pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Prodigies, The

PRODIGIES, THE

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (25) | NEWS (1) | DVDS | VIDEOS (1)
Titre original : The Prodigies
Réalisé par Antoine Charreyron
Année : 2011
Pays : France
Durée : 96 min
Note du rédacteur : 6 / 10

L'HISTOIRE

Imaginez-vous doté d'une intelligence surhumaine, du pouvoir de contrôler les autres par la force de l'esprit, de les transformer en marionnettes dépourvues de volonté, obéissant à vos ordres les plus fous... Ce don fascinant et terrible Jimbo Farrar le connaît bien car depuis son enfance, il le possède.
Brillant chercheur à la tête de la Fondation Killian pour enfants surdoués, très amoureux de sa femme Ann, Jimbo n'a qu'un but : trouver d'autres prodiges comme lui. Il imagine alors un jeu en ligne d'une complexité extrême et finit par découvrir cinq adolescents qu'il décide de réunir à New York.

LA CRITIQUE

Adapté du best-seller de Bernard Lenteric, « La Nuit Des Enfants Rois », ce long métrage est réalisé par un français issu du monde du jeu vidéo et passionné de comics. Et cela se ressent d'autant plus dans ce film d'animation, qui devait à l'origine être un film live, que pour se faire, Humberto Ramos et Francisco Herrera, dessinateurs chez Marvel, avaient en charge toute la création visuelle des personnages.
Les fans du livre vont peut-être sauter au plafond devant la transposition de l'histoire – qui se déroule à l'origine dans les 80's, à l'époque de sa sortie – de nos jours ainsi que devant la réduction du nombre de jeunes, qui passe de 7 à 5 et ne se contentent plus d'être simplement surdoués intellectuellement.
Il faut préciser que le scénario de "THE PRODIGIES" a obtenu l'aval de son créateur, décédé entre temps, ce qui devrait sans doute en rassurer certains...

Très X-Men dans l'esprit, l'histoire de ce groupe d'ados dotés de superpouvoirs psychiques qui atterrissent dans la fondation du professeur Killian ne surprendra personne. On pourra notamment reprocher au film d'avoir opté pour une gestuelle et des dialogues ultra caricaturaux ainsi que pour une galerie de personnages un peu trop stéréotypés, qui colle finalement assez bien avec le choix de les faire évoluer dans un jeu télévisé de télé-réalité...
De même, l'agression subie par le groupe à Central Park – élément déclencheur de leur désir de vengeance – semblant avoir été volontairement édulcorée pour des raisons marketing, le revirement des personnages n'a plus la même résonnance et leurs motivations s'en retrouvent moins crédibles, moins intenses.

Et c'est bien dommage qu'on ne parvienne pas à s'immerger totalement dans l'intrigue, ni à partager pleinement le traumatisme et les émotions sombres des protagonistes, car au-delà des imperfections scénaristiques, l'univers visuel de "THE PRODIGIES" se montre franchement convaincant.
Les décors réalistes de New York, bourrés de détails et de clins d'œil culturels (et de sponsoring aussi...), contrastent avec le design des personnages – moins nuancé – dotés de traits plus « bruts ». L'utilisation de captures de mouvements d'acteurs réels rend ces derniers assez crédibles, bien que l'insertion symbolique de « monstres » reste discutable.

Techniquement soigné, "THE PRODIGIES" n'est peut-être pas parfait mais a au moins le mérite de proposer quelque chose d'original aux spectateurs abonnés aux remakes et aux franchises interminables. L'avenir nous dira si la fin ouverte mènera sur une éventuelle suite...

Note de : 6 sur 10
Publiée le
Prodigies, The
Prodigies, TheProdigies, TheProdigies, TheProdigies, The

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
5 + 2 = ?

Cette page a été vue 2917 fois.