Version Anglaise Flux RSS d'Oh My Gore  Suivez Oh My Gore ! sur Facebook Suivez Oh My Gore ! sur Twitter Suivez Oh My Gore ! sur Google Plus Suivez Oh My Gore ! sur Dailymotion 
pixel
Retour à l'accueil FlecheCritiquesFleche

Critique du film Schizophrenia

SCHIZOPHRENIA

FICHE  |  CRITIQUE(S)  |  PHOTOS (11)  |  NEWS (1)  |  DVDS (2)  |  VIDEOS
  •  
  • Share
Schizophrenia
Titre original : Angst
Réalisé par
Année : 1983
Pays : Austria
Durée : 82 min
Note du rédacteur : 9 / 10

 

L'HISTOIRE

Un homme arpente fébrilement les rues d'une ville. C'est un tueur, il finit par tomber sur une vieille dame, qu'il abat sans raison. Il va en prison, et n'en ressort que des années plus tard. Mais on envie de tuer est toujours aussi forte qu'avant et il se met très vite en quête de nouvelles victimes...



LA CRITIQUE

"ANGST" est l'œuvre de Gérald Kargl et Zbigniew Rybczynski. Ils co-signent le scénario, Kargl porte la casquette du réalisateur et Rybczynski occupe le poste de directeur de la photo. Leur film se base sur un fait divers sanglant et hélas bien trop réel. En 1980, un habitant de Salzbourg, Werner Kniesek, est arrêté pour un triple meurtre particulièrement violent. L'histoire choque et fait grand bruit dans l'Autriche de l'époque. Et Kargl en tire un film magistral qui témoigne du choc et de la violence des meurtres.
Pourtant, "ANGST" n'a rien en commun avec ces films à la violence ostentatoire, qui n'hésitent jamais à verser dans le gore le plus crasseux pour appuyer leur propos et choquer la ménagère de moins de 50 ans. Non au contraire le film de Kargl et Rybczynski est d'une sobriété bienvenue, laquelle se traduit par une mise en image refusant le spectaculaire. Le film est glacial, épuré et relativement avare en effets gores. Du moins si ces derniers sont effectivement présents (la fameuse scène du tunnel, explicite et brutale) ils ne sont jamais mis en exergue par des effets de mise en scène vus et revus.

Le film prend même une dimension auteurisante, mais dans le bon sens du terme. Il se situe presque la frontière du métrage expérimental. "ANGST" est filmé en temps réel et ne suit qu'un seul point de vue, celui du tueur. La caméra s'intéresse uniquement au personnage principal et lui tourne autour. Notons à ce propos la brillante utilisation de la Louma (une grue articulée permettant des mouvements de caméras longs et très fluides) qui, en alternant les vues en plongée et en contre-plongée, permet de donner une dimension plus physique et d'amplifier les émotions du tueur selon leur nature. Par exemple dans les scènes se déroulant en prison, la caméra rase le sol et colle aux pas du tueur, insistant ainsi sur l'enfermement, tandis que sa sortie et filmée de très haut, montrant le personnage désorienté et comme écrasé par le monde extérieur. Toujours mobile et fluide, la caméra permet également de donner le caractère hystérique approprié aux scènes les plus violentes. Cependant la mise en scène semble toujours parfaitement maîtrisée. Précise, glaciale et mouvante à la fois, elle vient idéalement servir le propos du film.
Werner Kniesek, magistralement interprété par Erwin Leder, est ainsi le centre de toutes les attentions et est présent sur quasiment tous les plans. Le film est éminemment introspectif et ne base d'ailleurs sa narration que sur l'utilisation d'une voix off monocorde qui nous relate toutes les pensées du tueur. Ce procédé, très bien utilisé, permet à Kargl à la fois de relater des épisodes antérieurs au temps de la narration (comme ces passages où Kniesek évoque son enfance et sa mère) et d'introduire une proximité dérangeante avec l'assassin. "ANGST" est une plongée vertigineuse dans l'intimité d'un tueur.
Et cela nous met d'autant plus mal à l'aise que le film est incroyablement réaliste. De par son propos (adapté d'une histoire vraie) mais aussi dans sa forme. La photo livide privilégie les teintes grisâtres, dépressives et naturalistes. Les auteurs du film semblent de plus ne jamais prendre parti, ils évitent habilement les écueils de la glorification du tueur et de la compassion pour les victimes, adoptants ainsi le ton proche du documentaire idoine. A ce titre, le film est très proche du "HENRY, PORTRAIT OF A SERIAL KILLER" de John McNaughton. On notera aussi un soin particulier porté aux détails, à la fois dans les décors que dans la description des pensées et de la personnalité auto-destructrice du tueur. La volonté de domination et de contrôle propre aux tueurs en série est bien rendue, ainsi que son envie d'avouer ses crimes et sa monstruosité au monde entier. Notons à ce propos que Stéphane Bourgoin, auteurs de nombreux ouvrages sur le sujet et considéré comme spécialiste des tueurs en série en France, cite volontiers "ANGST" comme l'un des films les plus réalistes sur les tueurs en série.

Le film bénéficie en outre de l'intérêt de Gaspar Noé, qui n'hésite pas à clamer qu'il s'agit de son film de chevet, accentuant ainsi le phénomène d' "œuvre culte" que connaît le film. Jadis film obscur connu de seulement quelques cinéphiles, le film a depuis obtenu un statut de perle ultra malsaine que tout amateur de films extrêmes se doit d'avoir vu... mais pour une fois ce petit buzz n'est pas injustifié et "ANGST" est effectivement un film unique. Chaque élément (mise en scène, musique, interprétation) frise l'excellence, faisant ainsi de ce film une œuvre forte et difficile à oublier une fois vue.
Schizophrenia Un homme arpente fébrilement les rues d'une ville. C'est un tueur, il finit par tomber sur une vieille dame, qu'il abat sans raison. Il va en prison, et n'en ressort que des années plus tard. Mais on envie de tuer est toujours aussi forte qu'avant et il se met très vite en quête de nouvelles victimes...
Note de Maniak : 9 sur 10
Publiée le




- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
# 4
Woody - 20/02/2010 à 03:06
Survival? ...
Sa note: 6/10
.:..:..:.
# 3
chrisboost - 05/09/2009 à 00:33
très bon survival, bonne tension, bon film du samedi soir, visible n'importe quel jour de la semaine! cool !
Sa note: 7/10
.:..:..:.
# 2
woody - 24/04/2008 à 20:36
De loin le film le plus malsain, horrible, dérangeant, impressionant, répugnant, que j'ai vu à ce jour. Bien plus atroce que "Henry" ou "Lady Killer", je ne recommande ce film qu'au personnes ayant le coeur bien accroché et amateurs de films-documentaires à la limite du supportables.
Sa note: 6/10
.:..:..:.
# 1
merinos - 13/09/2007 à 17:55
Véritable chef d'oeuvre, malsain, prouesse de réalisation. A voir absoluement.
Sa note: 10/10
.:..:..:.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
4 + 4 = ?

Cette page a été vue 3054 fois.




© 2001-2013 Oh My Gore ! - Mentions Légales
Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs ou ayants droits respectifs et ne sont diffusés que dans un but informatif.

- Liens - Contacts - OMG Army -

SciFi-Universe.com | Halluciner.fr


Oh My Gore !
Cinéma / Films Gore, Horreur, Trash, Splatter & Fantastique

-|- In Gore We Trust -|-

Visitez le site de Ear Visitez le site de Peta France