pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Riki-Oh: The Story of Ricky

RIKI-OH: THE STORY OF RICKY

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (12) | NEWS | DVDS | VIDEOS
Titre original : Lik Wong
Réalisé par Ngai Kai Lam
Ecrit par Ngai Kai Lam
Année : 1991
Pays : Hong Kong
Durée : 91 min
Note du rédacteur : 8 / 10

L'HISTOIRE

Au 21ème siècle, les prisons ont été privatisées : les prisonniers sont traités comme des bêtes et sont exploités par un directeur sans scrupules. L'ordre est assuré par des gardiens adeptes du coup de matraques, et les plus réfractaires sont confiés aux bons soins d'un gang ultra-violent... C'est dans ce climat qu'arrive Ricky, un étrange jeune homme qui pratique le kung-fu (et qui a quatre balles coincées dans le corps). Ce dernier ne pourra pas supporter ce climat d'injustice et ne tardera pas à se révolter...

LA CRITIQUE

"RIKI-OH: THE STORY OF RICKY" est l'adaptation complètement démente du manga du même nom : une œuvre ultra-violente qui a fait fureur au japon en son temps. La réalisation est confiée à Ngai Kai Lam. Un piètre réalisateur à vrai dire, mais dont l'inventivité et la folie se manifestaient déjà pleinement dans son "EROTIC GHOST STORY".

"RIKI-OH" se caractérise donc par une ambiance de folie constante, ce qui en fait un pur régal! Qu'importe que le scénario soit abracadabrant, que les acteurs soient nuls, et que la mise en scène soit bancale. L'histoire regorge de trouvailles aussi invraisemblables que drôles. Ainsi la prison dans laquelle évoluent les personnages est truffée de pièges et de trappes, comme cette pièce d'où coule du ciment sans prévenir afin de faire périr ses occupants! Le scénario se réduit à sa plus simple expression : Ricky commence par faire chuter un prisonnier sur une planche cloutée (se trouvant fort opportunément au milieu de la salle de douches, sans qu'aucune explication ne soit donnée) pour venger un autre détenu martyrisé. Après cela le directeur de la prison n'aura de cesse de lui envoyer chaque fois un adversaire plus puissant. C'est ainsi que les combats démentiels s'enchaînent sans temps morts et dans la bonne humeur. L'occasion pour le réalisateur de multiplier les séquences gores et de nous présenter ses personnages complètement frappadingues. Ricky doit donc affronter un énorme sumo, un yakusa qui aime à étrangler ses adversaires avec ses entrailles, un androgyne adepte du kung fu, un nain lanceur de couteaux, un mastodonte à la force herculéenne...
Le tout se fait dans des gerbes de sang et d'entrailles. En effet, la particularité de ce "RIKI-OH" c'est d'offrir au spectateur des hectolitres de scènes gores bien grasses et complètement déjantées. Digne d'une adaptation live des épisodes les plus gore de "KEN LE SURVIVANT", le film enchaîne les scènes de bras arrachés, de têtes explosées, d'yeux crevés et de genoux broyés. En effet le héros du film est doté d'une force surhumaine qui lui permet de traverser des corps d'un seul coup de poing, ou encore de creuser de véritables cratères dans les crânes avec ses coups de pieds! Il est également indestructible, et ses ennemis auront beau le rouer de coups, lui transpercer le corps avec des lames de rasoir, des aiguilles, des clous et j'en passe, il sera toujours debout. Et sans cicatrices! Citons d'ailleurs cette scène incroyable où Ricky voit son tendon sectionné l'empêcher de combattre, le plus simplement du monde il le noue comme un lacet et le revoilà prêt à se battre!

Vous l'aurez compris, "RIKI-OH" fleure bon le gros film Z cheap bourré d'invraisemblances : ainsi les prisonniers semblent se promener librement dans la prison, Ricky est enterré pendant toute une semaine mais en ressort vivant, et ainsi de suite! L'histoire, traitée avec un ton toujours très sérieux prend des autours pour le moins surréalistes.
Pourtant jamais le film ne souffre de ce manque de cohérence. Au contraire, son ambiance de folie furieuse, ses idées gores toujours surprenantes et ses personnages hauts en couleurs en font un must que tout amateur de cinéma de mauvais goût se doit d'avoir !
Note de : 8 sur 10
Publiée le
Riki-Oh: The Story of Ricky
Riki-Oh: The Story of RickyRiki-Oh: The Story of RickyRiki-Oh: The Story of RickyRiki-Oh: The Story of RickyRiki-Oh: The Story of Ricky

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Sir GoreSir Gore - 13/10/2007 à 15:12
# 2

Une bande foutraque et gore jusqu'à l'os!
Un film de chevet pour tous les amateurs de nanar jouissif et de gore extrême.

Sa note: 8/10
MM - 09/10/2007 à 18:35
# 1

Ce film est légendaire ! Il fallait l'oser, mais au final ça donne un grand moment a passer devant cet ovni du cinema asiatique.
Un espèce de "Ken le survivant" (pour ceux qui se souviennent) en moins barraqué mais tout aussi efficace et gore!!!
Je demande une adaptation française de cette merveille... pour me délecter de cette merveille du 7ème art dans la langue de molière.

Sa note: 10/10
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
1 + 5 = ?

Cette page a été vue 2344 fois.