pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Repo ! The Genetic Opera

REPO ! THE GENETIC OPERA

Titre original : Repo ! The Genetic Opera
Réalisé par Darren Lynn Bousman
Année : 2008
Pays : USA
Durée : 97 min
Note du rédacteur : 7 / 10

L'HISTOIRE

En 2056, le manque d'organes est un fléau qui touche toute la planète. La société GeneCo apparaît comme la seule solution : cette firme biotechnologique propose des transplantations d‘organes à crédit. Ceux qui ne peuvent plus payer sont la cible des Repo Men, les récupérateurs, des chirurgiens-assassins à l'identité secrète qui reprennent les organes greffés...

LA CRITIQUE

Plus connu pour son implication dans la franchise "SAW" grâce - ou plutôt à cause - de la réalisation des opus II, III et IV, Darren Lynn Bousman signe un come back pour le moins surprenant et audacieux avec une comédie musicale gore rock déjantée, "REPO ! THE GENETIC OPERA", là où le public ne l'attendait vraisemblablement pas.
A des années lumières de ses précédents travaux cinématographiques, celui-ci développe pourtant un court métrage promotionnel éponyme qu'il réalisa deux ans plus tôt, lui-même tiré d'une comédie musicale à succès dont il fût un temps le metteur en scène. Ecrite par Darren Smith et Terrance Zdunich (qui incarne le rôle du Graver-Robber dans le film), celle-ci fut jouée sur les planches américaines dans différentes versions, et ce pendant plusieurs années avant d'être enfin adaptée.

L'action se situe en 2056. Après qu'une pénurie d'organes ait fait des millions de morts, la société GeneCo enregistre des bénéfices record en proposant le financement d'organes à tous ceux qui rencontrent des difficultés pour se payer une opération. Cette firme très puissante est dirigée par Rotti Largo, qui, au seuil de la mort, regarde ses trois enfants (Luigi, Pavi et Amber) se disputer l'empire familial...
Mais l'homme est déjà sur le point de choisir une nouvelle héritière en la personne de Shilo, une jeune fille malade qui vit avec son père Nathan, dont elle ignore tout des activités sordides auxquelles il s'adonne la nuit pour le compte de GeneCo depuis la mort de sa femme Marni...
Chargé de récupérer les organes des mauvais payeurs par des moyens quelque peu radicaux, Nathan est ce qu'on appelle communément un Repo Man...

L'ère de la chirurgie touche donc à son apogée. Les journaux en faisant l'apologie, elle devient une véritable mode, notamment grâce au Zydrate. Cet anti-douleur préopératoire développée par GeneCo se vend également avec succès au marché noir sous la houlette d'un certain Grave-Robber, qui extrait des cadavres charcutés la précieuse substance.
La mystérieuse Blind Mag, quant à elle, dépend du bon vouloir de Rotti depuis le jour où elle retrouva la vue grâce à une transplantation en échange de son dévouement éternel à la société GeneCo, dont elle est l'égérie et surtout la « voix ».

Dans ce contexte gothico-futuriste aux décors proches de "BATMAN" et "BLADE RUNNER", les destins de tous les personnages s'entremêlent en musique, sur une bande son co-produite par Yoshiki Haysahi de X-Japan et composée par un certain nombre de musiciens célèbres, débauchés de leur groupe pour l'occasion (Army of Anyone, David Lee Roth's band, Filter, Guns & Roses, Bauhaus, Slipknot, Jane's Addiction, Ozzy Osborne, Rob Zombie's band, Rasputina, Love & Rockets). Les morceaux oscillent par conséquent entre Rock, Punk, Indus, Metal et Goth, certains plus aboutis que d'autres, certains plus « slammés » que chantés... Saluons tout de même les performances vocales des acteurs, qui en sont les propres interprètes, d'où peut-être un certain manque d'unité et d'harmonie dans l'ensemble du soundtrack.

Un manque de fluidité à l'image du film tout entier, original et foisonnant de bonnes idées malheureusement pas toujours exploitées de manière optimale. Ce grand fouillis, à l'intro d'entrée assommante pour le spectateur non-averti, n'en demeure pas moins jouissif grâce à son humour volontairement noir au mauvais goût assumé et ses effusions grandguignolesques de tripailles.
"REPO ! THE GENETIC OPERA" compte en outre un casting particulièrement délirant, avec notamment Bill Moseley, Ogre du groupe Electro Skinny Puppy, Anthony Stewart Head (le mentor de "BUFFY") et bien sûr Paris Hilton, qui incarne une jeune héritière délurée accro au bistouri, exercice d'autodérision parfaitement exécuté !

Au menu, montagnes de cadavres, éviscérations, bains de sang, « leatherfaces » et batailles d'organes, mais aussi amour, pouvoir, vengeance, tragédie... Tous les ingrédients nécessaires au descendant d'un "ROCKY HORROR PICTURE SHOW" futuriste, qui de surcroît propose d'intéressants effets visuels, allant des affiches constructivistes aux images de synthèse représentant la ville, en passant par les dessins de BD illustrant les flashbacks et les hologrammes utilisés de façon originale, par exemple comme tableaux de famille.

"REPO ! THE GENETIC OPERA" reste un long métrage difficile d'accès de prime abord, qui mérite néanmoins le coup d'œil, ne serait-ce que pour en encourager l'initiative ainsi que la créativité, mais également pour apprécier le travail réalisé visuellement et musicalement.
Note de : 7 sur 10
Publiée le
Repo ! The Genetic Opera
Repo ! The Genetic OperaRepo ! The Genetic OperaRepo ! The Genetic OperaRepo ! The Genetic OperaRepo ! The Genetic OperaRepo ! The Genetic OperaRepo ! The Genetic Opera

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Nic la niqueNic la nique - 11/09/2011 à 22:19
# 5

C'est très bien fait et beau esthétiquement. Faire chanter les acteurs n aurai pas été mon choix, mais ici c'est bien fait, pas comme dans sweeny tod.

Sa note: 6/10
DESS - 01/11/2009 à 23:00
# 4

J'ai regardé 2 fois le film aujourd'hui, et franchement j'ai adoré.
La bande son est magnifique, le tout est bien ficelé, vraiment rien à redire pour ma part ^^

Sa note: 10/10
hackminator - 03/01/2009 à 12:53
# 3

Vous ne comprenez rien de rien ou alors vous n'avez vraiment pas de gout. Ce film est pressenti pour devenir un film culte.
J'avoue que darren n'a pas toujours été très bon pour réaliser les suites de saw et que le choix de paris hilton n'est pas le meilleur (voir les performances de cette derniere dans "la maison de cire) mais j'ai été surpris en la voyant chanter : une voix magnifique.

Ce film est vraiment original et la Bande son est vraiment de qualitée. Il ne plaira pas à tous le monde, j'en convient...mais c'est une tuerie au niveau musical et humoristique.

Sa note: 9/10
Cannibal JC - 02/10/2008 à 23:00
# 2

en même temps ça a tjs été une merde ce réalisateur (saw 2, 3 & 4 je vous rappelle ;))

geoffrey8359geoffrey8359 - 20/09/2008 à 15:03
# 1

Un film mélange bande dessiné version opera rock horreur science fiction,moue a voir avec en plus paris hilton il est tombé malade Darren Lynn Bousman on vera..

Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
5 + 3 = ?

Cette page a été vue 2168 fois.