars.
A déconseiller aux amateurs de films bourrins, par contre !
Note de : 5 sur 10
Publiée le
Sculptress, The
Sculptress, TheSculptress, TheSculptress, The

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
2 + 4 = ?

Cette page a été vue 1983 fois.