pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Real

REAL

Titre original : Riaru: Kanzen Naru Kubinagaryu No Hi
Réalisé par Kiyoshi Kurosawa
Année : 2013
Pays : Japan
Durée : 127 min
Note du rédacteur : 6 / 10

L'HISTOIRE

Atsumi, talentueuse dessinatrice de mangas, se retrouve plongée dans le coma après avoir tenté de mettre fin à ses jours. Son petit-ami Koichi ne comprend pas cet acte insensé, d'autant qu'ils s'aimaient passionnément. Afin de la ramener dans le réel, il rejoint un programme novateur permettant de pénétrer dans l'inconscient de sa compagne. Mais le système l'envoie-t-il vraiment là où il croit ?

LA CRITIQUE

Adapté du roman "A perfect day for plesiosaur" de Rokurô Inui récompensé par un prix littéraire au Japon, "REAL", le dernier long-métrage de Kiyoshi Kurosawa, aborde le thème du coma sous l'angle de la Science-Fiction.
Non sans rappeler l'auteurisant "VANISHING WAVES" de Kristina Buozyte, le réalisateur nous invite à explorer l'inconscient d'une jeune femme grâce à une machine révolutionnaire permettant de connecter son esprit à celui de son petit-ami, désireux de l'aider à sortir de son état comateux, mais aussi de comprendre les raisons qui l'ont poussée à attenter à ses jours.

Bien que le film tire un peu en longueur, comme c'est souvent le cas dans le cinéma de Kiyoshi Kurosawa, on se prend tout de même au jeu des incursions de Koichi dans le monde intérieur d'Atsumi. Mais, bien vite, un autre mystère se profile à l'horizon, un secret refoulé qui date de leur enfance, sur l'île où ils ont tous deux grandi...
Basculant constamment d'un monde supposé réel à l'univers créé par le cerveau humain, "REAL" brouille les pistes au fil des images, alors que la frontière entre réalité et imaginaire s'efface progressivement, devenant de plus en plus floue et imperceptible.
Souvenirs ressurgis du passé, scènes surréalistes, apparitions quasi-spectrales, visions morbides tout droit sorties d'un manga qu'aurait pu signer Junji Ito... autant d'expressions du poids qui semble hanter Atsumi que d'indices distillés pour déchiffrer l'énigme du plésiosaure...

A partir du sujet passionnant que constituent les mystères de l'inconscient, Kiyoshi Kurosawa compose une histoire bien plus tortueuse qu'il n'y parait – et parfois même inutilement. Au-delà du suspens qui permet au spectateur de rester relativement attentif malgré le rythme un brin poussif et l'interminable dernier acte du film, on appréciera notamment l'intensité du lien émotionnel qui unit les deux personnages principaux ainsi que les jolies métaphores qui jalonnent le récit.
Mais dans l'ensemble, l'ultime révélation, décevante, et le final un peu kitsch, plombent complètement ce "REAL", très loin d'être ce que le réalisateur japonais a fait de mieux.

Note de : 6 sur 10
Publiée le
Real
RealRealRealRealReal

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
6 + 3 = ?

Cette page a été vue 6796 fois.