pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Sang Du Vampire, Le

SANG DU VAMPIRE, LE

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (28) | NEWS (1) | DVDS (1) | VIDEOS
Titre original : Blood Of The Vampire
Réalisé par Henry Cass
Ecrit par Jimmy Sangster
Année : 1958
Pays : UK
Durée : 87 min
Note du rédacteur : 6 / 10

L'HISTOIRE

Transylvanie, 1874. Des villageois exécutent sauvagement un homme accusé de vampirisme. Un scientifique parvient à le ressusciter grâce à une transplantation du cœur. Quelques années plus tard, on le retrouve à la tête d'un asile d'aliénés implanté dans une forteresse. Dénommé à présent Callistratus, il expérimente des transfusions sanguines sur ses patients.

LA CRITIQUE

Dans le sillage des films à succès de la Hammer, "LE SANG DU VAMPIRE", qui date de 1958, prend ses fondements dans le mythe popularisé par Bram Stoker sans toutefois en exploiter le folklore.
Si le point de départ du récit se déroule en Transylvanie alors qu'un présumé vampire est transpercé d'un pieu dans le cœur, le film s'oriente rapidement vers les expériences scientifiques d'un genre de savant fou égocentrique, qui n'est autre que l'exécuté revenu à la vie grâce à une transplantation cardiaque. Le Docteur Callistratus, comme il se fait appeler aujourd'hui, profite à présent de son statut de directeur d'un asile pour sacrifier ses malheureux pensionnaires afin d'assouvir sa quête de guérison, ce grâce à ses recherches sur les groupes sanguins.

C'est au travers du personnage du Dr. John Pierre (pourquoi pas !), un médecin injustement condamné à la prison au grand dam de sa fiancée (incarnée par Barbara Shelley - "LE VILLAGE DES DAMNES", "DRACULA, PRINCE DES TENEBRES"), que nous découvrirons les agissements peu orthodoxes de Callistratus dans son laboratoire privé, qui abrite également une mystérieuse cave...
Finalement plus proche d'un Frankenstein que d'un Dracula, le film d'Henry Cass mêle épouvante et romance (avec par moments un brin de naïveté et quelques incohérences, il faut bien l'admettre) dans des décors gothiques typiques des productions fantastiques britanniques de l'époque.
Château menaçant, hôpital psychiatrique aux cellules sinistres, soubassement macabre, cimetière... "LE SANG DU VAMPIRE" est enveloppé d'une ambiance mortifère enrichie par une galerie de personnages tous plus inquiétants les uns que les autres, qu'il s'agisse des geôliers armés de leurs molosses aux dents acérées, du valet bossu défiguré et surtout de l'ignoble et machiavélique Docteur Callistratus, interprété par un Donald Wolfit terrifiant aux faux airs de Bela Lugosi.

Grâce au scénario relativement bien ficelé écrit par Jimmy Sangster (également derrière des classiques de la Hammer comme "FRANKENSTEIN S'EST ECHAPPE", "LA CAUCHEMAR DE DRACULA" ou encore "LA MALEDICTION DES PHARAONS"), "LE SANG DU VAMPIRE", malgré un titre un peu trompeur, a le mérite d'opter pour une approche plus horrifique que réellement fantastique.
Une curiosité à découvrir dans sa version intégrale – jusqu'à présent inédite – via la collection "British Horror" éditée par Artus Films.

Note de : 6 sur 10
Publiée le
Sang Du Vampire, Le
Sang Du Vampire, LeSang Du Vampire, LeSang Du Vampire, LeSang Du Vampire, LeSang Du Vampire, Le

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
2 + 4 = ?

Cette page a été vue 1747 fois.